AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Neverused est en cours de déplacement vers le Forum Pokéstrat
Vous y retrouverez toutes les fiches à jour, avec une présentation bien plus agréable !



 

 La réforme du collège 2016


Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Membre Saphir
Ranyel 
Membre Saphir 

Messages : 290
Age : 21

MessageSujet: La réforme du collège 2016 - Mer 20 Mai - 13:21

Bonjour à tous et à toutes,

Comme vous le savez peut-être, une réforme fait beaucoup de bruit en ce moment : la réforme du collège de la ministre de l'éducation Najat Vallaud-Belkacem (NVB). Conscient qu'il y a énormément de désinformation sur ce sujet et que celui-ci touche pas mal de gens ici, j'ai décidé de faire ce topic afin d'en parler. Le but est bien de parler de la réforme (en bien ou en mal), et pas de critiquer ou de défendre le parti au pouvoir ; laissez vos orientations politiques de côté, j'ai pas fait ce topic pour avoir un fight PS/UMP/FN/etc.

J'ai trouvé un excellent article qui explique la réforme en détail, je vais donc vous résumer les principaux point de discorde ici.


La réforme du collège 2016

Note : il est important de ne pas confondre cette réforme avec la refonte des programmes, qui elle décide ce qui sera enseignée dans chaque matière.

Pourquoi ?

Par cette réforme, la ministre veut s’attaquer au « maillon faible » du système scolaire : le collège. Selon elle, le collège est inégalitaire et aggrave la difficulté scolaire que certains rencontraient déjà auparavant. L'un des buts de cette réforme serait d'effacer l'inégalité entre les élèves, et de réduire le phénomène d'élitisme très présent au collège.

Les langues anciennes

Actuellement, le latin, ou le grec est enseigné de manière facultative à partir de la 5ème (18% des élèves en font, les 3/4 abandonnent après le collège).
Pour assurer le latin pour tous, NVB remplace cette matière par deux mesures :

Un saupoudrage des cours de français avec  "les éléments fondamentaux des apports du latin et du grec à la langue française". Une "initiation à l’étude des langues anciennes".

L’intégration du grec et du latin à « Langues et cultures de l’antiquité », l’un des huit enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI) créés par la réforme de la ministre. Entre la 5e et la 3e, les collégiens auront la possibilité de suivre six de ces modules censés croiser plusieurs disciplines autour d’une « démarche de projet conduisant à une réalisation concrète, individuelle ou collective », à raison de trois heures hebdomadaires au maximum (le volume horaire exact sera défini par le recteur).

A la suite des vives critiques des enseignants, un troisième volet a été ajouté à la dernière minute : la création d’un « enseignement de complément » en langues anciennes doté d’une heure en 5e et de deux heures en 4e et 3e, dépendant du volontarisme des établissements.
Le latin et le grec ne seront donc pas « supprimés », mais le nombre d’heures qui leur est consacré sera réduit.

L'allemand, les classes bilangues et européennes

L’allemand ne sera pas supprimé. La réforme va, en réalité, mettre fin aux classes bilangues, qui permettent aujourd’hui à 16 % des élèves de 6e et de 5e d’apprendre deux langues vivantes, dès le début du collège. A la rentrée 2016, tous les élèves apprendront une 2e langue à partir de la 5e, au lieu de la 4e aujourd’hui.

Cette mesure permet donc de commencer l'apprentissage d'une seconde langue plus tôt pour la majorité des élèves.
Les classes européennes sont également supprimées, dans le but d'obtenir une éducation égalitariste.

Enseignement de l'histoire de l'islam

La civilisation islamique est au programme de 5e depuis bien longtemps, et de manière obligatoire. Les nouveaux programmes n’ont donc pas introduit cet enseignement, qui a plusieurs décennies.

Enseignement des Lumières

La disparition de l’enseignement des Lumières est également souvent citée. Il est exact que ce thème devient facultatif.
A l’heure actuelle, la période des Lumières est obligatoirement étudiée dans la première partie du programme d’histoire de 4e. Avec les nouveaux programmes, elle ne le sera plus que de manière facultative. Mais, comme pour le christianisme, les élèves étudieront toujours la renaissance et l’époque moderne (XVIe-XVIIIe), et les Lumières y seront évoquées en filigrane.

C'est trop long la flemme de lire : Dans ce cas ton avis risque de ne pas être très pertinent.

Si vous débattez s'il vous plaît faites ceci calmement.

_____________________________________________

Ces Pokémons cachent des secrets, clique sur eux !


Image de sign'  faite par célia2312



Dernière édition par Ranyel le Mer 20 Mai - 15:00, édité 2 fois
Membre Perle
Rovo 
Membre Perle 

Messages : 764
Age : 15

MessageSujet: Re: La réforme du collège 2016 - Mer 20 Mai - 13:24

très bien résumé, merçi Ranyel de ces explications pertinentes et qui éclaireront notre avis!

_____________________________________________

Merci à Germy pour le magnifique Psykokwak <3



CB: Le Best-Of:
 
Membre Noir
Marisson 
Membre Noir 

Messages : 2179
Age : 15

MessageSujet: Re: La réforme du collège 2016 - Mer 20 Mai - 15:02

Le problème de la réforme est qu'elle veut lutter contre l'élitisme qui n'est pas une mauvaise chose.

