AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Neverused est en cours de déplacement vers le Forum Pokéstrat
Vous y retrouverez toutes les fiches à jour, avec une présentation bien plus agréable !



 

 [FanFiction] Coupe que coûte


AuteurMessage
Membre Cristal
Plumae,(m) 
Membre Cristal 

Messages : 105
Age : 13

MessageSujet: [FanFiction] Coupe que coûte - Sam 19 Mar - 17:13

Bonjour à tous !
Je vous présente ma fan fiction, qui sera sur plusieurs chapitres, n'hésitez pas à donner vos avis ou critiques !

Prologue

           Scotchée à son écran , Ariana feuilletait les divers emploies qui lui étaient proposés. Rien ne correspondait à ses critères, trop long horaires, compétences non acquises, trop loin … Les heures passaient, Ariana était toujours là, cherchant la perle rare . Elle finit par s'endormir, épuisée par ses recherches non abouties .
Le lendemain, elle reprit place sur son fauteuil, bien calée face à l'ordinateur. Trouver un emploie au plus vite était son objectif, en effet elle voulait rejoindre une école de poké-sciences , mais le prix était un obstacle qu'elle devait franchir.  
Son petit Couafrel l'observait, son pelage onyx reflétait l'obscurité de la pièce, les volets fermés, coupant tout signe de vie. Le bruit des voitures incessant berçait la monotonie du lieu.
Elle finit par tomber sur un forum,  plus ou moins légal, où elle découvrit  ce qu'elle cherchait depuis bien trop longtemps : Du temps et de l'argent . Elle déroula la page, et finit par contacter un des membres, pour postuler à ce poste de « rêve » …





Bonjour !
Je suis tombée par hasard sur votre site, et j'aimerais postuler au post proposé. Pourrais-je avoir des informations supplémentaires ?
J'ai 19 ans, j'habite à Illumis,  je suis prête à donner de mon temps pour cet emploie, je suis travailleuse, et motivée.
J'attends votre réponse.

Ariana.G




Elle se relut une dernière fois, et cliqua sur -Envoyer- .



Bonjour
Vos critères sont valides
Votre post devra IMPERATIVEMENT être SECRET, une enfreinte à cette règle sera sévèrement  sanctionnée, vous recevrez  de plus amples informations lors de votre semaine d'essai, celle-ci commencera lundi prochain 17h, soyer présente au café Toutou.


T-E



Derrière l'écran, une silhouette mince semblait fier, fier de cette nouvelle recrue …


           Ariana qui attendait impatiemment une réponse, veillant sur sa boîte mail, reçut alors le mail.
Toute excitée, elle ouvrit le message. Chargement, chargement … La lettre s'ouvrit, laissant paraître le contenu.
Elle lisait, chaque lignes et chaque mots avec attention, son sourire laissait paraître qu'elle était satisfaite. Plus que deux jours, et elle pourrait en savoir plus.
Les deux jours s'enchaînèrent, la routine d'Ariana reprit. Elle se réveillait tôt aux alentours de sept heures, et nourrissait son chien. Puis elle s'asseyait dans la cuisine, et enclenchait la radio. Elle prenait ensuite son petit déjeuner, tout en écoutant les actualités. Le reste de sa journée se passait dans son salon arrangé, où elle enchaînait série et série. Son même pyjama lui collait à la peau toute la journée. Les heures passaient et défilaient, et l'entretien d'embauche arrivait à grand pas. Le week end finit par s'arrêter, et ce fut le jour-J. Elle enfila un chemisier et un pantalon, se regarda un instant dans un miroir et partit.

        Elle arriva dix minutes en avance au café, impatiente, elle sautillait sur place, se rongeait les ongles, et autre tics qu'elle avait conservés depuis toute petite.
Autour d'elle se dressait de petites tables recouvertes de petite nappe cadrillée et d'une ombre de Ponchiot, symbole du restaurant. De nombreuses personnes prenaient le café, bien adossées à leurs fauteuils.
Soudain la porte du bar s'ouvrit, un jeune homme vêtu de noir s'avança, il regarda attentivement chaque personne, et pris Ariana par la main :

- Venez avec moi !
- Vous êtes … euh T-E ?
- Pas exactement .
- Où allons nous ?
- Dans votre nouvelle entreprise …
- Ah très bien .

Timide, Ariana n'osa pas trop poser de questions. Les deux sortirent du café, sans même adresser un signe d'aurevoir. Ils marchaient sur le trottoir arpentant rues et avenues,longeant cafés et restaurants. Des Chevroum de part et d'autre semblaient les observer. Ariana et l'inconnu traversèrent la rue Méridional, et se rendirent vers la Steppe d'Illumis, direction la centrale de Kalos ...

Pour lire la suite, clique ICI !


Dernière édition par Plumae,(m) le Mar 22 Mar - 20:38, édité 8 fois
Membre Diamant
FiftEeveefty 
Membre Diamant 

Messages : 595
Age : 16

MessageSujet: Re: [FanFiction] Coupe que coûte - Sam 19 Mar - 17:33

Again a FanFiction
Plus sérieusement, il n'y a aucune faute, et c'est pas trop mal dans l'ensemble. Dommage que les chapitres soient un peu court, mais je suppose que tu as tes raisons. Bon courage pour la suite ^^ !
Membre Blanc
SuperCarcha 
Membre Blanc 

Messages : 1581
Age : 22

MessageSujet: Re: [FanFiction] Coupe que coûte - Sam 19 Mar - 20:10

Mui aucune faute c'est vite dit :x il y a bien quelque faute d'orthographe et de frappe par ci par là, mais ce n'est pas encore trop gênant. Les corriger rajoutera cependant un bon plus à la fic :)
Pour ce qui est du reste ce premier chapitre ne m'a pas paru bien accrocheur. C'est un peu dommage, mais tu peux encore te rattraper sur la suite :) Continue !

_____________________________________________

Mon RPG en cours : Le Royaume Draconique 2
Mes fics :p :Le Royaume Draconique et Le Royaume Draconique 2

Quelques conseils pour toi qui aimerait écrire une fic !

Je suis le ciel.
Je suis la force.
Je suis le courage, je suis l'honneur.
Je suis la richesse, je suis la gloire.
Je suis la peur, je suis l'espoir.
Je suis le feu, l'eau, la terre et l'air.

Je suis un dragon !


Membre Emeraude
Realmas 
Membre Emeraude 

Messages : 352

MessageSujet: Re: [FanFiction] Coupe que coûte - Sam 19 Mar - 20:24

J'aime bien, la situation initiale est plutôt originale. Comme dit dans le post plus haut, c'est vrai qu'il y a quand même quelques fautes à certains moments, mais pas trop, donc ça va encore. J'aime bien l'idée de départ, donc j'ai hâte que la suite arrive, beau travail !
Et si tu as besoin d'un correcteur pour l'orthographe, je peux te faire cela, n'hésite pas à me contacter par MP.

_____________________________________________

CA : 1178-0438-5531
Nom IG : Realmas
Je n'ai pas ROSA, donc si quelqu'un veut me contacter, c'est par X !
Membre Cristal
Plumae,(m) 
Membre Cristal 

Messages : 105
Age : 13

MessageSujet: Re: [FanFiction] Coupe que coûte - Sam 19 Mar - 20:42

Merci pour vos retours !

SuperCarcha a écrit:
Pour ce qui est du reste ce premier chapitre ne m'a pas paru bien accrocheur. C'est un peu dommage, mais tu peux encore te rattraper sur la suite :) Continue !
Effectivement, le premier chapitre est un peu (trop) descriptif, il ne se passe pas grand chose, je tâcherais de mettre plus d'action dans les suivants, mais j'avais peur que les lecteurs se perdent.

Realmas a écrit:
J'aime bien, la situation initiale est plutôt originale. Comme dit dans le post plus haut, c'est vrai qu'il y a quand même quelques fautes à certains moments, mais pas trop, donc ça va encore. J'aime bien l'idée de départ, donc j'ai hâte que la suite arrive, beau travail !
Et si tu as besoin d'un correcteur pour l'orthographe, je peux te faire cela, n'hésite pas à me contacter par MP.
Merci ! Pour les fautes d'orthographe, j'ai vraiment fait de mon mieux, donc, oui ça m'aiderait beaucoup que tu corriges les fautes restantes, je t'enverrai le prochain chapitre afin tu puisses coriger les fautes restantes

FifthEeveefty a écrit:
Again a FanFiction
Plus sérieusement, il n'y a aucune faute, et c'est pas trop mal dans l'ensemble. Dommage que les chapitres soient un peu court, mais je suppose que tu as tes raisons. Bon courage pour la suite ^^ !
Eh oui ! Les Fanfiction envahissent le forum ... Mais c'était dans mes projets
Merci beaucoup pour ton commentaire !

_____________________________________________

Mes fiertés

Ma Fanfiction en cours ici
Le chapitre VI est désormais disponible ! Pour le lire, clique ici !
Un concept pour nerf des attaques, c'est ici !
Mon premier article en Pokésciences sur le Calimero de Pokémon, ici !

Et une image pour finir !
( source )
Membre Platine
Cheshire 
Membre Platine 

Messages : 1408
Age : 18

MessageSujet: Re: [FanFiction] Coupe que coûte - Dim 20 Mar - 16:36

Outre le fait qu'on ait encore le droit à une fic (bien que cela ne soit pas contre toi) ça commence à faire beaucoup.
Concernant ce chapitre. Déjà, c'est beaucoup trop court, il reste quelques petites fautes (bien qu'elle ne gênent pas trop la lecture) et l'action est balancée un peu à la va vite sans qu'on ait un point de départ ou quelque chose de solide auquel on s'accroche pour entrer pleinement dans l'univers. Je pense que ton idée peut être très bien exploitée, mais le principal défaut est justement le manque de contenu qui nous laisse sur notre faim. Je t'encourage donc à essayer d'étoffer un peu plus, de rajouter des éléments descriptifs du décor et de la situation pour rendre la chose le plus détaillée.
En espérant que ce court commentaire, je n'ai pas trop développé, te seras utile !

(ah oui et merci ce n'est pas une fic participative)

_____________________________________________

Membre Emeraude
Kajiaotori 
Membre Emeraude 

Messages : 458
Age : 19

MessageSujet: Re: [FanFiction] Coupe que coûte - Dim 20 Mar - 16:53

Hello hello !

Alors j'ai l'avantage (ou l'inconvénient) de plus n'être trop présente sur NU et donc de ne pas avoir subit la grosse vague de fic

Donc déjà t'as un bon point car ce n'est pas une fic participative

Un autre bon point, c'est la manière relativement originale dont tu présentes ton personnage : au travers d'un CV

Cependant, des informations données dans ce CV sont inutiles (taille et poids, sauf si c'est un boulot de manequinnat) et d'autres informations manquent qui aurait été appréciées dans la présentation d'un personnage : qualités/défauts, parcours scolaire (background dans le cas d'un perso du coup) éventuellement les pokémon qu'elle a vu que dans ce monde ça peut servir pour des boulots, ses passions.

Ah, puis, ne pense pas que ce chapitre est trop descriptif. Au contraire, il est trop court, on ne se perd pas, on s'éloigne de ta fiction, et c'est pas une bonne chose :/ ne donne pas non plus la foule de détails, mais donne en quand même plus. Et même si tu veux garder certaines choses secrètes, y'a toujours matière a ajouter des trucs : des informations sur son appart, sur les objets qu'il y a dedans pour situer sa classe sociale par exemple. Ou s'amuser à décrire la ville de Illumis quand elle s'y ballade pour que tu donnes ta vision de la ville/la vision de ton personnage de la ville.

Du coup on se pose plein de questions sur ta fic, certaines légitimes et qui donnent envie de lire, et d'autres qu'on ne devrait pas se poser en lisant un chapitre 1.

Bonne continuation, j'espère que mon avis et ceux des autres te sera utile, et une dernière chose : j'espère que tu ne considères pas ce chapitre comme déjà "fini" ou "écrit" et donc intouchable. C'est toujours bon de prendre en compte les avis des lecteurs et de les modifier en cours de route, puis de le signaler ^^

_____________________________________________

Mon projet de Jeu de Rôle sur NU !

Parce que j'en suis fière ♥:
 

On me courtise  :
 

Code Ami X : 0705 - 2186 - 1739
Pseudo IG : Aurélia (X et RO)

Safari Normal : Insolourdo - Chinchidou - Leveinard
Membre Cristal
Plumae,(m) 
Membre Cristal 

Messages : 105
Age : 13

MessageSujet: Re: [FanFiction] Coupe que coûte - Dim 20 Mar - 17:17

Kajiaotori a écrit:
Hello hello !

