AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Neverused est en cours de déplacement vers le Forum Pokéstrat
Vous y retrouverez toutes les fiches à jour, avec une présentation bien plus agréable !



 

 [Fic] Le Cirque Madyapno


Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Membre Perle
unpuis 
Membre Perle 

Messages : 824
Age : 22

MessageSujet: Re: [Fic] Le Cirque Madyapno - Mer 29 Oct - 21:19

Voilà, moi j'ai tué l'un des mes persos favoris ici T-T 

Libra: c'parce que dans pokémon, y a pas que le fric qui compte OnO 

Comme mon stage commencera bientôt les trois derniers chapitre prendront plus de temps avant d'arriver, je crois.

_____________________________________________

Ma Fiction:Le Cirque Madyapno. Chapitre 12/12
Membre Emeraude
Adnihilis 
Membre Emeraude 

Messages : 482
Age : 22

MessageSujet: Re: [Fic] Le Cirque Madyapno - Ven 31 Oct - 10:54

Bon sang, ce chapitre était vraiment génial ! Et le pire, c'est que le seul "méchant" que j'appréciais est mort, digne et fier... Il avait quand même pas mal d'honneur, le pingoléon ! ^^

Mais là, on sent que la fin approche, donc c'est moins cool, mais j'ai quand même hâte de lire la suite ! ^^

_____________________________________________

(Merci Mirror !)
Membre Platine
Cheshire 
Membre Platine 

Messages : 1408
Age : 18

MessageSujet: Re: [Fic] Le Cirque Madyapno - Ven 31 Oct - 21:19

Comme je l'ai déjà dis, encore bravo pour ce chapitre que je trouve bien écrit et bien ficelé.
Tu as fait de la mort de Mr.Loyal un moment fort en émotion et pour ça je te dis bravo car les chapitres fort en émotions sont toujours les plus dur à écrire je peut témoigner.
Surement mon chapitre préféré   
Bonne continuation pour la fin de la fic et encore bravo.

_____________________________________________

Membre Platine
Libra 
Membre Platine 

Messages : 1318
Age : 18

MessageSujet: Re: [Fic] Le Cirque Madyapno - Lun 3 Nov - 21:43

Unpuis faut vraiment que tu postes un épisode là, c'est pas parce que j'ai été absent de NU quelques jours que tu dois freiner ton activité :c
En fait j'aime bien mon chinoisage à te corriger faut pas croire hein je me sens utile :D

_____________________________________________




J'aime trop ce forum <3:
 
Membre Platine
Lwi 
Membre Platine 

Messages : 1344
Age : 16

MessageSujet: Re: [Fic] Le Cirque Madyapno - Lun 3 Nov - 22:02

Je suis sur que le directeur est un Pokémon, ou Mewtwo, ou Giovanni, ou Papilord

_____________________________________________

Membre Perle
unpuis 
Membre Perle 

Messages : 824
Age : 22

MessageSujet: Re: [Fic] Le Cirque Madyapno - Jeu 6 Nov - 20:48

Chapitre 10 : Le visage du Directeur.
 
Frederick Hamers avait survécu à l’explosion provoquée par Mr Loyal, mais il avait tout de même les deux bras et les deux jambes cassées, sans oublier le bassin et quelques côtes. Au moins était-il encore en vie. Pris en charge par l’Hôpital d’Illumis, il avait reçu une visite d’Estelle, Henry, Edith et des Stones.  Il rassura sa fille sur son état et lui demanda de bien écouter les consignes d’Edith et d’Henry, qui s’occuperaient d’elle jusqu’à ce qu’il soit rétabli.
 
Ils étaient donc revenus à Sinnoh trois jours après leur départ avec l’Abra d’Eden. De retour au Q.G, qui avait été rapidement réparé, ils retrouvèrent Agatha, mais aussi Blanche et le Major Bob.
 