La section européenne, les classes bi-langues, le latin ... Ce sont de bonnes choses, qui permettent à ceux qui veulent d'aller plus loin, car ce sont des options, il ne faut pas les supprimer (ou les réduire dans le cas du latin). Si certains veulent aller plus loin, c'est leur droit, c'est un choix. Manuel Valls qualifie sa réforme de "réforme pour l'égalité", l'égalité, c'est aussi avoir le choix d'aller plus loin.

En fait, cette réforme, c'est un peu réduire les inégalités en supprimant ce qui est bon pour que tout le monde soit moyen (ou mauvais). (je caricature, j'en suis conscient, mais l'idée est là)

Il y aura toujours des bons et des moins bons. Il ne faut pas brider les bons. Il faut juste aider ceux qui ont des difficultés. Ce n'est pas compliqué. Mais cette réforme ne l'a pas compris.

Et puis réduire les Lumières à des quelques mentions pendant un autre chapitre je trouve que c'est vraiment nul. C'est quelque chose de très intéressant et de très important dans notre histoire. C'est pas que le XVIIIème siècle est devenu le siècle des Lumières mais un peu quand même.
(même si c'est les programmes et pas la réforme)
Membre Diamant
Karasu 
Membre Diamant 

Messages : 696
Age : 12

MessageSujet: Re: La réforme du collège 2016 - Mer 20 Mai - 15:24

Comme par hasard,c'est qui qui est au collège?U_U''

(Je vais "jouer le rôle du critique négatif",j'attends celui qui jouera le rôle du positif :D)

J'ai échappé de justesse l'anné dernière à la réforme du mercredi à l'école,des pitchounes de CP qui vont à l'école pour des coloriages(true story,j'ai demandé à une pote qui avait un petit fère) surtout que ca les fatigue,c'est déjà assez inutile en soi.Surtout quand ca ca détruit complétement l'organisation qu'on s'était enfin faite après l'avoir enlevé.

Cette réforme était déjà une augure.

Ensuite,NVB(Que j'appelle Najalo Benkacem parce que RIP le respect)nous pond cette réforme.Qui est pour le collège.On attend le lycée maintenant,si elle compte s'y frotter.

Alors...Latin,Grec,le fait qu'elle enlève quelques heures,ca peut être pas mal,mais pas trop car si y'en a qui décident de faire,c'est que les heures,ils s'en foutent.Et si 3/4 partent après le collège,il y a peut-être ces tois raisons:

-1/4 parce que heures finissent par les rebuter(raison principale)
-1/4 si on fore parce qu'ils ont de trop grandes divergences avec l'emploi du temps,le travail et/ou le sommeil.
-1/4 parce que ca ne les intéressent finalement pas/plus.

Ceux qui ne participent pas sont divisé par ces trois raisons si valables.

Pour les classes bilangues,g c pa komen sa ce pass,donc je ne pourrais pas vous dire mes opignons dessus.

(Pour les européennes...
(Trivia):
 
)

Pour les lumières Marisson a tout dit,j'ajouterais juste:THIS IS A BULLSHIT DECISION

Et mon bouquet final
Citation :
(Résumé)Le problème de cette réforme,surtout,de mon point de vue,c'est qu'il nous donne pas les moyens de la faire.Ils nous disent de faire ci,de faire ca,mais en 2 mois,on a pas le temps et les moyens de le faire,ce qui nous fait grincer des dents.(Fin du très grand résumé)
Muriel Ambrosino,prof principal d'anglais

Ah et aussi,je n'ai jamais vraiment apprécié la ministre de l'Education,mais si elle nous pond une bonne réforme pour la fin de lycé de mon frère,je serais content et très jaloux aussi.

#pavé

P.S:les parents mal informés qui disent qu'elle veut enseigner sa religion,l'Islam et jenesaisquoi alors que c'est depuis les années 70-80 que ca se fait je les aime autant que NVB

_____________________________________________

Team BG:

Ceux qui vont sur la CB connaissent "mon J'y go d'agenau!"

Oh:Merci à Célia2312 pour cette fripouille bg.
Attends!J'ai deux trois choses à te montrer aussi!Ca vient de mon jeu favori.

Look ca:
Minifilm:
 
Membre Saphir
Ranyel 
Membre Saphir 

Messages : 290
Age : 21

MessageSujet: Re: La réforme du collège 2016 - Mer 20 Mai - 15:40

@Marisson

"L'égalité c'est le choix d'aller plus loin"

Si ces élèves veulent vraiment aller plus loin et sont bons, rien ne les empêche d'être auto-didactes avec internet et les livres, on ne leur ôte pas ce droit, et t'inquiètes pas que les profs d'enseignements de culture de l'antiquité/prof de langue encourageront à aller plus loin en lisant ça ou ça, et seront heureux de répondre aux questions des élèves intéressés (enfin, pas tous). Ils apprendront une manière d'acquérir du savoir aternative à "J'apprends par <3 ce que dit mon prof", ce qui est loin d'être une mauvaise chose.

Ils auront toujours ce choix, si, comme tu le dit, ils sont motivés et bons, pas comme ceux qui prenaient latin pour les points bonus ou pour crâner un peu.

@Karasu

Oui pour les lumières je suis pas d'accord non plus, c'est vraiment le seul point qui me dérange dans cette réforme.

Pour ce qui est des moyens là je peux pas dire grand-chose...

_____________________________________________

Ces Pokémons cachent des secrets, clique sur eux !