Alors j'ai l'avantage (ou l'inconvénient) de plus n'être trop présente sur NU et donc de ne pas avoir subit la grosse vague de fic

Donc déjà t'as un bon point car ce n'est pas une fic participative  

Un autre bon point, c'est la manière relativement originale dont tu présentes ton personnage : au travers d'un CV

Cependant, des informations données dans ce CV sont inutiles (taille et poids, sauf si c'est un boulot de manequinnat) et d'autres informations manquent qui aurait été appréciées dans la présentation d'un personnage : qualités/défauts, parcours scolaire (background dans le cas d'un perso du coup) éventuellement les pokémon qu'elle a vu que dans ce monde ça peut servir pour des boulots, ses passions.

Ah, puis, ne pense pas que ce chapitre est trop descriptif. Au contraire, il est trop court, on ne se perd pas, on s'éloigne de ta fiction, et c'est pas une bonne chose :/ ne donne pas non plus la foule de détails, mais donne en quand même plus. Et même si tu veux garder certaines choses secrètes, y'a toujours matière a ajouter des trucs : des informations sur son appart, sur les objets qu'il y a dedans pour situer sa classe sociale par exemple. Ou s'amuser à décrire la ville de Illumis quand elle s'y ballade pour que tu donnes ta vision de la ville/la vision de ton personnage de la ville.

Du coup on se pose plein de questions sur ta fic, certaines légitimes et qui donnent envie de lire, et d'autres qu'on ne devrait pas se poser en lisant un chapitre 1.

Bonne continuation, j'espère que mon avis et ceux des autres te sera utile, et une dernière chose : j'espère que tu ne considères pas ce chapitre comme déjà "fini" ou "écrit" et donc intouchable. C'est toujours bon de prendre en compte les avis des lecteurs et de les modifier en cours de route, puis de le signaler ^^
Cheshire a écrit:
Outre le fait qu'on ait encore le droit à une fic (bien que cela ne soit pas contre toi) ça commence à faire beaucoup.
Concernant ce chapitre. Déjà, c'est beaucoup trop court, il reste quelques petites fautes (bien qu'elle ne gênent pas trop la lecture) et l'action est balancée un peu à la va vite sans qu'on ait un point de départ ou quelque chose de solide auquel on s'accroche pour entrer pleinement dans l'univers. Je pense que ton idée peut être très bien exploitée, mais le principal défaut est justement le manque de contenu qui nous laisse sur notre faim. Je t'encourage donc à essayer d'étoffer un peu plus, de rajouter des éléments descriptifs du décor et de la situation pour rendre la chose le plus détaillée.
En espérant que ce court commentaire, je n'ai pas trop développé, te seras utile !

(ah oui et merci ce n'est pas une fic participative)

Je prends note de tout :
- Le chapitre cours : Suite au fait que beaucoup trouve ça trop cours, je pense soit fusionner le prologue et le chapitre I pour faire le prologue. Le chapitre II serait donc le chapitre I Ou j'enrichit le texte Ou je fais les deux. Je pense prendre la dernière obtion, à voir.
-Les fautes d'orthographe : Realmas m'aide à ce quelles soient  moins présente.
-dernier point, oui ce n'est pas Ficpartipative, c'est parce que je n'ai pas compris comment ça marchait

Les chapitre II , III et IV sont déjà écrit et sont plus longs ...

Edit : première modification

_____________________________________________

Mes fiertés

Ma Fanfiction en cours ici
Le chapitre VI est désormais disponible ! Pour le lire, clique ici !
Un concept pour nerf des attaques, c'est ici !
Mon premier article en Pokésciences sur le Calimero de Pokémon, ici !

Et une image pour finir !
( source )
Membre Emeraude
Kajiaotori 
Membre Emeraude 

Messages : 458
Age : 19

MessageSujet: Re: [FanFiction] Coupe que coûte - Dim 20 Mar - 19:37

C'est une bonne idée de fusionner les deux pour le prologue, et de décaler les chapitres !

C'est cool d'avoir un bêta lecteur ^^

Les participatives, en fait tu demandes à d'autres personnes de créer les personnages de ta fic. Le truc, c'est que les premières marchaient bien, du coup y'en a eu beaucoup et pas forcément des biens, et c'est vite devenu mal vu, en partie parce que ça donne un peu l'impression "je veux écrire une fic mais flemme de pondre des persos construits et un scénar donc faites le à ma place" (c'est comme ça que je vois les mauvaises fics participatives du moins)

Bon courage ^^

_____________________________________________

Mon projet de Jeu de Rôle sur NU !

Parce que j'en suis fière ♥:
 

On me courtise  :
 

Code Ami X : 0705 - 2186 - 1739
Pseudo IG : Aurélia (X et RO)

Safari Normal : Insolourdo - Chinchidou - Leveinard
Membre Cristal
Plumae,(m) 
Membre Cristal 

Messages : 105
Age : 13

MessageSujet: Re: [FanFiction] Coupe que coûte - Lun 21 Mar - 8:06

Chapitre I

-Nous y voici ! M.Touaf va s'occuper de vous.

Ariana s'installa sur une chaise et attendit « M.Touaf ». Celui-ci finit par arriver et expliqua à Ariana son post et ses attentes.

-Vous êtes Ariana ?
-Oui, vous êtes… euh, M.Touaf ?
-Exact, veuillez me suivre.
Ils entrèrent dans une salle sombre, où étaient disposés divers fauteuils. M.Touaf prit place sur l'un d'eux, Ariana fit de même.

-Très bien, je suppose que vous voulez en savoir plus ?
Ariana n'eut pas le temps dire quoi que ce soit, que M.Touaf reprit :
-Vous vous trouvez actuellement dans le bâtiment qui nous sert de repère, dans l'enceinte de l'entreprise T-E. Ce sont nous qui fournissons les matières nécessaires aux vêtements luxueux, que vous, par exemple, trouvez au Chic-à-porter. Nous récoltons les fourrures pour les traiter afin qu'elles deviennent manteaux, vestes et j'en passe. Notre entreprise comporte trois type d'employés : les commerçants, ce sont eux qui poussent les magasins à acheter nos fourrures; les agents, eux font passer les commandes des divers magasins, et enfin les "Furnators", excusez moi pour ce terme complexe, qui sont la base de notre entreprise, ceux qui cherchent les fourrures. Vous faites parti de cette catégorie, une journée de test demain matin vous attend, Mme. Kadrimm vous donnera tous les détails et répondra à vos questions. Je vous souhaite une bonne fin de journée.
-À vous aussi ! À bientôt.

Ariana s'en alla, un peu perdue dans le grand hangar qui l'entourait, elle franchit une porte, puis deux, puis trois et eut enfin accès à l'air libre. Un homme lui courait après, en plissant les yeux, elle reconnut M.Touaf. Elle l'attendit.
- J'allais oublier, votre poste devra rester secret, ne parlez à personne de l'existence de cette entreprise.

Sur ces belles paroles, il partit.
Ariana ne savait pas trop quoi penser, elle était assez perdue par cette nouvelle vie qui l'attendait, mais elle se rassurait en se disant que tout serait une question d'adaptation.
Quand elle fut rentrée chez elle, il était déjà tard, elle eut à peine le temps de nourrir « Patatou », son Couafarel, qu'elle avait ramené de son voyage à Hoenn, il s'agissait d'une espèce très rare, au pelage noir. Elle sacrifia une partie de son sommeil pour regarder un morceau de sa série préférée, en dégustant un bol de riz, qu'elle avait préalablement mis au micro-ondes. Puis, elle partit se coucher, une nuit blanche l'attendait, en effet ses pensées se bousculaient dans sa tête... Demain, elle en saurait plus sur sa fonction de "Furnator", comme disait son nouveau patron... D'ailleurs, pourquoi attribuait-il un terme inconnu pour cette fonction au sein de l'entreprise ? Pourquoi son post devait-il rester secret ? Avait-il quelque chose à cacher ?

Le lendemain, elle se rendit au hangar, là-bas l'attendait, comme prévu, Mme. Kadrimm, qui allait être son « moniteur » pour cette semaine d'essai. Mme Kadrimm était très féminine, ses yeux étaient recouverts de maquillage, son nez d'un piercing, et sa bouche d'un pulpeux rouge à lèvres.
À peine arrivée sur place, Ariana fut submergée par la prise de parole de celle qui allait être son « moniteur ».
-Alors ma chérie ? Pas trop de pression ?
-Euh non, ça va plutôt bien.
-Très bien, alors … on va tout de suite commencer ?
-OK, très bien.
-Sais-tu en quoi consiste ton futur poste ?
-À vrai dire … Pas tout à fait.
-Ne t'inquiète pas, je suis là pour ça. Commençons par le commencement, quel est ton rôle ? Et bien ton rôle, c'est de R-É-C-O-L-T-E-R de la fourrure. Comment on en récolte ? Il va falloir la récupérer sur divers Pokémons … Donc ta mission, c'est de capturer des Pokémons et d'en prendre leur fourrure, d'autres collègues se chargeront de prélever ce bien précieux qu'est la fourrure.
Cela ne choqua pas Ariana qui n'était pas très proche des Pokémons, en effet, à part son Couafarel, les Pokémons et elle ce n'était pas l'amour fou. Et puis, elle avait besoin de cet argent.
-Combien serai-je payée ?
-En fonction de tes performances.
-Allez ma chérie, on va directement passer à la pratique…
Mme. Kadrimm entraîna Ariana vers la tour Prismatique, un nid à touriste.
-Regarde ma cocotte, tu fais comme ça !
Elle revint deux minutes après, un chien à la laisse.
-T'as vu l'artiste !
Ariana était un peu gênée, son métier serait de… « voler » ??!!!
-Ah oui… euh, chapeau ! Enchaîna-t-elle nerveusement.
-Là il s'agissait d'une cible banale, mais les autres fois, les collègues t'informeront sur les critères de la cible à choper. Allez, à toi de jouer ! Je te regarde !

Maladroitement, Ariana se plongea dans la foule, et s'empara du Couafarel d'un couple se prenant en photo. Elle ne savait pas si elle devait être fière… ou avoir honte.
-Tu vois ma chérie ! C'est pas si dur, t'as ça dans le sang toi !
-Ah… euh, merci ! Dit-elle en exagérant un sourire.
-Bon, on rentre au Q.G ! Let's go !
-Let's go ! Renchérit Ariana.

Elles rentrèrent dans le hangar, passèrent les divers portes et couloirs qui menaient au bureau du directeur, M.Touaf.
On va faire le bilan de ta journée avec monsieur le directeur !
-Ah très bien. Répondit Ariana, stressant comme une Fermite attaquée par un Aflamanoir.
-Nous y voilà ! S'exclama Mme.Kadrimm, en poussant la porte.

La poignée s'inclina alors dangereusement vers le bas, sous la pression qu'exerçait la main de Carla Kadrimm, employée de T-E. Elle poussa brutalement la porte, entra dans la pièce. Ses traits du visage s'affaissèrent, on devinait qu'une peur bleue l'envahissait.
-Où est-il ?! S'exclama-t-elle.
-Où est-il ?!
Son maquillage coulait sur ses joues. Ariana pencha sa tête sur sa gauche, trois fauteuils vides étaient là. Seulement trois fauteuils.




Pour lire le suite, clique ICI !
Un grand merci à Realmas, pour la correction des fautes de Français.

_____________________________________________

Mes fiertés

Ma Fanfiction en cours ici
Le chapitre VI est désormais disponible ! Pour le lire, clique ici !
Un concept pour nerf des attaques, c'est ici !
Mon premier article en Pokésciences sur le Calimero de Pokémon, ici !