-          Ha, je vois que vous avez retrouvé la petite ! s’exclama la vieille dresseuse. Parfait !
-          C’était pas sans mal, dit sombrement Edith. On a du combattre le Pingoléon parlant.
-          Il était très fort, mais on a réussi à le vaincre, précisa Henry. Mais le père d’Estelle a été envoyé à l’Hôpital et pas mal d’ouvriers y sont morts.
-          Je vois. Cette fois au moins, ils ne seront pas parvenus à obtenir ce qu’ils voulaient !
-          Et toi, ça s’est bien passé ? demanda Henry en se tournant vers Blanche.
-          Oui, j’ai eu aucun souci à ramener cet imbécile qui ne répond pas aux messages qu’on lui envoie.
-          Hey, j’aime pas ces technologies, intervint le Major Bob. Puis on pourrait nous espionner avec ces saloperies.
-          Ouais, c’est ça, cause toujours, dit Blanche.
-          Well, pour me faire pardonner, j’ai quelques petites choses pour vous, Henry.
-          Ha ? répondit-il. Quoi exactement ?
-          Blanche m’a appris la mort de votre Séviper, alors quand on est passé à Joliberge, j’en ai profité pour faire ceci.
 
L’ancien soldat fouilla dans ses poches et en sortit un grand couteau. Henry reconnu directement la lame. C’était celle que son défunt pokémon avait au bout de la queue.
 
-          J’ai récupéré le corps de Séviper et, avant de l’enterrer, j’ai recyclé.
-          QUOI ? s’exclama Blanche. Mais quand est-ce que tu as fait ça ?
-          Quand tu faisais la grasse matinée, répondit le Major Bob.
-          Mais ça se fait pas des trucs pareils ! s’énerva la championne. Tu aurais pu au moins m’en parler !
-          Je me suis dit que ça le consolerait un peu d’avoir sur lui une part de son pokémon…
-          Heu … merci, Major… dit Henry en prenant le couteau.
 
Henry ne savait pas trop quoi penser. D’un côté, il était un peu dégoûté de voir son ancien partenaire exploité comme ça, sans plus de respect. Mais la perspective d’avoir sur lui une partie de Séviper lui soulevait le cœur.
 
-          J’ai aussi pris quelques vieilles armes au cas où, dit le Major.
-          Tu te fiches de moi ? s’exclama de nouveau Blanche. Mais pourquoi tu ne m’as rien dit, bon sang ?
-          Ça va, c’est juste quelques bombes…
-          DES BOMBES ???
 
Blanche était rouge de fureur et même l’expérimenté soldat recula de quelques pas.
 
-          Bon, et si on allait installer Estelle ? demanda Ludwig.
-          Excellente idée ! clama Edith.
 
Agatha, Edith, Henry et les Stones prirent la petite par la main pour se diriger vers la chambre qui avait été aménagée exprès pour elle.
 
-          Heu, je peux ven… commença le Major Bob
-          TU RESTES ICI ET TU T’EXPLIQUES AU SUJET DE CES BOMBES !
 

 
La Troupe dans son entièreté avait été profondément touchée par l’annonce de la mort de Mr Loyal. Ils étaient moins nombreux à regretter la mort de Dodrio ou Mackogneur, mais Pingoléon était proche de tous les acteurs.
 
Depuis son retour de mission, Xatu fixait le soleil. Il avait depuis longtemps arrêté d’essayer de voir l’avenir de cette manière et pas mal de pokémon étaient surpris de le voir recommencer. Il était d’ailleurs le seul pokémon absent lorsque le Directeur les convoqua tous pour leur parler.
 
-          Mes amis, je sais que la mort tragique de Pingoléon est une énorme perte pour toute la Troupe. Tout le monde l’appréciait, moi le premier. Et c’est pour cela que nous devons faire en sorte qu’il ne soit pas mort en vain !
 
Le Directeur marqua une pause. La Troupe écoutait, silencieuse, les têtes baissées. 
 
-          Nous touchons au but. Nous avons tout ce qu’il nous faut. Il nous reste néanmoins une dernière mission à réaliser. Et je m’en chargerai moi-même.
 