Image de sign'  faite par célia2312

Membre Diamant
Chenipan 
Membre Diamant 

Messages : 663

MessageSujet: Re: La réforme du collège 2016 - Mer 20 Mai - 16:02

Ranyel a écrit:
@Marisson

Si ces élèves veulent vraiment aller plus loin et sont bons, rien ne les empêche d'être auto-didactes avec internet et les livres, on ne leur ôte pas ce droit

Disons que je ne suis pas vraiment d'accord avec cette phrase.Crois-tu vraiment qu'un collégien, aussi bon soit-il va avoir le courage d'apprendre de nouvelles notions comme le grec ou latin tout seul ? Moi j'en doute. Si tu veux faire Grec/Latin, c'est aussi par envie de découvrir de nouvelles notions et que justement, tu sais que tu ne pourras pas réussir seul. Je pense qu'un auto-didacte latiniste en aura vite marre d'apprendre toutes ces déclinaisons.

Puis les options restent des choix. Prendre une option c'est choisir d'en savoir plus. Pourquoi de bons élèves qui veulent apprendre n'auraient-ils pas le droit d'acquérir de nouvelles connaissances ?
Diminuer l'élitisme... Ce n'est pas la faute du grec/latin que les élèves sont élitistes. Avec ou sans les options, il y aura toujours des élèves meilleurs que d'autres. C'est le système de notation qui est élitiste.

Après, ce n'est que mon propre avis !

_____________________________________________

Svalkenaeres: (même si je suis pd)

Darki Cartoon: (Mais bon, au fond, je l'aime bien cheni
Membre Emeraude
Tsuda 
Membre Emeraude 

Messages : 308
Age : 20

MessageSujet: Re: La réforme du collège 2016 - Mer 20 Mai - 16:17

Chenipan a écrit:
Ranyel a écrit:
@Marisson

Si ces élèves veulent vraiment aller plus loin et sont bons, rien ne les empêche d'être auto-didactes avec internet et les livres, on ne leur ôte pas ce droit

Disons que je ne suis pas vraiment d'accord avec cette phrase.Crois-tu vraiment qu'un collégien, aussi bon soit-il va avoir le courage d'apprendre de nouvelles notions comme le grec ou latin tout seul ? Moi j'en doute. Si tu veux faire Grec/Latin, c'est aussi par envie de découvrir de nouvelles notions et que justement, tu sais que tu ne pourras pas réussir seul. Je pense qu'un auto-didacte latiniste en aura vite marre d'apprendre toutes ces déclinaisons.

Puis les options restent des choix. Prendre une option c'est choisir d'en savoir plus. Pourquoi de bons élèves qui veulent apprendre n'auraient-ils pas le droit d'acquérir de nouvelles connaissances ?
Diminuer l'élitisme... Ce n'est pas la faute du grec/latin que les élèves sont élitistes. Avec ou sans les options, il y aura toujours des élèves meilleurs que d'autres. C'est le système de notation qui est élitiste.

Après, ce n'est que mon propre avis !

Si il est passionné par une matière (que ce soit la physique-chimie , la biologie , l'Histoire , ...) il y a quelques élèves qui peuvent lire des revues , des articles , des livres pour approfondir ou découvrir. Mais oui , je doute qu'un collégien cherche à découvrir ou approfondir des notions de Latin ou de Grec.

_____________________________________________



"Conceit" and "Luck" are important, but the most important one is "Hard Work".

______________________________________________
Membre X
Bakura 
Membre X 

Messages : 3910
Age : 23

MessageSujet: Re: La réforme du collège 2016 - Mer 20 Mai - 16:20

S'ils allègent le programme d'histoire en enlevant le thème des Lumières, c'est pour rajouter quoi à la place ? Cette hype des Lumières me gavait, donc j'me plains pas.

_____________________________________________

Membre Emeraude
Tsuda 
Membre Emeraude 

Messages : 308
Age : 20

MessageSujet: Re: La réforme du collège 2016 - Mer 20 Mai - 16:22

Bakura a écrit:
S'ils allègent le programme d'histoire en enlevant le thème des Lumières, c'est pour rajouter quoi à la place ? Cette hype des Lumières me gavait, donc j'me plains pas.

Ils vont le remplacer par "L'enseignement de l'histoire de l'Islam" , non ?

_____________________________________________



"Conceit" and "Luck" are important, but the most important one is "Hard Work".

______________________________________________
Membre Diamant
Karasu 
Membre Diamant 

Messages : 696
Age : 12

MessageSujet: Re: La réforme du collège 2016 - Mer 20 Mai - 16:27

C'est vrai,quoi mettre à la place?
(PSEUDO SONDAGE:QUI AIME LLES LUMIÈRES ICI?On est sur du 50 50 pour l'instant.)

@Tsuda:Ma prof d'histoire Géo a bien dit que c'est en début 5ème.C'est assez compromis je pense.En plus ca fait déjà parti du programme.

_____________________________________________

Team BG:

Ceux qui vont sur la CB connaissent "mon J'y go d'agenau!"

Oh:Merci à Célia2312 pour cette fripouille bg.
Attends!J'ai deux trois choses à te montrer aussi!Ca vient de mon jeu favori.

Look ca:
Minifilm:
 
Membre Diamant
Karasu 
Membre Diamant 

Messages : 696
Age : 12

MessageSujet: Re: La réforme du collège 2016 - Mer 20 Mai - 16:28

C'est vrai,quoi mettre à la place?
(PSEUDO SONDAGE:QUI AIME LLES LUMIÈRES ICI?On est sur du 50 50 pour l'instant.)