Et une image pour finir !
( source )


Dernière édition par Plumae,(m) le Dim 8 Mai - 15:16, édité 2 fois
Membre Cristal
Plumae,(m) 
Membre Cristal 

Messages : 105
Age : 13

MessageSujet: Re: [FanFiction] Coupe que coûte - Sam 26 Mar - 11:30

Chapitre II
       
          La tension passée, Carla courut à travers les bureaux, à la recherche de collègues. Ariana la suivait de près pour éviter de se perdre, mais Carla allait bien trop vite, malgré ses chaussures à talons aiguilles. Trop tard, Ariana avait perdu de vue sa monitrice. Ce hangar était décidément trop grand pour elle. Soudain, elle entendit Carla crier la nouvelle à des collègues :
-Il n'est plus là ! Lâcha Mme. Kadrimm.
Affolement générale, des cris résonnaient de partout, Ariana put alors se repérer, et arriver dans la pièce. Celle-ci était plutôt grande, voir gigantesque, de part et d'autre se trouvaient des fourrures pendues à des cintres.
Un des employés prit la parole :
-Silence ! Aucun intérêt à crier ou pleurer, si on veut le trouver, il faut agir !
-Tu nous expliques comment, Max ? Lança un autre employé.
-Nous allons explorer ABSOLUMENT TOUTES les villes aux alentours.
-Mais on peut pas se permettre de perdre du temps ! Le temps c'est de l'argent ! Reprit le même employé.
-Tu oublies qu'il s'agit de TON DIRECTEUR ! S'exclama Max, sévèrement.
Il parlait si fort, sur un ton agressif, qu'immédiatement Ariana sut qu'il était psycho-rigide. Et ça, ça ne sentait pas bon pour elle, tête en l'air qu'elle était.

       
          Sous la dictature improvisée de Max, tous allèrent chercher M. Touaf. Les employés se divisèrent en petits groupes, afin d'être plus efficaces. Ariana se retrouva avec quatre autres employés, quatre garçons.
-Pas commode le Max, hein ? Commença l'un deux.
-C'est clair qu'il y a plus sympa ! Dit le plus jeune d'entre eux.
-Euh … et en fait, vous êtes ici depuis combien de temps ? Dit Ariana. Elle tentait de se sociabiliser, chose pas évidente pour elle. Pour s'adapter, faut se sociabiliser.
-Moi c'est Henry, j'ai 17 ans, et je bosse ici depuis un peu moins de deux mois. Dis-moi, c'est quoi ton p'tit nom ?
-Moi c'est Ariana, et j'ai 19 ans.
-T'es nouvelle ? Reprit Henry.
-Exact.
-Et ça se passe bien ? Demanda un autre.
-Ouais, plutôt bien. Je m'attendais pas à ce genre de boulot … Pickpocket à touristes.
-C'est ce que je me suis dit au début : « Ah mais Sébastien, t'es en train de tomber dans la délinquance, là ! » Sauf qu'en fait, c'est grâce à nous qu'ils peuvent ramener un pull-over Kalossien de luxe… Donc bon, c'est donnant donnant, après tout …
-C'est vrai que tu n'as pas tort ! Répondit Ariana. Par contre, j'ai pas trop de chance de commencer sur un jour comme celui-là.
-Oh, tu sais, ça arrive régulièrement…
-« Régulièrement »… ? C'est à dire ?
-Bon, devant on se tait et on cherche ! S'exclama le grand gaillard qui les accompagnait.
-Alors… ? Chuchota-t-elle.
-Je te dirais plus tard, dans d'autres circonstances…
Le groupe poursuivit les recherches toute la nuit, dans le silence absolu. Illumis tout entier avait été fouillé, sans résultat. Les différents groupes s'attaquèrent alors aux villes et villages alentours.
Fatigué par tous ces événements, notre petit groupe planta sa tente au bord d'un petit ruisseau, proche du Fort-Vanitas. L'air de printemps soufflait, les parterres de fleurs étaient partout.

Pendant ce temps à Illumis, bien caché dans un recoin d'un café, M.Touaf, sur une chaise à trois pieds, deux hommes du service de protection animalier ainsi qu'un inconnu sont là. Tous sont passés devant, mais aucun ne les a aperçus …


          Le lendemain matin, les recherches se poursuivirent encore et encore. Avant cela, nos cinq employés déplièrent la tente, rangèrent le matériel, et mangèrent … Ariana tentait, à chaque fois que l'imposant du groupe tournait le dos, d'en demander plus à Sébastien, mais elle n'y arrivait pas, le grand gaillard colérique, ou l'atrabilaire lui mettait une énorme pression qu'elle n'arrivait pas à gérer. Elle finit par trouver l'instant propice, quand le coléreux partit se soulager derrière les buissons. Dépassement de soi, elle chuchota à Sébastien qu'elle voulait la suite :
-Et bien en fait, à peu près toute les deux semaines, il disparaît, et certains avec lui et …
Elle le coupa, sa curiosité prenait le dessus :
-Et on les retrouve ?
-Oui bien sûr, sinon on n'aurait plus de directeur depuis longtemps !
-Mais où ?! S'exclama-t-elle.
-Dans des commissariats, des lieux d'Etat, et j'en passe …
-Mais pourquoi là-bas ?
-Parce que c'qu'on fait c'est pas légal ! Coupa Henry.
Le malheureux avait parlé trop fort … L'atrabilaire se retourna, et en une fraction de seconde il boucla sa ceinture, tel un professionnel :
-Taisez-vous ! On reprend les recherches !
C'était parti pour des heures de marche intensive … Quand soudain, une voix inconnue se fit entendre :
-Je sais !
Chacun se retournait. Ariana pensa d'abord qu'il s'agissait d'un Pokémon. Elle pivota sur elle-même, à la manière d'un Hoothoot. L'orateur lui vint alors en aide :
-Je suis là ! Cria-t-il.
Aussitôt, elle se plaça face à lui, et découvrit une petite tête remplie de tâches de rousseurs, avec des lunettes très volumineuses. C'était en fait le cinquième employé du groupe, qui s'était fait discret depuis le début des recherches. Ariana étant tête en l'air, elle ne l'avait même pas remarqué. Notre sage se racla la gorge et commença son discours :
-Voici mon raisonnement, dit-il en ajustant ses lunettes, SI…
Il poursuivit son explication sans que personne ne le comprenne.
-Alors, direction Illumis ! Conclut-il.
Étant donné que personne n'avait suivi, tous furent septiques. Après mûres réflexions, le coléreux lâcha :
-On va à Illumis. Allez ! Dit-il de sa voix grave.
Ariana, Sébastien et Henry suivirent la tête de la troupe, tels des Wattouats. Ils repassèrent devant le fort, la rivière, et tous ces obstacles qu'ils avaient auparavant franchis. Mais quand le sage parle, on l'écoute.


            Ils finirent par arriver dans la capitale. Le groupe marcha jusqu'à un café. Un café qu'Ariana connaissait bien, car elle y avait fait son entretien d'embauche. Visiblement elle n'était pas la seule, notre rouquin le connaissait bien aussi puisqu'il s'engouffra dans le sous-sol. Il poussa une porte où était inscrit -Café Toutou PRIVÉ-. Wattouat attitude, tout le monde le suivit, sans même prêter attention au panneau. Ils descendirent escaliers et escaliers, et arrivèrent dans un tunnel infesté de Rattatac, les égouts d'Illumis. Le sage continuait son chemin dans la pénombre, comme s’il savait où aller. Tous les autres étaient pommés, dans ces allées souterraines qui semblaient s'étirer à l'infini. Nos moutons électriques marchaient toujours à l'arrière, suivant le mouton futé. De temps en temps, le petit à lunettes s'écriait :
-À gauche toute !
-À tribord !
-À droite !
Ariana se concentrait de son mieux pour éviter de se perdre, afin d'éviter de rester ici jusqu'à la fin de ses jours.
Soudain, Henry s'exclama :
-Lumière ! Là-bas !
-Il faut se cacher ! Proposa Sébastien.
Et c'est ce qu'ils firent. Le groupe se retrouva tassé contre un mur incurvé. Dix minutes insoutenables passèrent, et les bruits de pas s'intensifiaient. Ariana grelottait. Un Rattatac s'approcha d'elle, elle essaya tant bien que mal de conserver son sang froid, mais celui planter ses crocs dans l'orteil d'Ariana. Un cri perçant résonna alors dans les égouts, suivi d'un autre cri. On put alors entendre des bruits de pas se rapprocher.
Pendant trente seconde au moins, ce fut une symphonie improvisée. L'un des visiteurs eut l'intelligence de brandir sa lampe. Il reconnut immédiatement ses collègues :
-Qu'est-ce que vous faites là ?
-Je te retourne la question ! Répondit Sébastien, soulagé.
-On cherche M. Touaf, vous aussi je suppose ?
-Il est là ! Il faut suivre les feux follets ! Interrompit une employée, un peu dérangée, sans doute médium.
-Voilà pourquoi on est là ! Répondit l'homme à la lampe.
-Oh, ma chérie tu n'as pas eu trop peur j’espère ! Coupa Carla qui venait d'abîmer les tympans de tout le monde.
-Si, mais maintenant, je suis rassurée et … Répondit Ariana.
-Bon on continue ! On suit le petit ! Gueula l'atrabilaire, achevant les oreilles du groupe.

Notre rouquin continua dans sa direction accompagné de la voyante. Ils semblaient s'apprécier.
-Oups excuse moi, chuchota notre sage, venant de marcher sur le pied de la petite voyante.
-C'est... euh rien, mes pieds et mon corps tout entier n-ne ressentent plus la douleur... Bredouilla la medium.
-Mais c'est génial ! Comment as-tu fait ?
-Détrompe toi ! Je ne ressens plus rien, sauf les spectres... A cause de cette maudite tante...
-Une maudite Tante ?
-Oui.. c'est ça... Elle me battait quand j'étais plus jeune, je la détestait et c'était réciproque... et un jour... Elle m'a maudite.
-Euh hein... Mais à jamais..?
-Il y a toujours une solution à un sortilège... Encore faut-il la trouver.
-Ben, bonne chance ! Sinon, quel âge as-tu ?
-J-j'ai... 17 ans, et... et toi ?
-19 ans. Et tu faisais quoi avant ?
-Rien.. J'avais voulu faire de la comédie... Mais apparemment, ma personnalité ne collait pas avec ce métier...
- Effectivement ! Quand tu seras libérer de ta malédiction, tu pourras sans doute atteindre ton objectif !

Tous deux allaient dans la même direction, vers le directeur, mais aussi vers leurs cœurs … La médium posa sa tête sur l'épaule de son camarade, et lui posa la sienne sur la chevelure de celle-ci … Le pied du sage écrasa une nouvelle fois, par erreur, celui de la voyante.
-C'est gentil, mais... AIE !
-Oups désolé ! Je devrais faire plus attention...
-Je ressens la douleur ! Je peux vivre ! S'exclama Zoé, la médium.
-Mais.. Pourquoi maintenant..?
-C'est grâce à toi ! J'avais bien vu une lueur d'espoir dans tes yeux, l'amour a vaincu ! Proclama Zoé, complètement hystérique depuis sa libération.
-L'amour, tu veux dire...?
-Je t'aime Paul !
-Tu connais mon prénom ? Répondit Paul, étonné.
-Je connais plus de choses sur toi que tu le penses !
-Moi aussi, je... je t'aime... bien, répondit Paul, n'assumant pas ses sentiments
Ce fut le début d'une histoire d'amour, mais la fin du groupe …
-Mince ! Purée de Cornichon, on a tourné à gauche puis à droite ou bien à gauche, puis à gauche...?
-Hmmm, aucune idée.
-Bien, je crois qu'on est perdu... Répondit Paul d'un air désolé.
-Quoi !!? ... Comment on leur annonce ça..?

Nos deux tourtereaux exécutèrent quelques pas à reculons, et arrivèrent dans la masse du groupe. Tous deux respirèrent un bon coup, et annoncèrent la triste nouvelle.
-Euh … dit Paul.
-On est perdus ! enchaîna Zoé.
-Mais Zoé, les feux follets… Tu ne les vois plus ? Dis-moi tout ma chérie ! Supplia Carla.
-Je ne les vois plus… Paul m'a ouvert les yeux, les Funécire m'ont fuite, je … je ne suis plus médium, je ne peux plus vous guider… Je suis désolée…
-Et toi Paul, tu ne connais plus le chemin ? Lâcha le coléreux.
-Je suis… désolé… je… je… ne sais plus…
-Tu ne sais plus quoi ?!
-Baptiste, s'énerver ne va rien changer… Il y a toujours une solution !
-Vas-y, c'est quoi ta solution Erick !? Dit-il, agacé…
-On va trouver une tous ensemble ! Rassura Erick.

           Ariana observait la scène, elle ne savait pas quoi en dire ni en penser, ses camarades autour d'elle étaient tous désespérés, tous pleuraient, tous étaient à terre, si l'on exclut Carla qui ne voulait pas salir son nouveau legging. Même Erick ne croyait pas ce qu'il venait de dire...