A ces mots, les Pokémons le regardèrent, étonnés. Le Directeur était le cerveau de toutes les opérations, mais jamais l’instrument. Il agissait toujours dans l’ombre. Aussi, Scalproie s’avança et proposa son aide.
 
-          Non, merci bien. Je peux m’en charger seul, cette fois. Pingoléon a déjà fait toute la démarche, il ne me reste qu’à me montrer. Mais je compte sur vous, pendant mon absence, pour vous préparer. J’ai juste besoin d’un peu d‘aide de Psystigri. Rangez le Chapiteau, préparer les enfants. Notre dernière représentation retentira partout dans le monde ! A mon retour, nous pourrons lancer le Rituel.
 
Il se tourna ensuite vers Psystigri à qui il adressa un signe de tête. Le petit assistant d’Alakazam approuva puis lui donna la main avant de se téléporter devant l’immeuble de tournage de Féli-télé.
 

 
29 ans plus tôt.
 
Valérian était resté cloîtré dans son laboratoire depuis plusieurs mois. Tandis qu’il réalisait diverses expériences, Machopeur et Doduo s’entrainaient entre eux. Estom, lui, avait été enfermé dans une cage en alliage de carbone, une des rares matières assez résistante pour la salive de cet Excelangue.
 
Valérian s’était penché sur d’anciens textes du Clan, concernant Giratina et les moyens de le maitriser. Il avait été déçu, mais pas surpris, de découvrir qu’il n’existait qu’un seul moyen d’ouvrir le Monde Distorsion. Néanmoins, si les archives étaient correctement traduites, Giratina offrirait pleinement son pouvoir à celui qui réaliserait le Rituel.  Mais quel Rituel ! Trois enfants mineurs du Clan, avec son passé, personne ne laisserait Valérian s’approcher d’eux.  Aussi, dans l’immédiat, le Rituel semblait impossible.
 
Mais Valérian n’est pas du genre à se laisser faire par la force du Destin. Aussi une expérience était-elle en cours, basée sur les travaux du Professeur Fuji. Son but était de créer un pokémon capable non seulement de vaincre Agatha mais aussi de l’aider à réaliser le Rituel. Et l’expérience avançait bien.
 
La créature dormait dans une cuve, reliée à de multiples câbles. Son développement n’était pas encore terminé et elle devait encore atteindre sa forme finale. Mais tous les espoirs de Valérian reposaient sur cette expérience. Il avait amélioré le processus qui avait créé Estom pour faire vivre cet être. Il avait même donné, à nouveau, un peu de son propre sang, tout en suivant le procédé de Fuji.
 
Dans peu de temps, la créature se réveillerait et sortirait de la Cuve. Les plans de Valérian pourraient alors commencer.
 

 
 Estelle regardait un dessin animé, Pokéman contre les Talentaffreux, dans sa chambre, surveillée par Eden. Un tour de garde pour surveiller la petite avait été mis en place pour la protéger en cas d’une nouvelle attaque. Le tour d’Eden était presque terminé et elle allait être remplacée par le Major Bob dans quelques minutes. Puis, alors que l’émission était terminée, la petite poussa une exclamation qui réveilla Eden, presqu’endormie.
 
-          C’est le Pingoléon qui nous a attaqués !
-          Quoi ?
 
En effet, à l’écran, le Pingoléon revêtu de ses habits de Mr Loyal, clamait un petit discours d’introduction. 
 
-          Merde …
 
 
Saisissant le journal, Eden regarda le programme. Féli-télé avait en effet programmé un spectacle enregistré du cirque Madyapno. Mais pas seulement. D’après le journal, cette émission serait suivie d’une interview en direct du Cirque …
 
Eden sortit de la chambre. Elle faillit se cogner contre le Major Bob qui venait prendre son tour et, sans même lui parler, elle courut rejoindre Agatha.
 
-          On a un problème ! cria-t-elle en l’apercevant enfin.
-          Qu’est-ce qu’il y a, Eden ? demanda Agatha. On est à nouveau attaqués ?
-          Pire…
 
La peintre montra le journal en pointant une ligne du programme télé. En lisant, Agatha pâlit.
 