@Tsuda:Ma prof d'histoire Géo a bien dit que c'est en début 5ème.C'est assez compromis je pense.En plus ca fait déjà parti du programme.

P.S:Y'a pas un bug?

_____________________________________________

Team BG:

Ceux qui vont sur la CB connaissent "mon J'y go d'agenau!"

Oh:Merci à Célia2312 pour cette fripouille bg.
Attends!J'ai deux trois choses à te montrer aussi!Ca vient de mon jeu favori.

Look ca:
Minifilm:
 
Membre Saphir
Ranyel 
Membre Saphir 

Messages : 290
Age : 21

MessageSujet: Re: La réforme du collège 2016 - Mer 20 Mai - 17:16

"Pourquoi de bons élèves qui veulent apprendre n'auraient-ils pas le droit d'acquérir de nouvelles connaissances ? "

"Ne pas avoir le droit" Choisissiez mieux vos mots svp, là vous faites passez ça pour une dictature au savoir restreint. Dans ce cas on peut se poser cette question pour plein d'autres matières que les langues anciennes. Et l'informatique ? Et une option pour appronfondir la physique, l'histoire, etc ?

"Avec ou sans les options, il y aura toujours des élèves meilleurs que d'autres."

Oui mais les options créé un fossé quand même. Au collège il y en a peu car concrètement les seules options ce sont les langues anciennes et les classes bilingues, mais ils sont bien plus immatures.

Pense au fossé entre L et S au lycée. Et même au sein des S, entre SVT et SI. S'il y avait autant de disciplines différentes au collège ça serait encore plus horrible.

_____________________________________________

Ces Pokémons cachent des secrets, clique sur eux !


Image de sign'  faite par célia2312

Admin
Kirth 
Admin 

Messages : 2278
Age : 22

MessageSujet: Re: La réforme du collège 2016 - Mer 20 Mai - 17:26

Que ça soit les bons ou les moins bons, les gosses vont au collège parce que c'est la vie, ils apprennent ce qu'on leur dit d'apprendre et ils arrivent au lycée où tout est remis à plat.
Donc bon, je vois pas en quoi ça changera la vie des gens quand ils auront 20 ans.
En revanche le coup des langues anciennes c'est clairement une bonne idée économiquement. (Après je suis triste je suis pro-latin :( mais c'est comme ça).
Et puis surtout ça permet à des milliers d'enseignants de faire grève, occasion rare qu'ils ne saisissent pas souvent.
(Puis tant qu'à faire une réforme sur un point d'Histoire, j'aimerais qu'on arrête de dire aux collégiens que racine de 4 ça fait 2 ou -2, s'il vous plaît).

_____________________________________________

Spoiler:
 
Membre Noir
Marisson 
Membre Noir 

Messages : 2179
Age : 15

MessageSujet: Re: La réforme du collège 2016 - Mer 20 Mai - 17:34

Ranyel a écrit:
@Marisson

"L'égalité c'est le choix d'aller plus loin"

Si ces élèves veulent vraiment aller plus loin et sont bons, rien ne les empêche d'être auto-didactes avec internet et les livres, on ne leur ôte pas ce droit, et t'inquiètes pas que les profs d'enseignements de culture de l'antiquité/prof de langue encourageront à aller plus loin en lisant ça ou ça, et seront heureux de répondre aux questions des élèves intéressés (enfin, pas tous). Ils apprendront une manière d'acquérir du savoir aternative à "J'apprends par <3 ce que dit mon prof", ce qui est loin d'être une mauvaise chose.

Ils auront toujours ce choix, si, comme tu le dit, ils sont motivés et bons, pas comme ceux qui prenaient latin pour les points bonus ou pour crâner un peu.

Je suis totalement d'accord avec ce qu'a dit Chenipan : même en étant très bon, tu n'auras vraisemblablement pas le courage d'apprendre ça en autodidacte. Et même si tu l'as, tu l'apprends en autodidacte : tu n'as pas de prof pour t'expliquer (poser des questions au prof qui assure l'EPI Langues et Cultures de l'Antiquité ne remplacera pas un cours). Tu auras forcément du mal, tu pourras même penser quelque chose qui est totalement faux ...
Donc soit tu abandonnes, soit tu prends un prof particulier. Ce qui n'est pas une solution.



@Tsuda : L'islam étant déjà au programme en 5ème, il me semble peu probable qu'elle remplace une partie du programme de 4ème.

Enfin le thème des Lumières est "facultatif", ça veut dire que s'il y a le temps, le prof pourra l'aborder. Encore faut-il qu'il y ait le temps.

Ranyel a écrit:
"Pourquoi de bons élèves qui veulent apprendre n'auraient-ils pas le droit d'acquérir de nouvelles connaissances ? "

"Ne pas avoir le droit" Choisissiez mieux vos mots svp, là vous faites passez ça pour une dictature au savoir restreint. Dans ce cas on peut se poser cette question pour plein d'autres matières que les langues anciennes. Et l'informatique ? Et une option pour appronfondir la physique, l'histoire, etc ?

Je ne comprends pas vraiment là où tu veux en venir. Tu pourrais développer un peu, s'il te plait ?

C'est plus facile d'apprendre des notions de physique / de l'histoire en autodidacte que du latin et du grec.
D'ailleurs je ne pense pas qu'une option pour approfondir la physique et l'histoire ne soient une mauvaise idée hein, mais c'est pas vraiment une priorité : ce sont des matières obligatoires.