Voilà ! N'hésitez pas à donner vos avis !
Merci encore à Realmas pour la correction !

Pour lire le chapitre suivant clique ICI !

_____________________________________________

Mes fiertés

Ma Fanfiction en cours ici
Le chapitre VI est désormais disponible ! Pour le lire, clique ici !
Un concept pour nerf des attaques, c'est ici !
Mon premier article en Pokésciences sur le Calimero de Pokémon, ici !

Et une image pour finir !
( source )


Dernière édition par Plumae,(m) le Mer 11 Mai - 14:41, édité 3 fois (Raison : Modification)
Membre Cristal
Plumae,(m) 
Membre Cristal 

Messages : 105
Age : 13

MessageSujet: Re: [FanFiction] Coupe que coûte - Dim 3 Avr - 13:48

Chapitre III  
         
Emprisonnés au fond des égouts, effondrés sur le sol humide, Ariana et ses compagnons se lamentaient de ce sort injuste qui leur était tombé dessus :
-Pourquoi moi ?
-Mais qu'est-ce qu'on a fait au bon Arceus ?
-Sortez-moi d'ici !
-C'est un cauchemar !
-Comment va-t-on faire ?
De longues minutes s'écoulèrent dans ce capharnaüm. Ce fut un brouhaha total qui n'était pas prêt de s’arrêter. Bien heureusement, Erick coupa net cette chaîne de lamentations :
-Allons nous coucher, demain nous chercherons des solutions pour sortir de ce pétrin, après tout, la nuit porte conseil !
C'était la chose à dire qu'il avait trouvée pour rassurer le groupe, bien que ce fut un échec total. Les lamentations se poursuivirent pendant de longues heures, avant que tous ne s'endorment de fatigue. Quand le silence redevint total et que tous se plongèrent dans leurs rêves, au-dessus de ces galeries souterraines, le soleil était déjà levé depuis bien longtemps, il culminait au-dessus de la capitale.

               M. Touaf, endormi sur sa chaise à trois pieds, bien attaché sur le dossier, attendait de l'aide. Soudain la porte s'ouvrit, les protecteurs Pokémon ainsi que l'inconnu entrèrent, tous les trois se placèrent en face du directeur. L'un commença :
-Tu es conscient de ce que tu fais ?
-Vous êtes conscients de ce que VOUS me faites ? Reprit M. Touaf. Vous m'accrochez à une chaise durant 24 heures, et c'est moi le criminel, l'inconscient ? Vous rigolez ?
-Nous sommes tout à fait sérieux … Vous aimeriez qu'on vous épluche, comme une patate ? enchaîna l'inconnu, sûrement dresseur.
-Ne mélangez pas tout, un vulgaire Pokémon N'EST PAS UN HUMAIN ! dit-il en haussant le ton.
-Cela ne change rien au problème, vos activités sont illégales, votre vision des choses n'est pas celle de la société, coupa le deuxième protecteur.
-Vous serez prochainement mis en maison de redressement, et en attendant les forces du conseil, vous resterez ici, renchérit le premier orateur.
-Vous faites une grave erreur … Mes forces arriveront avant les vôtres, et là, votre vie, comment dire … changera.

Un sourire sinistre fit apparition sur son visage.

               Petit à petit, les personnes coincées dans les égouts se levaient, un par un. Mme. Kadrimm avait renoncé à dormir debout, ou même en lévitation, si bien que son nouveau legging rose prit une teinte brunâtre. Tous avaient eu une nuit plus ou moins agitée, suite aux événements de la vieille. Vingt mètres au-dessus d'eux, le soleil se couchait.
Quand ils furent tous sur pied, Erick organisa une réunion générale afin de partager les éventuelles idées et solutions.
-Bonjour ! J'organise donc cette réunion pour que chacun donne ses solutions pour sortir de ces foutus égouts et poursuivre les recherches. Je vous écoute !
On aurait dit qu'il avait répété son texte toute la nuit. Le premier à prendre la parole fut Baptiste, alias l'atrabilaire.
-J'ai beaucoup réfléchi, et si on est là, c'est à cause des deux petits …
-Euh … hein ?! s’exclamèrent les deux « petits ».
-Donc, il faut les jeter dans les égouts ! Ces petits morveux nous ont mis dans le pétrin, qu'ils l'assument !
Sur ces mots, Zoé se cacha derrière Paul qui ouvrait grand sa bouche. Tous deux sanglotaient. Heureusement, personne ne semblait accepter cette proposition, en effet, il se fit huer par l'assemblée du conseil. Au vu de l'impopularité de son idée, Baptiste se dit qu'il mènerait son idée jusqu'au bout, même en étant seul. Il s'empara donc de Paul, le porta sur son épaule et se dirigea vers la cuve remplie d'eau noire proche d’eux. Paul laissa échapper des cris de détresse :
-Lâchez-moi ! Lâchez-moi ! À l'aide ! Aaah !
Tous étaient terrorisés par Baptiste, personne n'osait riposter, de peur qu'il leur arrive le même sort.
Le coléreux se rapprochait dangereusement …

Un pas, deux pas, trois pas …

               Carla voyant que personne ne réagissait, se leva, laissant sa manucure de côté. Elle posa sa trousse de toilette à terre et courut vers Paul en criant :
-J'arrive mon chéri ! Tata Kadrimm arrive !
Baptiste se retourna un instant, et écarquilla les yeux grand comme un Barpau. Son étonnement dépassait les limites de l'imaginable. Leurs regards se croisèrent, Carla lui lança alors un regard glacial. Elle fit alors un énorme bond pour attraper Paul. Échec total, elle s'écrasa à terre, à la manière d'un Kicklee ratant un Pied Voltige. Elle laissa échapper un cri très aigu et peu mélodieux :
-Nooon ! Ma pédicure !
En effet, un de ses ongles s'était brisé. Le choc moral fut sans pareil … Elle poussa alors un second cri, de douleur cette fois.
Le cri résonna dans les galeries, réveillant ses habitants. Un banc de Chovsourir se jeta sur les groupes, effrayé par le cri. Durant au moins cinq minutes, le lieu de camp fut envahi, laissant une visibilité plus que nulle. Miracle de la nature, Baptiste fut projeté par un nombre incalculable de chauve-souris qui avaient foncé sur lui, laissant Paul hors de sa portée.

Lorsque le brouillard de Chovsourir fut passé et les tournis volatilisés, le groupe put retrouver ses repères : Zoé retrouva son Paul, Paul sa Zoé, Carla sa trousse de beauté, … c'est alors qu'Ariana vit un Chovsourir qui s'était trompé dans sa trajectoire et dont le nez avait été « ventousé » sur la paroi. Elle le fit savoir :
-Regardez là-bas ! Dit-elle en pointant du doigt le Chovsourir.
-Tous se retournèrent en suivant l'index d'Ariana.
-Rien d'extraordinaire ! répondit Henry.
-Si, si regarde Henry ! Il s'est écrasé sur une porte ! s'exclama Paul.
Tous se concentrèrent alors sur la porte :
-Sortie de … affirma Erick en lisant.
-Le Chovsourir gène, dit Sébastien.
-Je vais le récupérer !
Ariana partit donc récupérer le Pokémon et lut :
-Sortie de SECOURS !
-Ouvre la porte !
Elle tenta par tous les moyens de l'ouvrir, mais elle n'y parvint point. Ils y passèrent un par un pour débloquer la porte mais ce fut sans résultats, puis deux par deux, trois par trois …
-Mais c'est pas vrai !
-C'est quoi cette fichu porte ?!
Tous les regards se tournèrent alors vers Baptiste qui boudait dans un coin. Pour le grand gaillard qu'il était, ouvrir la porte ne serait qu’un jeu d’enfant.
-Baptiste, à ton tour ! dit Erick, en essayant de le motiver.
-Non. Vous n'avez pas accepté mon idée.
-Ce sera pour une prochaine fois, ne t'inquiète pas ! ironisa Henry.
-Euh … hein ? s’exclamèrent les deux tourtereaux, apeurés par le propos.
Carla leur adressa un sourire pour leur monter que c'était ironique. Baptiste n'étant pas perspicace, il goba le mensonge et se leva. Il s'approcha de la porte, et l'ouvrit avec une facilité déconcertante.
Derrière se trouvait un escalier très étroit. Ils y passèrent un par un en file indienne. Ariana garda le Chovsourir sur elle, elle n'avait pas envie de le laisser seul dans les égouts, et puis peut être qu’il aurait une utilité plus tard. Erick, le meneur, fit en sorte d'éloigner le plus possible Baptiste des deux petits.

               Le petit groupe déboucha alors dans le café Toutou, mais cette fois, dans les locaux privés. Des bruits venant de la cuisine se firent à ce moment entendre. Le groupa passa discrètement sur le côté pour ne pas se faire repérer et sortir de la boutique. Tous atterrirent sur le trottoir, essoufflés de cette Odyssée dans les égouts. Soudain, une voix se fit entendre :
-Mais où est Paul ? dit Zoé.
Encore une fois tout le monde se tourna vers Baptiste. Carla prit la parole :
-Ne me dis pas que tu l'as jeté dans les égouts ?! Qu'as-tu fait à mon chou à la crème ?
-Je suis là, je suis là ! coupa Paul.
Tous pivotèrent, après un instant d'examination, ils virent le petit à lunette au fond du café, à côté d'un escalier qui menait à l'étage. Il leur fit signe de venir. Faisant demi-tour, le groupe rejoignit Paul.
-Qu'est ce qui se passe ? dit Ariana.
-Je m'en souviens. C'est ici !
Il monta les escaliers jusqu'à l'étage, suivi de près par ses collègues, et tous traversèrent un long couloir. En face d'eux se trouvait une porte. Paul s’apprêta à la pousser, mais Carla intervint :
-Oh oh oh ! On n'est pas des sauvages ! On fait une belle entrée propre ! s'exclama-t-elle.
Après concertation, ils entrèrent dans la pièce en criant :
-Team Eltar à la rescousse ! Une fourrure un jour, une fourrure toujours !
Baptiste sortit sa ceinture de cuir pur légendaire, et l'on retrouva quelques instants plus tard les trois justiciers attachés à la chaise, sous les yeux ébahis d'Ariana.
Le directeur se leva et remercia son équipe :
-Merci de …. Oh, Ariana vous êtes un génie … Quelle idée !
-Euh oui ?
Il lui arracha son Chovsourir des mains et dit :
-Mais oui, mais oui ! Ariana, vous serez à l'origine de notre prochaine collection, quelle idée ! Ces doux poils, parfaits pour nos prochaines doudounes !
Une avalanche d'applaudissement s'écroula sur Ariana.
-Mais qu'allez-vous faire de nous ? demanda le dresseur inconnu.
-Vous verrez très bientôt ...


Voilà ! N'hésitez pas à donner vos avis

Pour lire la suite clique ICI !

_____________________________________________

Mes fiertés

Ma Fanfiction en cours ici
Le chapitre VI est désormais disponible ! Pour le lire, clique ici !
Un concept pour nerf des attaques, c'est ici !
Mon premier article en Pokésciences sur le Calimero de Pokémon, ici !

Et une image pour finir !
( source )


Dernière édition par Plumae,(m) le Dim 17 Avr - 9:08, édité 1 fois
Membre Cristal
Plumae,(m) 
Membre Cristal 

Messages : 105
Age : 13

MessageSujet: Re: [FanFiction] Coupe que coûte - Dim 17 Avr - 9:07

Chapitre IV

-Allez les cocos, on suit le patron ! S'exclama Mme.Kadrimm.
Derrière elle se tenaient les deux protecteurs et le dresseur qui avaient porté préjudice à l'entreprise. Menottés, ils étaient privés de liberté, et suivirent M.Touaf à travers les couloirs. Le directeur prit alors la parole :
-Carla, je vais gérer le trio, pendant ce temps allez prévenir les autres groupes de rentrer à la base. Ordonna t-il
-Oui patron ! Répondit Carla en exagérant un sourire.
Sous l'ordre de son directeur, Carla s'empara du premier téléphone qu'elle vu, et s'empressa de contacter les autres groupes. Pendant une bonne heure, elle composa numéros et numéros, afin que chacun rentre au Q.G. Elle en profita également pour raconter à ses collègues ses péripéties dans les égouts.

          Quelque mètres plus loin, dans le bureau du directeur, M.Touaf lui aussi passait un coup de fils. Sa voix posée résonnait dans les couloirs.