-          Qu’est-ce qu’on fait, Sage Agatha ?
-          Je vais régler cette affaire, dit la vieille dresseuse. Conduis moi avec Abra jusque là.
-          On ne devrait pas prévenir les autres d’abord ?
-          Je peux m’en charger seule, dit la Sage. Puis, il s’agit peut-être à nouveau d’une diversion, alors il ne faut pas qu’on laisse la petite sans protection.
 
A peine venaient-elles de se téléporter qu’Agatha se dirigeait déjà vers le siège de Féli-Télé.
 
-          Retourne prévenir les autres de se tenir sur leurs gardes au Q.G, dit elle sans même la regarder. Si les programmes ne s’arrêtent pas, c’est que j’aurai besoin d’aide.
-          Mais… voulut commencer Eden.
-          Fais ce que je dis !
 
Eden Stones hésita puis disparut à l’aide de son Abra, laissant la Sage seule devant l’immeuble de Féli-Télé. Sans plus attendre, celle-ci entra, sans remarquer qu’elle était observée par un petit Psystigri.
 
A la réception, il n’y avait pas grand monde. Tout juste deux personnes assises dans des fauteuils et une dame qui s’occupait de l’accueil.
 
-          Vous devez interrompre vos  programmes ! dit sèchement Agatha à la femme.
 
La femme ne répondit pas. Elle avait un regard vide de toute expression et ne semblait même pas avoir vu Agatha. Celle-ci se retourna et observa les deux hommes assis. Ils offraient exactement la même expression dénuée de sentiment. Sans rien ajouter, la Sage emprunta les escaliers, se méfiant de l’ascenseur. Elle gravit les marches avec une étonnante vivacité pour son âge. Au premier étage comme au second, toutes les personnes qu’elle croisait étaient immobiles et affichaient la même tête qu’à l’entrée.
 
Enfin, au troisième étage, elle vit des gens bouger à travers les vitres d’une pièce de tournage. Trois hommes réglaient des caméras. Une femme armée d’un micro était en train de se faire maquiller par deux autres filles, d’apparences plus jeunes. Mais à nouveau, aucun sentiment, aucune expression visible. Dans un fauteuil, un être humanoïde tout emmitouflé dans ses vêtements. Il était impossible d’en distinguer le moindre morceau de peau.
 
Agatha débarqua immédiatement dans la salle.
 
-          Vous allez arrêter vos conneries maintenant !
 
Son entrée retentissante semblait être passée inaperçue par tous. Sauf, évidemment, le Directeur qui éclata d’un rire cruel et froid.
 
-          Agatha, je présume ?
-          Elle-même, répondit la Sage en pointant vers lui sa canne. C’est votre faute tout ce qui se passe, c’est ça ?
-          C’est exact.
-          Montre-moi ton visage, Valérian !
 
A nouveau, le Directeur pouffa de rire, plus sincère cette fois, mais tout aussi froid que le précédent.
 
-          Je ne suis pas Valérian.
-          Alors qui es-tu ? demanda sèchement Agatha. Qui es-tu pour connaitre les secrets du Clan ? Qui es-tu pour semer la mort ainsi ?
-          Je ne suis qu’un monstre parmi tant d’autre !
 
Agatha attrapa une de ses balls et invoqua son Magirêve.
 
-          Ball’ombre !
 
Le Spectre lança une sphère d’énergie négative droit sur le Directeur. Mais avant que celle-ci ne l’atteigne, elle rencontra une autre sphère de même nature, provoquant une petite explosion. C’était le Directeur qui avait lancé cette seconde attaque. Il s’était relevé et riait aux éclats.
 
-          Quoi ? Mais …
 
Agatha se tut, regardant sans comprendre le Directeur. Elle était saisie d’une mauvaise impression.
 
-          Puisque vous le désirez vraiment, madame la Sage du Clan Distorsion, je vais vous montrer qui je suis.
 
Sans plus attendre, il se débarrassa de ses vêtements, dévoilant l’entièreté de son corps. Agatha et Magirêve étaient saisis d’effrois. Ce qui permit à Psystigri de les immobiliser.
 