On note d'ailleurs que les nouveaux programmes de mathématiques aborderont les bases du codage.

Ranyel a écrit:
"Avec ou sans les options, il y aura toujours des élèves meilleurs que d'autres."

Oui mais les options créé un fossé quand même. Au collège il y en a peu car concrètement les seules options ce sont les langues anciennes et les classes bilingues, mais ils sont bien plus immatures.

Pense au fossé entre L et S au lycée. Et même au sein des S, entre SVT et SI. S'il y avait autant de disciplines différentes au collège ça serait encore plus horrible.

Au collège il n'y a vraiment pas de fossé à cause des options. Il peut y avoir d'excellents élèves non-latinistes et de médiocres latinistes. Et pareil avec les classes européennes.
Après il y aura toujours un fossé entre les bons élèves et les très mauvais élèves qui s'en foutent. Et les bons élèves prendront souvent des options, et les mauvais seulement si leurs parents les y obligent. Mais le fossé ne vient pas des options.

Étant en 3ème, je ne vois pas exactement ce que tu veux dire pour L et S, est-ce que tu pourrais développer s'il te plait ? Ça m'intéresse.
Membre Saphir
Ranyel 
Membre Saphir 

Messages : 290
Age : 21

MessageSujet: Re: La réforme du collège 2016 - Mer 20 Mai - 18:33

Marisson a écrit:

Au collège il n'y a vraiment pas de fossé à cause des options. Il peut y avoir d'excellents élèves non-latinistes et de médiocres latinistes. Et pareil avec les classes européennes.
Après il y aura toujours un fossé entre les bons élèves et les très mauvais élèves qui s'en foutent. Et les bons élèves prendront souvent des options, et les mauvais seulement si leurs parents les y obligent. Mais le fossé ne vient pas des options.

Étant en 3ème, je ne vois pas exactement ce que tu veux dire pour L et S, est-ce que tu pourrais développer s'il te plait ? Ça m'intéresse.

Ah, je parlais pas d'un fossé au niveau des notes, mais au niveau social, les latinistes se prennent souvent pour l'élite au collège par exemple, parce que le latin est vu comme une matière d'"intello". Si ce phénonène reste modéré, il serait en revanche très important si il y avait autant de parcours et d'options qu'au lycée.

Au lycée il existe parfois des tensions entre certaines filières, à partir de la première surtout (même si l'on a déjà les enseignements d'exploration en seconde), notamment la rivalité L/S. Il y a peu d'échanges entre les gens de ces filières, et quand il y en a, ils sont rarement constructifs (j'exagère, bien sûr que vous pouvez avoir des amis dans les autres filières mais bon voilà) et même au sein des S on peut observer ce phénomène : combien de fois j'en ai vu se prendre le chou en disant que la spé de l'autre (SVT, SI) était nulle à chier/trop facile/etc ?

Heureusement, c'est le lycée donc ça devient rarement sérieux. Mais de même conflits au collège ça serait nimp' vu la maturité[/quote]

_____________________________________________

Ces Pokémons cachent des secrets, clique sur eux !


Image de sign'  faite par célia2312



Dernière édition par Ranyel le Mer 20 Mai - 22:01, édité 2 fois
Membre Platine
Svalkenian 
Membre Platine 

Messages : 1221
Age : 17

MessageSujet: Re: La réforme du collège 2016 - Mer 20 Mai - 18:35

Je suis contre la quasi-totalité de la réforme, de façon personnelle.
Je suis absolument d'accord avec Sons et Chenipan sur le point de vue de "l'élitisme".
Certes, les classes euros sont un système passablement élitiste. Mais je vais cela dit vous raconter une anecdote ; J'ai toujours été bon élève, mais pas au sens scolaire du terme du tout, ce qui fait que je bossais plus ma culture générale et ce qui m'intéressait que mes matières principales. Bah en fait, en 4e, j'étais dans un bon collège de province, avec beaucoup de demande pour la classe euro, et j'ai été un des "bons élèves" à passer à la trappe dans les sélections. Résultat j'ai eu une quatrième non-euro horrible, avec des gens inintéressants pour la très grande majorité, qui ne pensaient qu'à foutre le bordel, et je l'ai mal vécu.

Je ne dis pas que tout les gens non-euros sont dans ce cas, très loin de la, j'en ai rencontré aussi de super cools. Mais soyons francs, il y a une partie qui est là pour bosser, une partie qui ne fait pas grand chose, et une partie de vrais cons. La deuxième partie me dérange pas, mais la 3e cat rend le fait de rester attentif bien plus dur, et en plus pour cette partie, si tu aimes un peu bosser, en général ils te traitent comme un animal. La classe euro devrait pas être une classe que de bons élèves, mais une classe avec que des élèves voulant travailler, c'est tout. Et mettre des gens pas forcément naturellement doués, mais travailleurs dans une bonne classe, je trouve que c'est quelque chose qui fait progresser en soi.

La classe euro espagnol que j'ai actuellement, c'est tout, sauf élitiste. On a quelques d'élèves entre 10 et 12, la plupart vers 13-14, et quelques très bons. Mais on a pas de gros fouteur de merde, et la plupart des élèves sont motivés pour travailler et sont sympas, et franchement, même si j'aime pas spécialement ma classe, je peux absolument pas la détester. Et on a aussi des élèves clairement plus faibles, qui posent pas de problèmes. Donc pour moi, le suppose élitisme n'est pas quelque chose de mauvais.