Il feuilleta un carnet de note, qui devait lui servir de répertoire. Il glissa son index sur la page et trouva le numéro qu'il cherchait. Aussitôt, il composa la suite de chiffres. Le portable qu'il tenait fermement dans ses mains se mit à sonner. Quelques secondes passèrent et, au bout du fil, une personne finit par répondre :
-Allô Matori ! Tu vas bien ? Ah génial ! Alors écoute, j'ai trois morveux qu'ont semé la zizanie au sein de l'entreprise... Je peux te les envoyés ? Ok, ça marche, je compte sur toi pour leur retourner le cerveau ! Bon, à plus !

            Sa tête était devenue rouge lors de l'appel, il paraissait comme sur son p'tit nuage, les yeux pétillants. Voyant qu'il s'égarait, M.Touaf tenta de reprendre son sérieux. Il resserra sa cravate, qui était déjà bien trop serrée et s'étrangla bêtement, cependant, celui-ci n'osa pas faire marche arrière par peur de se décrédibiliser. Il se racla la gorge et annonça une synthèse des coups de téléphones réalisés :
-Bon, vous trois direction Kanto, tout de suite.
Un énorme point d'interrogation planait au dessus des trois "morveux".
Aussitôt il sortit de la pièce, et se rendit dans le hangar où se trouvaient tous les employés.
-Est-ce que Baptiste peut venir ?
-Oui j'arrive, patron !
Demi-tour, M.Touaf et l'atrabilaire traversèrent quelques couloirs et atterrirent dans le bureau du patron. Là, Thierry prit la parole :
-Tiens, tu peux emmener ces trois morveux direction Kanto, s'il te plaît ?
-Oui pas de problème !!
-Prends les notes sur mon bureau, ça te rafraîchiras la mémoire si tu oublies la destination de chacun, je compte sur toi, hein !
-Ne t'inquiète pas, je me charge de tout !
Et le grand gaillard quitta la pièce et partit rejoindre son camion, les « morveux » sous le bras. Thierry s'effondra dans son fauteuil de poil de Couafrel, pour une pause de courte durée.

             Quelque minutes plus tard, il se releva, et traversa le couloir menant à la grande salle où se trouvaient les employés. Il peinait à traîner une grosse machine. Il finit par arriver à son but et entra dans l'immense pièce. Là, il demanda de l'aide pour transporter le tas de rouille qu'il avait dans les bras. Certain se dévouèrent pour l'aider et placèrent la machine sur l'estrade placée au centre. Ariana, envahie par la curiosité, demanda à son ami Sébastien de quoi il s'agissait :
-Euh … C'est quoi ce truc ?
-C'est un …
Aussitôt il fut coupé par M.Touaf, qui était prêt sur l'estrade :
-1, 2,  ah ça marche !
Chacun se retourna alors pour écouter le boss.
-Donc … Comme vous le savez tous, ces derniers temps, on a eu des légers problèmes, dit-il en haussant le ton, notre entreprise aurait pu DISPARAÎTRE totalement et votre post avec. Cet événement tragique qui aurait put finir en catastrophe ne serait pas arrivé si le SECRET de cette entreprise avait été bien gardé …. et comme je vous l'ai dit main et maint de fois, cette entreprise devait rester secrète. C'est déjà arrivé au part avant, et je sais bien que ces accidents sont dues à une révélation de votre post ou même de cette entreprise. Vous allez donc passer un par un à ce détecteur de mensonge. La sanction nécessaire serait appliquer au coupable.

               Comme l'avait dit le directeur, chacun passa au détecteur. Une fil indienne mal organisée se forma. M.Touaf surveillait chaque résultat qu donnait la machine et posait les questions. Tous passèrent, sans moindre détection suspecte. Puis ce fut au tour d'Ariana, elle se mit les divers câbles sur son bras et répondit à la question de son patron :
-Avez vous dévoilé l'existence de cette entreprise par un quelconque moyen ?
-Non, absolument pas.  
Le patron regarda ce que la machine affichait. Il jeta alors un regard glacial dans les yeux d'Ariana. Celle-ci commença alors à paniquer. Des sueurs froides gisaient sur ses joues. Encore une fois, elle avait cette image d'une Fermite attaquée par un Aflamanoir.
-Hmmmm … C'est bon ! Dit-il en riant, fier de sa mauvaise blague.
Ariana se dépêcha d'enlever ces câbles qui lui collait à la peau et partit rejoindre les autres.
A peine avait elle rejoint les autres, qu'elle entendit le patron partir en fureur. Il essaya de se calmer. Chose faite, il lança :
-Pourquoi as tu fait ça !!
-C'est que…
Tous se retournèrent, ou du moins tournèrent leur tête vers la traître. Celle-ci s'effondrait :
-Pardon, pardon… grelottait elle
Venez à l'extérieur. Reprit M.Touaf sèchement.
Elle sortit, honteusement avec son patron.
-Tu pars demain au café Toutou, là bas t'attendront d'autre personnes ayant commis une faute similaire à la tienne. La sanction tombera là bas, locaux 45, quatrième étage.
-Mais, s'il vous plaît…
-C'est trop tard.
La traître s'effondra à terre. Elle voyait bien que ça ne sentait pas bon pour elle. Mais elle n'avait pas le choix. Elle faisait face à une pluie accompagnée d'un vent, mais elle n'osait pas rentrer à l'intérieur, la honte la démangeait bien trop. Thierry, lui était rentré dans son bureau et s'était rassi dans son fauteuil,faisant face à des montagnes de fiches qui se dressaient devant lui, les yeux rêvassant dans le vide.

             La tombée de la nuit approchait. Séléroc allait laisser place Séléroc, accompagné de milliers d'étoiles illuminant le ciel.

            Ariana rentra chez elle, s'occupa de son Couafrel, comme à ses habitudes, et se prépara un repas léger qu'elle engloutit en quelques secondes. Fatiguée comme un parecool paresseux, elle se plongea dans sa couette. Elle éteint sa lampe de chevet et s'endormit paisiblement.

            Derrière la porte, son Couafrel la regardait, paisiblement. Il sentait bien que sa maîtresse s'éloignait pas à pas de lui. Avait-elle oublié tous ces bons moments passés ensemble ? N'avait elle plus de temps à lui consacrer ? L'aimait elle encore ?

           Le lendemain, tôt, elle partit direction la centrale de Kalos. Après quelques dunes de sable traversés elle aperçut le hangar qui servait de repère. Elle entra dans le bâtiment, à l'aide d'un jeu de clefs complexe. Quelques collègues étaient déjà là. Après quelques salutations basiques, Mm.Kadrimm fit son apparition.
-Alors ? Comment ça va ? S'exclama-t-elle enthousiaste.
-Oui, ça va, ça va... Répondirent les employés, plus ou moins en canon.
Le programme d'aujourd'hui : direction la grotte miroitante pour capturer divers Chovsourir, ensuite…
Un déclic dans la tête d'Ariana intervint, qu'avait elle fait de son Chovsourir ?
-…cet aprem' direction la tour Prismatique et le refuge. Ça marche ?
-Oui, ça marche !  
-Bon bah, let's go !                                                                                                                                  
Et le petit groupe sortit du hangar, plein d’enthousiasme. Ariana discuta avec Carla à l'arrière, sur le destin du petit Chovsourir :
-Et mon Chovsourir ? Vous l'avez gardé ?
-Euh… Il me semble qu'il l'examine pour voir comment ils vont s'y prendre pour récupérer sa fourrure. Ne t'inquiète pas ma chérie, tout va bien !
-Je suis pas inquiète, c'est juste par curiosité ! Répondit Ariana avec un rire forcé. Sinon toi ça va ?
-Ouais ! J'ai plein de p'tits projets qui avancent plutôt bien. Et, Ah ! On est arrivé !! Alors les chéries, on va rentré dans la grotte, et capturer ces bijoux. C'est parti !
Les employés s'empressèrent de rentrer dans la grotte miroitante, à la recherche de la chauve souris convoitée. A peine rentrée, un Chovsourir s'écrasa lamentablement sur le cuir chevelu d'Ariana. Une fou rire général fit alors son apparition. Le groupe s'enfonça dans les profondeurs de la grotte.

Quelques heures passèrent, et ils revinrent avec une bonne cinquantaine de chauve souris. Carla reprit la parole :
-Allez les cocos, on rentre à la base, et on y fait une pause !
On aurait cru qu'elle était animatrice de centre de loisir, si bien que les personnes aux alentours ne se doutèrent qu'il s'agissait d'une team de trafique de fourrure. Ariana poursuivit sa conversation avec Carla, avec trois Chovsourirs  dans un panier :
-Oui, donc je te disais …
-Tes projets ?
-Ah oui, exact, merci ! Donc … oui ! J'ai divers projets en construction … en fait j'en ai qu'un, mais c'n'est pas un petit, je suis entrain de faire un télé crochet de chant, à moi la popularité !
-Wahoo ! Tu peux nous faire une démonstration ?
-Là, maintenant tout de suite ?
-Oui ! On t'écoute !
Et Carla commença son show. Au bout d'une ou deux minutes, notre groupe formait une chorale de haut niveau. Le temps passa a une vitesse hallucinante.
De retour à la base, Carla et Ariana allèrent voir leur patron pour faire le bilan de la journée. Elles se rapprochèrent petit à petit de la porte. La voix de Thierry se fit entendre.
-Oui, moi aussi je t'aime ! Oui, oui ! Je te laisse j'ai du boulot. Bisous !
Un Lovdisic lui était tombé dessus. Carla entra alors :
-J'espère qu'on ne vous dérange pas ?
-Absolument pas !
-Voilà le bilan ! Dit elle en lui tendant un paquet de note. La cargaison de Chovsourirs est dans le hangar principal.
-Ah merci beaucoup ! Tu peux entrer Ariana, je ne vais pas te manger.
Décidément, il y avait vraiment un air de centre de loisir ici. Ariana entra donc dans le bureau et ressortit immédiatement après, étant donné que le bilan avait été fait. A peine étaient-elles sorties que M.Touaf s'empara du téléphone et rappela ce qui semblait être sa petite amie.

Au café Toutou, au même moment, un homme poussa la porte. La porte 45, au quatrième étage. Il prit la parole :
Est-ce que tout le monde est là ?




Voilà ! J'espère que ça vous a plus, un petit commentaire de votre part me ferait bien plaisir , également, Realmas n'a pas pu le corriger, mais j'ai fait de mon mieux pour les fautes, néanmoins si vous en voyez, prévenez moi !

Pour lire la suite, clique ici !

_____________________________________________

Mes fiertés

Ma Fanfiction en cours ici
Le chapitre VI est désormais disponible ! Pour le lire, clique ici !
Un concept pour nerf des attaques, c'est ici !
Mon premier article en Pokésciences sur le Calimero de Pokémon, ici !

Et une image pour finir !
( source )


Dernière édition par Plumae,(m) le Mer 11 Mai - 14:50, édité 6 fois
Membre Cristal
Plumae,(m) 
Membre Cristal 

Messages : 105
Age : 13

MessageSujet: Re: [FanFiction] Coupe que coûte - Sam 23 Avr - 13:41

Chapitre V

          Quelques journées de « travaux » ardus s'enchaînèrent, laissant les employés de la Team Eltar épuisés en rentrant chez eux. Illumis s'endormait sous un tapis d'étoiles, en partie caché par la pollution, en effet, des tas de Smogo et Smogogo flottaient dans le ciel. La pleine lune était à peine visible. Les lumières de la ville s'éteignaient petit à petit. Ariana, elle, était déjà couchée depuis bien longtemps. L'extension des feux se poursuivit, tandis qu'Ariana se plongeait dans ses rêves …

          Un bruit se fit entendre à la porte. Suivi d'un autre. Puis d'un autre. Ariana sortit de son lit, inquiète, et se dirigea vers son hall d'entré d'à peine un mètre carré, sans prendre le temps d'enfiler ses pantoufles. Elle s'approcha de la porte et pencha la tête vers l'avant, afin d'observer qui était au palier, à travers un rond de verre. Elle n'eut pas le temps de voir de qui il s'agissait, la porte s'ouvrit en l'espace d'un instant. La stupeur se lisait sur le visage d'Ariana. Elle exécuta un pas en arrière. En face d'elle se dressait un porte cintre. Mais pas n'importe quel porte cintre. Sur ce porte cintre, pendaient des cintres. Mais pas n'importe quels cintres. Sur ces cintres pendaient des fourrures. Des fourrures de Chovsourirs. Dont un qu'Ariana connaissait bien. Ariana reconnut immédiatement ce nez en cœur, légèrement mal en point, ce Chovsourir qui les avait sauvés. Ce Chovsourir qu'elle avait livré et qui était désormais épluché, à l'image de ses congénères. Ariana se mit à genoux en sanglotant.
-Je suis désolée, désolée … Dit elle en s'adressant aux Chovsourirs dépourvus de chair, et dont seul l'extérieur était intact.
-C'est trop tard. L'acte a été fait. A nous désormais de le faire. Répondit le Chovsourir sauveur.
-S'il vous plaît, non … !!! Je peux me racheter, je peux ….
-L'acte est fait.
Une pluie de couteau s'élança sur Ariana, traversant le hall de son appartement. Ariana se retourna et courut. Surprise de voir qu'aucun couteau ne l'avait percutée, ni épluchée, elle se retourna une seconde fois. Elle ne faisait plus face à la porte, mais face à un mur. Le mur de sa chambre, à peine plus grande que son hall. En sueur, Ariana essaya de se calmer, en se disant que tout cela n'était qu'un rêve. Elle regarda son réveil, dans une demi heure, il sonnerait. Elle se leva pour observer son hall, rien n'avait bougé, c'était donc bien un rêve.

-Bon les cocos, demain c'est le week end, un peu de courage, et on finit cette semaine en beauté ! Le planning est le même qu'hier, mais on va se séparer pour voir ce que ça donne, rendez vous ici vers 19h30 maximum, si vous avez le moindre problème, composez ce numéro 0...
Et elle lista la composition de chiffre qui correspondait à son numéro de téléphone. Puis, elle distribua des papiers à chacun des employés. Une destination était inscrite sur ces papiers. Ariana lut le contenu de son papier et laissa échapper un soupir. Elle devait aller jusqu'au fort Vanitas, ville où les Couafrels de qualité se font très rares.
-Allez let's go ! Celui qui ramène le plus de Couafrel aura une surprise ! Hi hi hi ! S'exclama Carla, en rigolant.

           Après quelques instants de discussions personnelles, chacun se sépara vers sa zone en question. Ariana revivait la première journée de recherche, où elle avait effectué ce même trajet. Ses pieds posés sur des chaussures à talon bas,semblaient bien supporter les obstacles des divers routes. Elle croisa beaucoup de dresseurs et voyageurs arpentant les hautes herbes, se combattant. « Était elle vraiment plus cruelle qu'eux sur le traitement des pokémons ? » Se demandait-elle.
Soudain, son cœur se figea de peur. Un dresseur se tenait quelques mètres en face d'elle. Celui-ci possédait un Chovsourir. Son rêve de la veille la stressait toujours autant. Elle s'enfonça dans les buissons sur sa gauche, afin d'être le plus loin possible de ce Chovsourir, qui lui mettait la pression. Bien qu'il y avait des ronces, Ariana s'enfonça dans les hautes herbes. Voyant que le dresseur s'enfonçait également dans les hautes herbes, sûrement dans le but de capturer un nouveau pokémon à ajouter à sa collection, Ariana paniqua de nouveau : le Chovsourir était revenu dans son champ de vision. Des images du rêve pénétrèrent dans son esprit. Cherchant une issue, elle courut, courut et prit abri dans une grotte minuscule, presque moins grande que son hall d'entré. Bien que minuscule, cette grotte abritait de la vie. Une Chovsourir sauta du plafond, et se plaça juste devant les yeux d'Ariana. Les regards se croisèrent. Suite à cette rencontre, Ariana poussa un cri perçant, rivalisant presque avec celui de Mme.Kadrimm. A l'extérieur de la grotte, le dresseur, maître du Chovsourir qui avait poussé Ariana dans cette péripétie, reçut le signal d'alerte d'Ariana. Aussitôt, il pénétra à son tour dans la grotte et tenta de rassurer Ariana.
-Tout va bien, mademoiselle, tout va bien, je suis là, dit-il.
Son Chovsourir était posé sur son épaule, il devait être très proche de son dresseur. Mais cela ne rassura pas Ariana, qui poussa un second cri en se retournant. Les deux Chovsourirs, percevant ce cri, crurent qu'il s'agissait d'un moyen de communication, et répondirent à leur façon. Un cercle vicieux s'annonçait, enchaînant cris et cris. Le dresseur mit fin à cette apocalypse auditive, qui allait mettre ses oreilles en périls.
-STOP ! Tout le monde se calme !
Son ordre se fit comprendre et le silence vint s'imposer. Heureusement qu'aucun Chuchmur vivait dans cette grotte, ou la grotte entière aurait explosé.
-Qu'est-ce qui se passe mademoiselle ? Reprit le dresseur.
-Je, je … Merci, répondit Ariana, fixant les yeux pétillant du dresseur.
-Eh bien de rien, je ne fais que mon devoir, vous savez !
-Oui, j'imagine, mais …
Et Ariana s'enfuit, ne supportant pas les regards des Chovsourirs fixés sur elles. Elle courut, à travers le chemin de pavés qui menait vers Fort Vanitas. Ses chaussures et ses pieds tenaient nettement moins bien le coup qu'au part avant, étant donné qu'elle marchait au début du trajet. Au bout de quelques instants, les yeux noisettes revinrent dans sa tête... Ils étaient si beaux, si brillants, si... Mais ils n'étaient plus là, Ariana les avait lâchés, et leur possesseur avec.

          Elle arriva dans la ville qui était son but, apercevant le panneau d'entré de Fort Vanitas. Elle prit place sur un banc et attendit qu'un maître de Couafrel se présente. Elle sentait dans sa poche arrière son téléphone et un exemplaire de Smogobomb' , outil mis en place pour brouiller la piste de la victime du vol. Il s'agit d'un condensé de Smogo contenu dans une sorte de bombe à tag, qui permet de réduire la visibilité si besoin est.

          Les heures passaient, le soleil s'éloignait vers l'ouest, petit à petit. Ariana déballa un sac plastique où était rangé son pique-nique, et le dévora en quelques dizaines de minutes. Elle attendit encore et encore.

         Soudain, un bruit de pas se fit entendre. Ariana leva la tête, et aperçut le dresseur qui l'avait aidée face aux Chovsourirs qui l'avaient terrorisée.
-Ça va mieux ?
-Oui, oui, ne t'en fait pas !
Ariana remarqua que son Chovsourir n'était pas présent, et elle était plutôt soulagée par cette absence. Néanmoins, les yeux noisettes étaient au rendez vous, et elle ne s'en priverait pas. Elle en profita donc pour sympathiser avec le dresseur, qui semblait s'intéresser à elle.
-T'as fait quoi de ton Chovsourir tout minions ? Enchaîna-t-elle, en dévorant des yeux les pupilles du dresseur.
-Hmmmm … Répondit le dresseur, l'expression de son visage changeait, laissant paraître un sourire démoniaque, ce qui ne rassura pas Ariana.
-Je te retourne la question … Qu'as tu fait de CES Chovsourirs ? Poursuivit il.
Une horde de Chovsourirs dépourvus de fourrure s'abattit sur Ariana. Seul la chair et les os était apparents. « Réveilles toi, réveilles toi » se disait Ariana. Voyant que sa formule ne parvenait pas à fonctionner, elle cria haut et fort :
-REVEILLE TOI !!!!
-Mais ce n'est pas un rêve … Répondit le dresseur.
Ariana était envahie de Chovsourirs, toutes lui tournaient autour, elle sanglotait.

-Qu'est ce qui se passe encore ? Eh oh !
Ariana rouvrit les yeux, émergeant de son cauchemar.
-Rien, rien, tout va bien… Répondit Ariana, examinant les billes brunâtres qui reflétaient le couché du soleil.
-Je vois ça, répondit le dresseur avec ironie, qu'est ce que tu fais ici ?
-Euh … Je, je ne sais pas…
Ariana regarda sa montre un instant : 19h36.  Elle prit son téléphone et envoya un message à Carla :
Je suis désolée de ne pas être là, j'ai eu quelques soucis. Bisous.
-Moi je sais pourquoi tu es là. C'était notre destin, nous...
-Nous ? Compléta  Ariana.
-Je … La première fois que je t'ai vu, je-je, j'ai eu le coup de foudre .. Je t'aime.
Ariana ne savait pas quoi répondre, elle était émue, la première fois qu'elle l'avait vu, elle aussi avait ressenti cette flèche de Cupidon, ce Lovdisic surgit des eaux.
-Moi aussi, je t'aime ! Répondit elle, les yeux fixés dans les siens.
Ce fut un instant d'émotion intense, chacun voyait ses yeux dans la pupille de l'autre. Leur bouche se rapprochèrent. Un imprévu vint gâcher la fête.
-Stan, s'il te plaît, pas maintenant !
Le Chovsourir du dresseur était en train de jouer sur la casquette du dresseur. Ariana exécuta un pas en arrière, par peur.
-C'est Stan qui te fait peur ? Mais t'inquiètes pas, il n'est pas agressif !
-Ah … oui, oui, répondit Ariana en s'efforçant de sourire.
-Bref … Je t'invite au resto !
-Oh, t'es trop gentil !
-Et tu tu t'appelles comment en fait ?
-Ariana et toi ?
-Mathis.
Les deux tourtereaux firent connaissance, remontant vers ILLUMIS.

-C'est ici !
-Wow ! C'est grandiose ! Mais ça vaut une fortune !
-Rien n'a de prix pour toi.
Mathis poussa la porte et laissa passer Ariana par galanterie. Un serveur les plaça, et les deux amoureux prirent place. Émerveillée, Ariana regardait autour d'elle, les tables était incrustées de diamants, le paradis pour un Ténéfix, mais un détail la dérangeait. Au fond de la pièce, elle aperçut M.Touaf la main sur la main d'une autre. Elle essaya de ne pas y prêter attention, pour ne pas pénétrer dans l’intimité de son patron. Les deux amoureux dégustèrent chaque plats, les yeux dans les yeux, comme sur une autre planète paradisiaque. Au bout d'une ou deux heures le repas prit fin et les deux durent se quitter.
-Merci beaucoup pour cette soiré, c'était génial, on se revoit le plus vite possible.
-Oui … Je t'aime, répondit Mathis.
-Moi aussi, renchérit Ariana.
Et les deux se quittèrent, allant chacun dans une direction opposée. Ariana rentra chez elle, gravit quelques marches et poussa la porte d'entré. Son Couafrel l'attendait à la porte. Sa routine du soir s'enchaîna et elle se dirigea vers son lit. Aucun cauchemar ne l'attendait, cette soirée magique les avait effacés.

Un aboiement réveilla Ariana.
-Qu'est ce qui se passe ? Demanda t-elle à Patatou, son Couafrel.  
Il lui répondit à sa manière, en aboyant, en direction du téléphone. Celui-ci sonnait. Ariana exécuta quelques pas et décrocha :
-Allo ma chérie ! C'est Carla, j'espère que je t'ai pas réveillée, mais il faut que tu viennes tout de suite à la base, c'est urgent !
-J'arrive !

Et elle raccrocha. Le téléphone indiquait cinq heure moins le quart, le soleil n'était pas encore levé, le Piafabec n'avait pas encore chanté, mais Ariana était déjà sur pieds.




Voilà ! J'espère que ça vous a plus, une fois de plus Realmas n'a pas put corriger, je me suis débrouiller seul, si vous apercevez une faute, prévenez moi, merci !
Pour lire la suite clique ici !

_____________________________________________

Mes fiertés

Ma Fanfiction en cours ici
Le chapitre VI est désormais disponible ! Pour le lire, clique ici !
Un concept pour nerf des attaques, c'est ici !
Mon premier article en Pokésciences sur le Calimero de Pokémon, ici !