Les options ne créent aucun fossé, les mauvais élèves s'en foutent, et les prennent parce qu'on les oblige dans la quasi-totalité des cas.

La stupidité de cette réforme c'est de dire que tout le monde peut être sur un pied d'égalité. Ca n'est pas vrai, et ça ne sera jamais. La condition sociale, le niveau de culture des parents... On ne peut jamais partir à égal. Et encore une fois, la motivation.

Quelqu'un qui est réellement déterminé à ne pas faire de longues études et de foutre la merde ne progressera pas plus avec des bons élèves, et pourra juste niveller vers le bas une classe.
Pour moi, cette réforme, c'est littéralement de l'abétissement. Plutôt que de repenser simplement le sytème actuel en profondeur, et mettre par exemple moins de vacances, mais moins d'heures de cours comme le font beaucoup de pays européens, on rajoute encore et encore des heures, et pour les financer, on coupe dans les matières culturelles et traditionellement "élitistes" que sont les langues anciennes, pour les remplacer par des trucs comme de la morale ou de l'écologie. La morale devrait être enseignée par les parents, pas par l'école, c'est ridicule et abject.

Du reste, enlever des options à des élèves, c'est toujours une mauvaise chose pour moi, l'élève devrait être libre d'apprendre plus si il le veut.

Bref, pour moi, cette réforme c'est du nivellement vers le bas. Mais ne vous inquiètez pas, ça ne sera JAMAIS appliqué dans les collèges huppés, d'où sortent les rejetons de nos élites. L'inégalité, elle se trouve là.

_____________________________________________

"Where we are, there are daggers in men's smiles."
W.Shakespeare, Macbeth.

Je suis populaire en cette lande désolée.:
 
Membre Noir
Marisson 
Membre Noir 

Messages : 2179
Age : 15

MessageSujet: Re: La réforme du collège 2016 - Mer 20 Mai - 19:22

@Ranyel

Là c'est juste que les gens sont cons. C'est du cas par cas, c'est pas une généralité.

@Svalk

Je suis totalement d'accord avec toi, sauf sur un point.

"pour les remplacer par des trucs comme de la morale ou de l'écologie. La morale devrait être enseignée par les parents, pas par l'école, c'est ridicule et abject."

D'après ce que j'ai compris, l'enseignement morale et civique ne remplace que l'ECJS, c'est la même chose avec un nom différent, peut-être plus tourné vers la morale.

Aussi, sensibiliser un peu plus sur l'écologie qu'actuellement ne serait pas une mauvaise chose, mais les EPI ne sont peut-être pas la bonne solution.

De plus, certains parents n'enseignent pas la morale à leurs enfants. Peut-être que pour limiter ce genre de choses, l'école devrait y participer un peu. Mais vu l'éducation qu'auront reçu les gosses, ils n'en retiendront sûrement pas grand chose pour la plupart.


D'ailleurs je crois pas avoir parlé des EPI. Au début, je pensais que ça pouvait être une bonne idée. Mais en fait je ne pense pas. Les sujets des EPI n'ont pas besoin d'être abordé dans plus d'une matière. Genre "Langues et Culture Étrangères et Régionales" est à voir dans le cours de la langue en question. "Corps, santé, sécurité", c'est juste des SVT. "Culture et Création Artistiques", c'est de l'art plastique (une matière qui est déjà à remettre en cause je pense). "Information, communication, citoyenneté" c'est des trucs qui sont très bien abordés dans d'autres matières individuellement, et qui sont pas difficiles. "Sciences et société" pareil. "Développement Durable" aussi.
"Langues et Culture de l'Antiquité", c'est latin/grec en moins bien.
"Monde économique et professionnel" je vois pas exactement ce que ça va être, c'est une mélange entre la découverte professionnel et une initiation aux SES ? En général le contenu est très flou.

De plus l'interdisciplinarité marche surtout pour les bons élèves.
Mais je crois que pour l'interdisciplinarité ils auraient pu faire de bonne chose, du genre, mais qu'ils l'ont mal fait.

Et sinon, vous, vous en pensez quoi ?
Membre Platine
Naï-ryu 
Membre Platine 

Messages : 1009
Age : 19

MessageSujet: Re: La réforme du collège 2016 - Mer 20 Mai - 20:15

Je suis pas sûr de ce que je dis, mais je pense que les plus à se plaindre devrait être les profs. Je ne sais pas comment on enseigne une option, c'est du volontariat ou pas. En tout cas si c'est du volontariat c'est une mauvaise chose.

On a des profs qui sont enthousiastes d'enseigner et on leur enlève ce droit ? C'est débile clairement, une petite heure en plus qui gonflera un peu la paie de fin de mois ca fait plaisir. Et on leur enlève...

Pour les élèves c'est pareil, ils avaient la possibilité d'en savoir plus et n'y ont plus accès... C'est stupide.

En plus ca change quoi de les enlever ? Les résultats sont juste un peu moins bon, sans blague qui a déjà obtenu un grand métier grâce au latin ? Personne, parce que le latin ca agrandi ta culture et te ramène des points et je trouve ça juste, puisse que c'est le prix de ta motivation. Tu vas pas devenir un nouveau Platon grâce au latin.

Donc au final enlever les options ca changera peut être les résultats mais pas les élèves, les politiciens se sont selon moi limité à une idée partiellement vraie.

Je précise : Je sais pas si c'est toujours comme ça mais, de mon temps les options tu les voulais tu les avais (pas le cas de Svalk apparemment) donc que je me suis exprmié par rapport à un ancien point de vu qui n'est peut être plus "à jour"

Et je rappelle encore une fois je parle sans trop savoir. Si je me trompe lapidez moi doucement je reconnaitrai mes erreurs.

_____________________________________________

Membre Platine
Cheshire 
Membre Platine 

Messages : 1408
Age : 18

MessageSujet: Re: La réforme du collège 2016 - Mer 20 Mai - 20:59

e.

_____________________________________________



Dernière édition par Cheshire le Mer 20 Mai - 21:01, édité 1 fois
Membre Diamant
Artemis 
Membre Diamant 

Messages : 717
Age : 20

MessageSujet: Re: La réforme du collège 2016 - Mer 20 Mai - 21:01

j'ai une question

en quoi l’élitisme c'est mal ?
Membre Saphir
Ranyel 
Membre Saphir 

Messages : 290
Age : 21

MessageSujet: Re: La réforme du collège 2016 - Mer 20 Mai - 22:24

Pour les EPI je dois avouer que je suis curieux et que ça pourrait très bien être naze, mais le fait de joindre des matières me parait quand même intéressant : les élèves se rendront mieux compte des liens qui unissent certaines disciplines et pourraient même trouver de l'intérêt dans certaines matières qui ne les intéressaient pas auparavant.

Après pour l'élitisme je dois avouer que je ne suis pas le plus pertinent sur le ce sujet :x j'étais dans le privé donc c'est différent.

Moi perso la morale et l'écologie au collège ça va, surtout que les gens ont tendance à oublier que l'éducation ne sert pas qu'à accumuler du savoir, mais aussi à acquérir les codes pour vivre correctement en société. Après ça dépend quelle morale hein...

Pour les profs c'est ptet pas cools, mais ils vont sans doute récupérer pas mal d'heures pour les EPIs, à voir.

Ah et Naï-ryu a abordé un point que je ne voulais pas évoquer pour pas me friter avec les latinistes (bien que j'ai fait latin aussi) mais je remet aussi en question l'utilité des langues anciennes. Autant apprendre une autre langue qui nous fera découvrir une autre culture tout aussi bien, mais en étant utile

_____________________________________________

Ces Pokémons cachent des secrets, clique sur eux !


Image de sign'  faite par célia2312

Membre Noir
Marisson 
Membre Noir 

Messages : 2179
Age : 15

MessageSujet: Re: La réforme du collège 2016 - Jeu 21 Mai - 6:23

Ranyel a écrit:

Ah et Naï-ryu a abordé un point que je ne voulais pas évoquer pour pas me friter avec les latinistes (bien que j'ai fait latin aussi) mais je remet aussi en question l'utilité des langues anciennes. Autant apprendre une autre langue qui nous fera découvrir une autre culture tout aussi bien, mais en étant utile

http://www.ouf-sarko-est-revenu.com/reforme-du-college-jean-dormesson-ecrit-a-hollande

(faites pas attention au nom du site)

+

http://www.francetvinfo.fr/culture/spectacles/fabrice-luchini-fait-aimer-la-poesie_913429.html

(vers 4-5min / le texte en bas de la page)

"Arthur Rimbaud était à l'âge de 10-11 ans premier en grec et en latin. Ce n'est pas parce qu'il était premier qu'il a été le génie essentiel de la littérature française, mais il n'aurait peut-être pas pu restituer avec autant de maîtrise son génie potentiel et écrire 'Le bateau ivre' à 17 ans s'il n'avait pas eu cette structure de maîtrise du latin et du grec" (Fabrice Luchini)


Je comprends que vous pensiez le latin inutile parce qu'on ne le parle pas tel quel. Mais il fait découvrir une autre culture aussi, comme une langue vivante.

Mais comme vous l'avez vu l'important c'est "l'héritage". Le latin a dominé la Méditerranée pendant plus de 1000 ans (c'est pas tout à fait exact mais osef). Et des siècles durant on a continué à écrire en latin. Descartes écrivait en latin, pour n'en citer qu'un.
L'héritage latin est présent encore aujourd'hui, ne serait-ce que dans notre langue (et c'est déjà énorme). À partir du moment où l'on considère l'histoire comme importante, on ne peut négliger le latin.
Membre Saphir
Ranyel 
Membre Saphir 

Messages : 290
Age : 21

MessageSujet: Re: La réforme du collège 2016 - Jeu 21 Mai - 7:16

Le gars exagère complètement dans cette lettre. "Destruction des fondements de notre culture ?" Oui ?

Quand j'ai étudié le latin, je ne pense pas en avoir appris beaucoup sur "les fondements de notre civilisation et de notre culture". Déjà, parce que ça, on le fait en histoire. Pour ce qui est de bien parler/écrire le latin ne m'as absolument pas servi. Peut-être que ça en aide certains mais moi ce que je constate c'est que cette matière ne m'as absolument rien apporté, à part éventuellement un meilleur sens de l'étymologie. Youpi. Après je lisais de manière massive à l'époque, donc c'est peut-être pour ça que ça m'a paru superflu.

Au final, on ne perd qu'une heure par semaine en 5ème, pas de quoi hurler.

_____________________________________________

Ces Pokémons cachent des secrets, clique sur eux !