Et une image pour finir !
( source )


Dernière édition par Plumae,(m) le Mer 11 Mai - 15:15, édité 3 fois
Membre Blanc
Donut 
Membre Blanc 

Messages : 1972

MessageSujet: Re: [FanFiction] Coupe que coûte - Sam 23 Avr - 16:09

C'est pas mal, j'aime bien ta fic. Au début, j'ai cru que le rêve était réel, j'avoue que j'aurais dit que c'était 1000 fois trop rapide. ^^'

_____________________________________________



Code Ami : 2724-0092-3827  
IG : Léa (Saphir Alpha) Yuko (Y)  

Ma boutique : http://www.neverused.net/t8293-boutique-dons-sur-la-scene-d-isabeau-et-de-donut-distribution-de-carapuce-special  

Chocobotte: Miaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaw
Chocobotte: Miiiiiii aaaaaaaaa aaaaa aaaaaaaaw
LeDonut: Ouuuaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaf
Chocobotte: xD
LeDonut: Ouaf ! ouaf ! XDDD



Membre Cristal
Plumae,(m) 
Membre Cristal 

Messages : 105
Age : 13

MessageSujet: Re: [FanFiction] Coupe que coûte - Mar 26 Avr - 17:10

Merci pour ton commentaire, content que ça a te plaise !
Est-ce que les paragraphes à rallonge sont gênants ? J'ai fait du mieux que J'ai pu pour aérer le texte, j'espère que certains paragraphes ne font pas trop "pâté de mots" ...

_____________________________________________

Mes fiertés

Ma Fanfiction en cours ici
Le chapitre VI est désormais disponible ! Pour le lire, clique ici !
Un concept pour nerf des attaques, c'est ici !
Mon premier article en Pokésciences sur le Calimero de Pokémon, ici !

Et une image pour finir !
( source )
Membre Blanc
SuperCarcha 
Membre Blanc 

Messages : 1581
Age : 22

MessageSujet: Re: [FanFiction] Coupe que coûte - Mar 26 Avr - 18:53

Non les paragraphes sont correct, aucun soucis là dessus :) l'orthographe est encore plutôt bonne aussi... mais le scénario... c'est bizarre, je vois pas d'autres mot. J'accroche pas perso, je dois faire des efforts pour te lire :/ il y a des fois tu balances l'action vraiment trop vite, il y a des incohérences, etc... on a juste le temps de se dire "wtf" avant de décrocher... Si tu fais en sorte de mieux scénariser la suite, tu peux peut être te rattraper, mais là on est déjà très loin... Enfin après c'est mon point de vue :/

_____________________________________________

Mon RPG en cours : Le Royaume Draconique 2
Mes fics :p :Le Royaume Draconique et Le Royaume Draconique 2

Quelques conseils pour toi qui aimerait écrire une fic !

Je suis le ciel.
Je suis la force.
Je suis le courage, je suis l'honneur.
Je suis la richesse, je suis la gloire.
Je suis la peur, je suis l'espoir.
Je suis le feu, l'eau, la terre et l'air.

Je suis un dragon !


Membre Cristal
Plumae,(m) 
Membre Cristal 

Messages : 105
Age : 13

MessageSujet: Re: [FanFiction] Coupe que coûte - Mar 26 Avr - 19:14

Euh , dans ma tête, c'est plutôt clair, et sur papier j'ai aussi l'impression que c'est clair, je vois pas trop ce qui est mal construit ou incohérent.

Tu voudrais bien être en quel sorte un "premier lecteur", pour savoir si il y a d'éventuelles éléments à changer, et avoir ton avis ?
Ça m'aiderait beaucoup !

_____________________________________________

Mes fiertés

Ma Fanfiction en cours ici
Le chapitre VI est désormais disponible ! Pour le lire, clique ici !
Un concept pour nerf des attaques, c'est ici !
Mon premier article en Pokésciences sur le Calimero de Pokémon, ici !

Et une image pour finir !
( source )
Membre Blanc
SuperCarcha 
Membre Blanc 

Messages : 1581
Age : 22

MessageSujet: Re: [FanFiction] Coupe que coûte - Mer 27 Avr - 13:30

Bon dans ce cas, je vais rééplucher chacun des chapitres pour te montrer quelque exemple de passages mal faits :
- au chapitre 1 (ça commence déjà là) : M. Touaf explique à Ariana qu'elle va devenir braconnière. Jusque là, ça va, le scénario est bien construit. Le point dérangeant arrive juste après :

Annonce de M.Touaf : "Vous allez être braconnière. Bonne journée !"

Réponse d'Ariana : "A vous aussi ! A bientôt !" *grand sourire*

A moins d'être complètement dérangée et d'aimer faire souffrir les pokémons dans l'illégalité la plus totale, ou alors de ne pas savoir ce que "braconnier" signifie et d'être complètement idiote, Ariana n'a pas une réaction logique. Tu aurais pu développer ce passage, par exemple comme ceci :
"- (...)Je vous souhaite une bonne fin de journée.
- A... à vous aussi... A bientôt. répondit Ariana
 Ariana s'en alla, un peu perdue dans le grand hangar qui l'entourait, elle franchit une porte, puis deux, puis trois et eut enfin accès à l'air libre. Un homme lui courait après, en plissant les yeux, elle reconnut M.Touaf. Elle l'attendit.
- J'allais oublier, votre poste devra rester secret, ne parlez à personne de l'existence de cette entreprise.

  Sur ces mots, il s'en alla.
  Une fois rentrée chez elle, Ariana s'autorisa un moment de détente. Pendant qu'elle passait un bol de riz au micro-onde qu'elle dégusterait plus tard dans la soirée, elle nourrit son Couafarel, prénommé Patatou. Le regardant manger, plein de vie, elle repensa au poste qu'on lui avait assigné.
  Braconnière... Tuer des pokémons semblables à celui qu'elle avait en face d'elle pour leur prendre leur fourrure, dans le seul but de faire des vêtements de luxe. Ariana n'aimait pas ça. Pas un seul instant elle n'imaginerait faire du mal à un pokémon comme son Patatou... Que devait elle faire ? Dénoncer cette entreprise illégale et immorale ?
  Ou bien accepter ce travail ?
  Ariana devait l'admettre : elle avait besoin d'un travail. De ce travail. Elle savait qu'elle n'en trouverait pas d'autres. Pour elle, mais aussi pour Patatou, elle avait besoin d'un emploi qui leur permette de vivre.
  Pendant que le Couafarel au pelage noir finissait de manger, elle prit son bol de riz et alla s'installer devant la télé, regardant sa série préférée, ne la savourant qu'à moitié. Puis elle alla se coucher, une nuit blanche en perspective, ses pensées s'agitant dans sa tête... "

Ce n'est bien sûr là qu'une suggestion, un exemple pour te montrer que tu devrais plus développer l'aspect émotionnel de ton personnage, pour qu'il ressemble plus à un humain. N'importe qui réagirait comme ça, personne ne réagirait comme tu l'a décrit. Soit donc réaliste.

- au chapitre 2 : passage dérangeant :

"-Je sais !
Chacun se retournait. Ariana pensa d'abord qu'il s'agissait d'un Pokémon. Elle pivota sur elle-même, à la manière d'un Hoothoot. L'orateur lui vint alors en aide :
-Je suis là ! Cria-t-il.
Aussitôt, elle se plaça face à lui, et découvrit une petite tête remplie de tâches de rousseurs, avec des lunettes très volumineuses. C'était en fait le cinquième employé du groupe, qui s'était fait discret depuis le début des recherches. Ariana étant tête en l'air, elle ne l'avait même pas remarqué. Notre sage se racla la gorge et commença son discours :
-Voici mon raisonnement, dit-il en ajustant ses lunettes, SI …
Il poursuivit son explication sans que personne ne le comprenne.
-Alors, direction Illumis ! Conclut-il."

... ben moi non plus j'ai pas compris... Ca serait cool de nous faire part de son raisonnement là. Qui plus est, tu introduis un peu vite ce personnage qui prend soudainement une grosse importance. Un conseil : lorsque tu veux introduire un personnage ou une relation (comme celle qui lie la médium à Lem ce petit sage plus tard), parles en au préalable avant. Tu aurais pu par exemple décrire la constitution du groupe dans lequel se trouve Ariana, avant leur départ. De même avec ce passage auquel j'ai précédemment fait allusion :

"Notre rouquin continua dans sa direction accompagné de la voyante. Ils semblaient s'apprécier. Tous deux allaient dans la même direction, vers le directeur, mais aussi vers leurs cœurs … La médium posa sa tête sur l'épaule de son camarade, et lui posa la sienne sur la chevelure de celle-ci … Le début d'une histoire d'amour, mais la fin du groupe …
-Euh … dit Paul.
-On est perdus ! enchaîna Zoé.
-Mais Zoé, les feux follets … Tu ne les vois plus ? Dis-moi tout ma chérie ! Supplia Carla.
-Je ne les vois plus … Paul m'a ouvert les yeux, les Funécire m'ont fuite, je … je ne suis plus médium, mais je ne peux plus vous guider … Je suis désolée … "

...ça va trop vite. J'ai vraiment décroché à ce moment là, tellement la dose de wtf était grande. Ok, ils s'aiment, et "ils avaient l'air de s'apprécier" c'était déjà bien, on peut encore imaginer que leur relation dure depuis longtemps. Par contre tu aurais du révéler leur véritable amour au chapitre suivant, en un paragraphe c'est brutal. Là, ça a juste l'air d'un coup de foudre soudain, car comme par hasard c'est à ce moment là que la "médium" perd ses pouvoirs... C'est incohérent et irréaliste. Prend ton temps pour écrire et ne balance pas l'action trop vite ! C'est typiquement le genre d'erreur scénaristique qui se répète à travers toute ta fic, et c'est vraiment dommage, car le début était prometteur.

- chapitre 3 : rien à dire, excepté le "- Team Eltar à la rescousse ! Une fourrure un jour, une fourrure toujours !" un peu gamin et qui donne trop de lumière à des gens sensés être du "mauvais côté", ainsi que la non-réaction d'Ariana lorsque le boss lui prend son Chovsourir (qui, on le sait, ne tardera pas à subir un sort funeste...)

- chapitre 4 : ok le boss s'occupe du trio de justicier. What, comment ça ? De cette manière ? Aaah d'accord, il a des relations... Wtf^12. Qu'il aie des relations avec Giovanni, passe encore, mais avec plusieurs chefs de Teams, c'est incohérent. D'autant plus que je ne vois pas les justiciers adhérer à la vision du monde d'Hélio (de même que M.Touaf)... je doute donc fort qu'ils soient acceptés dans leur rang. Quel intérêt d'ailleurs aurait il à collaborer avec M. Touaf ? De plus tu aurais dû décrire la réaction du groupe / d'Ariana lorsque M.Touaf prononce "- Allô, Giovanni !" C'est quand même pas n'importe qui ! On est parfaitement en droit d'ouvrir des yeux grands comme des soucoupes quand on voit que la personne qu'on a en face de soi a des relations amicales avec le Parrain de la Mafia ! Encore une fois, tu vas trop vite, et tu fais passer un personnage important dans le monde des pokémons comme quelqu'un de parfaitement banal.

- chapitre 5 : Le début du chapitre, l'enchaînement des deux rêves, c'était juste excellent. On sent qu'Ariana commence vraiment à avoir des problèmes de conscience (dommage juste qu'elle ne fait que les commencer à ce moment là). Ce qui est dérangeant, c'est le passage juste après :

"-Je vois ça, répondit le dresseur avec ironie, qu'est ce que tu fais ici ?
-Euh … Je, je ne sais pas …
Ariana regarda sa montre un instant : 19h36.  Elle prit son téléphone et envoya un message à Carla :
Je suis désolée de ne pas être là, j'ai eu quelques soucis. Bisous.
-Moi je sais pourquoi tu es là. C'était notre destin, nous ...
-Nous ? Compléta  Ariana.
-Je … La première fois que je t'ai vu, je-je, j'ai eu le coup de foudre .. Je t'aime.
Ariana ne savait pas quoi répondre, elle était émue, la première fois qu'elle l'avait vu, elle aussi avait ressenti cette flèche de Cupidon, ce Lovdisc surgit des eaux.
-Moi aussi, je t'aime ! Répondit elle, les yeux fixés dans les siens."

... c'est les chovsourir qui ont fait ça ? Ah, si seulement on pouvait choisir une fille canon dans la rue, lui dire qu'on l'aime et qu'elle tombe amoureuse de nous, sans qu'on aie fait connaissance au préalable ! C'est tellement beau, tellement...
Facile...
Encore une fois, on se retrouve ici avec une situation wtf, un coup de foudre soudain et irréaliste. Je vais pas me répéter sur ce passage, je l'ai déjà expliqué auparavant.

Voilà, j'espère que tu ne trouveras pas ces conseils trop agressifs. Il est vrai que ton scénario m'a mit les nerfs en boules, et je m'excuse si tu les prends mal. Maintenant, à toi de voir si tu veux améliorer ta fic, si j'ai expliqué tout ça, c'est pas pour rien non plus, c'est pour toi.