Image de sign'  faite par célia2312

Membre Perle
Laggron 
Membre Perle 

Messages : 827
Age : 18

MessageSujet: Re: La réforme du collège 2016 - Jeu 21 Mai - 8:00

@Ranyel

Excuse-moi si je me trompe, mais le Latin est facultatif non? Si ça ne t'as pas plu, tu ne peux t'en prendre qu'à toi-même vu que tu l'as choisi. Apprendre une langue se fait idéalement jeune, déjà que relativement peu de gens s'intéressent réellement au latin, alors si en plus on s'en prend aux cours...

Mon avis sur la réforme en elle-même:

Je suis contre cette réforme. J'ai moi-même vécu une réforme scolaire en Suisse (Armoss, quelqu'un?) et au final ça n'a fait que bouleverser les choses, plus de bruit que d'efficacité.

Sinon, je ne suis pas fan du siècle des lumières, mais c'est une partie de l'histoire, donc c'est tout à fait logique qu'il faille l'apprendre.

Ces histoires d'élitisme sont du grand n'importe quoi. Si quelqu'un est doté d'une culture générale nettement plus développée que quelqu'un d'autre, la personne en question possède un bagage supplémentaire qui l'aidera un jour dans sa vie, tôt ou tard selon moi. Je n'utilise par conséquent pas le terme "élitisme" mais "culture". Le "fossé" comme certains disent c'est simplement le fait que quelqu'un prenne son avenir en main plus tôt qu'un autre et que la société l'en récompense. Le problème ne vient pas de ce que l'on enseigne aux élèves, mais des méthodes d'apprentissage qui sont simplement scandaleuses selon moi. On juge tout le monde de la même façon et ceux qui ont droit à un jugement pessimiste (recalés, etc..) devront trimballer ce poids pendant un bon moment. L'éducation c'est un peu comme demander à tous les animaux de la savane de grimper sur un arbre. Les babouins et les félidés y arriveront, d'autres n'y arriveront pas, et on ne prend même pas en compte la girafe qui atteint la cime de l'arbre sans même y grimper. J'espère que cet exemple vous aura parlé tout autant qu'il ma parlé à moi.

J'en ai sérieusement ras-le-bol de toutes ces réformes au niveau de la forme et de la matière des cours et non au niveau de l'enseignement en lui-même. Nous sommes tous différents, nous ne pouvons pas tous apprendre de la même façon.

Le seul point que je trouve positif à cette réforme, c'est l'enseignement des langues étrangères plus tôt à l'école.

_____________________________________________

Je n'ai jamais dit ça:
 



Membre Platine
Svalkenian 
Membre Platine 

Messages : 1221
Age : 17

MessageSujet: Re: La réforme du collège 2016 - Jeu 21 Mai - 12:15

Je trouve le principe d'interdisciplinarité très mauvais pour moi.
Enfin, le principe en lui-même est intéressant, mais juste, nos système éducatif est un des pires d'Europe, et au lieu de le simplifier pour refaire un truc sain, on le complexifie encore avec cette histoire, c'est débile. En plus, le principe d'interdisciplanarité, pour moi, va juste rendre tout plus flou et confus. Pourquoi compliquer quand c'est déjà pourri ?

Ensuite, la suppression des classe bilingues dès la sixième, franchement bof. Le choix de prendre une deuxième langue à l'entrée en 6e, là aussi c'est du CHOIX, truc que NVB n'a pas l'air de saisir. Ok on met les langues dès la 5e.
En gros cette réforme, c'est :

"Tu es motivé pour bosser plus ? Non. Tu attends les moins motivés pour avancer ensemble."

Vous avez déjà essayé de faire conduire une ferrari et une deux-cv à la même vitesse ? Non ? Bon bah essayez et vous comprendrez la bétîse du truc. Là pour le coup, on empêche les meilleurs de devenir encore meilleurs, plutôt que d'aider réellement les plus faibles à progresser. En même temps entre détruire des options pour empêcher les meilleurs de monter, ce qui fait gagner des sous, et mettre en place des moyens pour les établissement afin de faire progresser les plus faibles, ce qui coûte de l'argent, le choix est vite fait.
Le choix de mettre les langues dès la 5e, c'est une bonne chose. Pas le fait de supprimer les classes bilingues en 6e.

Sinon, l'hilarant texte de loi dit que comme c'est à la 5e now, bah ca sert plus à rien d'apprendre une langue en 6e.
Donc en gros, ça veut dire qu'un an de plus, c'est risible ?
Je peux vous dire qu'entre les bilangues 6e, et les bilangues 4e, l'écart de niveau en espagnol était juste MONSTRUEUX, deux ans c'est énorme, même un an c'est beaucoup. Je parle même pas de l'allemand ou ça doit être encore pire au vu de la difficulté de la langue.

Donc bon, bah je propose de supprimer les bons élèves aussi, vu qu'en quelque sorte c'est élitiste aussi hein ?
On a un monde qui nous juge en fonction de nos diplômes, et qui nous demande toujours plus de diplômes, d'excellence, en se foutant éperdument de l'égalité, prenant les meilleurs. On a un monde hiérarchisé, faut arrêter de vouloir une égalité parfaite.

_____________________________________________

"Where we are, there are daggers in men's smiles."
W.Shakespeare, Macbeth.

Je suis populaire en cette lande désolée.:
 

La réforme du collège 2016

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 :: Divertissement :: Discussions-