_____________________________________________

Mon RPG en cours : Le Royaume Draconique 2
Mes fics :p :Le Royaume Draconique et Le Royaume Draconique 2

Quelques conseils pour toi qui aimerait écrire une fic !

Je suis le ciel.
Je suis la force.
Je suis le courage, je suis l'honneur.
Je suis la richesse, je suis la gloire.
Je suis la peur, je suis l'espoir.
Je suis le feu, l'eau, la terre et l'air.

Je suis un dragon !


Membre Cristal
Plumae,(m) 
Membre Cristal 

Messages : 105
Age : 13

MessageSujet: Re: [FanFiction] Coupe que coûte - Mer 27 Avr - 15:59

Merci, je ferais des modifications d'ici quelque semaine, j'ai déjà quelques idées ^^

Effectivement, il y'a des passages où Ariana n'a pas de réaction ou alors celle ci n'est pas adaptée à la situation ( comme tu l'as cité avec Giovanni ou quand le directeur affirme ouvertement qu'elle sera braconnière et donc dans la l'illégalité.

EDIT :

Liste des Modifications réalisés !

- 08.05.2016 : Le terme "braconnier" dans le premier chapitre a été changé par le terme : Furnator, qui vient du latin fur qui signifie fourrure et venator qui signifie chasseur, terme inventé donc, et donc qui permet à Ariana de ne pas savoir que son post est illégal et donc qu'elle n'ait pas eu de réaction, comme l'a fait remarqué "SuperCarcha".
Deux modifications ont été réalisé ici et ici.
-11.05.2016_09:23:56 : Ajout d'éléments qui explique pourquoi ils se sont perdus dans le chapitre II, pour voir les modifications, clique ici !
-11.05.2016_15:07:38 : Chapitre V, j'ai rajouté quelques éléments pour détaillés un peu plus le coup de foudre en Ariana et le dresseur. Cherchez par vous même pour découvrir les modifications, elles sont dispersés dans tous le chapitre.
-11.05.2016_15:26:26 : Chapitre VI, modification pour les coups de fil de M.Touaf. Désormais, il n'y a qu'un coup de fil pour Matori (secrétaire de Giovanni), pour voir les modifs', clique ici

_____________________________________________

Mes fiertés

Ma Fanfiction en cours ici
Le chapitre VI est désormais disponible ! Pour le lire, clique ici !
Un concept pour nerf des attaques, c'est ici !
Mon premier article en Pokésciences sur le Calimero de Pokémon, ici !

Et une image pour finir !
( source )
Membre Cristal
Plumae,(m) 
Membre Cristal 

Messages : 105
Age : 13

MessageSujet: Re: [FanFiction] Coupe que coûte - Mer 11 Mai - 15:14

Bonjour à tous !
Après une longue absence de chapitre suite à mon absence et à une disparition de Realmas sur le forum, voici le chapitre suivant !
N'hésitez pas à regarder mon post précédent où vous trouverez les modifications réalisés sur d'anciens chapitre !
Egalement, étant donné que Realmas ne s'est pas connecté sur le foum depuis environ trois semaines, ce chapitre n'est pas corrigé, si quelqu'un veut bien prendre le relais pour la correction, je suis preneur ! Donc, si vous voyez des fautes, prévenez moi !



Chapitre VI

-Tout le monde est là ? Demanda M.Touaf, debout sur l'estrade qui surplombait la grande salle, où Ariana et ses collègues attendaient.
Une vague de « oui » émergea de la foule d'employés, informant leur directeur.
-Bien … Passons aux choses sérieuses. Cela fait bientôt quinze ans que je siège entant que directeur dans cette merveilleuse entreprise qu'est la team Eltar. Vous et moi, ensemble,avons fait un super boulot. J'en suis très fier. Mais désormais, la vie m'appelle, et au nom de Francis Eltar, fondateur de notre société, je laisse pas ma place à l'un de vous. Pour tout vous dire, je pars direction Kanto, pour rejoindre Matori, ma destiné, ce soir même. J'ai épluché les dossiers de chacun, pour voir qui serait le plus adapté à me succéder. Max, viens me rejoindre.
Max s'avança sur l'estrade. Bien que peu populaire, une horde d'applaudissement l'attaqua de plein fouet, lancé par Mme.Kadrimm. Ariana était contente pour lui, néanmoins, cette nouvelle ne la réjouissait pas, bien au contraire, le psycho rigide était désormais au pouvoir.
-Merci Max. Cette longue journée est donc la fin de mon statut de directeur dans cette entreprise. Tu as peut-être quelque chose à nous dire ? Demanda Thierry, en se tournant vers Max.
-Hmmm… Travaillez bien ! Lança Max.
C'était la chose qu'il avait réussi à dire, dictant des ordres alors qu'il n'était pas encore au rang de directeur. Son côté carré resurgissait à chaque fois qu'il prenait la parole, ce qui semblait déplaire à la plupart des employés.
-Bien, je vous laisse à présent avec M.Robinsky, ou Max si vous préférez… A peut être un jour... Dit l'ex-directeur, en agitant la main.
Sur ces mots il quitta le hangar et disparu de la vie des employés, caché par une tempête de sable. Immédiatement, M.Robinsky reprit la parole :
-Alors… Cria-t-il, en se raclant la gorge, afin d'attirer l'attention de chacun. Chaque visage se retourna alors vers leur nouveau directeur.
-Afin de rendre le bénéfice plus important et d'augmenter le rendement… Je propose d’augmenter légèrement les heures de travail.
Sur ces mots, Carla laissa échapper de ses mains son rouge à lèvre. A peine était il arrivé, qu'il voulait lancer un esclavage massif. Celle-ci s'imposa alors, pour exprimer son avis.
-Nan, mais euh… Vous rigolez !
-Absolument pas, lui répondit Max.
-Je crois qu'on a notre mot à dire, reprit-elle en exagérant un sourire.
Des mots venu de part et d'autres vinrent soutenir Carla. Mais Baptiste coupa cette horde de révolte.
-Écoutez le directeur !
-S'cuse moi, t'es corrompu, ou qu'est-ce qui passe ? S'indigna Carla.
-Non, c'est juste un employé modèle, reprit Max, défendant son ami.
-C'est une blague !
-Absolument pas, d'ailleurs, il sera promu prochainement pour son aide au sein de l'entreprise. Quand à vous, encore une remarque et l'épée de Dimoclès vous tombera dessus. Soyez sur vos gardes.

Ariana voyait bien que son amie s'en prenait plein la face, mais elle n'osait pas la défendre, sinon, c'était fichu la pokésciences pour elle. Un licenciement, et ses problèmes financier reviendrait, surtout que la paie n'est toujours pas tombée. Le brouhaha avait marqué son territoire dans le hangar, suite à l'annonce qu'avait fait Max, le nouveau directeur. Pour que le silence contre attaque ce bruit infernal, Max menaça ses employés :
-Je vous promet que le premier qui parle, je le vire ! Ce n'est pas un zoo ici !
Il était vraiment extrême, mais ses paroles avait fait effet : le silence avait vaincu.
-Carla ! Arrêtez avec ce rouge à lèvre, on est pas dans votre salon ici ! Il faudrait vraiment rétablir l'ordre dans cette entreprise !
Alors là, c'était la phrase de trop. Choquée, Carla resta bouche bée. Puis, elle détala vers la porte de sortie, faisant claquer ses talons au sol :
-Qu'est ce qui c'est passer dans la tête de Thierry pour vous avoir promu ? Tu l'as acheté c'est ça ! Lâcha-t-elle.
-Carla… Vous êtes virée !
-Je crois pas non… C'est moi qui me barre de cette foutu entreprise, pas vous qui me viré ! Enchaîna-t-elle, en claquant la porte.
Et bien, ces mois à venir ne serait pas tendre.
-Bien, maintenant, tous à vos post. Baptiste, tu peux gérer le groupe de Carla s'il te plaît ?
-Pas de Problème ! Répondit Baptiste.
-Mais on est en Week End ! Lança un employer.
-J'ai dit TRAVAILLEZ !

Et la journée démarra, alors qu'il était à peine six heures du matin, et qu'on était un samedi. Mais les règles sont les règles, et les employés les employés. Ariana ne reconnaissait plus cette entreprise qui l'avait accueillie,  qu'elle voyait au part avant comme une colonie de vacances et qui s'était transformé depuis à peine quelques minutes en camp de concentration. Elle avait un profond désir de vengeance pour Max, qui venait de lui ruiner son année. Mais aussi un désir de vengeance envers son ancien patron. Pourquoi avait-il choisi Max ? Ne se rendait-il pas compte qu'il allait ruiner toute une fraternité ? Mais le mal fait, c'était trop tard.

La journée s'enchaîna à une vitesse de Caratroc. Comme si le Ninjask du temps qui les accompagnait au part avant, avait lancé Distorsion. Toute cet ennui pour « un peu plus de rendement » comme disait Max, alors que ça marchait très bien avant.  

Le planning de la journée était très similaire aux derniers jours passés, alternant Chovsourir et Couafrel. Le soleil planait au dessus de la capitale, les petits magasins et cafés ouvraient, mais Ariana et ses compagnons marchaient depuis au moins cinq heures. Le soleil se coucha huit heures plus tard. Huit heures pendait lesquelles les employés avait marché.
La journée d'une dureté sans pareil s'acheva peu après le couché du soleil, et le groupe accompagné de Baptiste rentra à la base, afin de faire le bilan. Max accueillit Baptiste les bras grands ouverts, mais sans prêter attention aux employés qui étaient à ses côté et qui pourtant, avait fait tout le boulot.
-Alors, ça s'est bien passé ? Demanda Max.
-Oui, tout est là ! Affirma Baptiste, poussant les quatre employés qui tenaient les sacs remplis à rebord.
-Ah très bien ! Vous pouvez rentrer chez vous !
Derrière eux, un autre groupe de braconnier s'approcha de Max pour faire le bilan. Ariana tendit une oreille pour entendre la conversation.
-Il nous manque cinq Chovsourirs, mais les gardiens ont fermé la grotte pour la nuit.
-Donc, ce que j'ai demandé n'a pas été fait ?
-Si, voici tous ce que nous avons trouvé !
-Est-ce complet ? Non. Vous ne rentrez pas chez vous tant que je n'aurais pas mes cinq Chovsourirs manquantes. Ce n'est pas une simple barrière qui va vous arrêter. Je veux ces cinq Chovsourir avant demain, sinon licenciement, c'est clair ?
-Oui, Monsieur.
-Allez, demi tour ! Ordonna Max.


Ariana avait de la peine pour eux, mais fit semblant de n'avoir rien entendu. Si son post est en jeu, elle ne joue pas.

A peine rentrer chez elle, Ariana reçut un coup de téléphone de Carla. Elle décrocha immédiatement et commença une discussion avec son ex-ami du travail. Elle avait besoin de confier sa journée à quelqu'un, et cet appel l'arrangeait bien.
-Allô ma chérie, c'est Carla ! Alors cette journée ?
-Horrible, le temps est passé à deux à l'heure, certain à l'instant même sont encore entrain de chercher des Chovsourirs...
-Attends … Vous avez travaillez aujourd'hui ?
-Oui, désormais c'est sept jour sur sept.
-Sérieux ! Tu dois être crevée !
-Et ça ne fait que commencer.
-J'ai une proposition à te faire, sachant que les auditions de PokéSing commencent demain, une fois que j'aurais le succès à ma porté d'ici un mois environ, on balance l'entreprise pour que la police arrête Max et ses moutons…
-Mouais, mais peut-être qu'il y aura un imprévu...  ou que tu ne gagneras pas, et j'ai besoin d'argent pour financer mon école de Pokésciences...
-L'argent n'est pas un problème, je t'en passerais tant que tu en as besoin !
-Je vais y réfléchir … La nuit porte conseil et là j'suis crevé …
-Ok bonne nuit ! Tiens moi au courant.

Après quelques minutes de repas et de routine de soiré, Ariana partit rejoindre son oreiller ...

_____________________________________________

Mes fiertés

Ma Fanfiction en cours ici
Le chapitre VI est désormais disponible ! Pour le lire, clique ici !
Un concept pour nerf des attaques, c'est ici !
Mon premier article en Pokésciences sur le Calimero de Pokémon, ici !

Et une image pour finir !
( source )

[FanFiction] Coupe que coûte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

 :: Pokéworld :: Discussions Pokémon-