 
Ce soir-là, Valérian fut réveillé par de grands bruits provenant de son laboratoire. Il descendit rapidement voir ce qu’il se passait. En ouvrant la porte, un triste spectacle s’offrait à ses yeux. Toutes ses machines étaient dévastées. Un petit incendie consumait ses ouvrages et ses notes. La cuve qui abritait son expérience avait explosé, déversant son contenu liquide partout dans le laboratoire. Il y avait aussi des morceaux de verre partout. Mais l’expérience n’était pas présente.
 
Valerian jura et pénétra dans son antre, cherchant du regard où pouvait se cacher le fruit de ses recherches. Il la vit enfin, se tenant de dos à lui, devant la cage d’Estom. Valérian était rassuré. Sa créature était en vie. Et elle avait fait pas mal de dégâts, ce qui laissait supposer une grande puissance de sa part.
 
-          Tu es enfin réveillé ! lança-t-il.
-          Est-ce à moi que l’on parle ? répondit la créature, toujours de dos.
-          Je suis ton créateur. Allez, montre-toi !
 
La créature se retourna et regarda Valerian. Son créateur poussa une exclamation d’horreur en  voyant le fruit de ses recherches. Si son corps semblait normal, son visage ne l’était pas du tout. Il possédait en tout cinq grands yeux disposés un peu n’importe comment sur son front. Il lui manquait aussi de la peau sur plusieurs parties du visage, dévoilant sa chair.
 
-          Non ! cria Valerian.
-          Qu’y-a-t-il ? demanda son expérience en faisant quelques pas vers lui.
-          Non ! Ne m’approche pas, sale monstre ! Je n’ai pas passé tant de temps pour créer quelque chose comme toi !
-          Monstre ?
-          Oui, un monstre ! Hideuse créature, cria Valerian. Ne suis-je donc bon qu’à créer des monstres et des bêtes de Cirque ?
-          Des bêtes de Cirque ? répéta la créature en continuant de s’approcher.  
-          Quelle poisse, cracha le scientifique. Comment pourrais-je faire quoi que ce soit avec un tel monst…
 
Valerian ne termina jamais cette phrase. Son expérience l’avait subitement saisi à la gorge de sa main gauche et soulevé du sol. Il suffoquait, respirant avec difficulté. Puis le monstre attrapa un étrange objet qui pendait à une petite corde.
 
-          Avant de mourir, je vais me repaitre de tout ce que tu sais, toi qui a la prétention de m’avoir créé.
 
La créature souriait alors que Valerian s’endormait d’un sommeil dont il ne reviendrait jamais.
 

 
Henry, Edith, Blanche, les Stones, le Major Bob et la petite Estelle regardaient la télévision sans rien dire. Ils regardaient le spectacle du Cirque Madyapno. Le dernier numéro venait de se terminer et Pingoléon annonçait la fin.
 
-          Qu’est-ce qu’on fait ? demanda Ludwig.
-          On attend… dit Edith. La Sage a peut-être réussi à empêcher l’interview…
-          Et si ce n’est pas le cas ? dit Blanche.
-          Alors on file et le Major reste surveiller Estelle, dit Henry.
 
Ils se turent. L’angoisse montait pendant que passait une publicité pour le marché Rivamar. Puis les programmes reprirent et tout le monde étouffa une exclamation de surprise et d’horreur.
 
A l’écran, Agatha et Magirêve étaient face contre terre. Assis dans un fauteuil, le Directeur, enfin débarrassé de ses vêtements, montrait enfin son véritable visage et son identité. Henry en eut la nausée.
 
Le Directeur était un Hypnomade au visage défiguré, avec trois yeux en trop et des morceaux de chair bien visibles. Malgré cette vision d’horreur, il souriait avec une expression sadique. Il tenait d’une main la canne de la Sage du Clan et de l’autre un pendule noir comme les plumes d’un corbeau.  
 
Tout le monde quitta en trombe la pièce, excepté Estelle et le Major Bob, puis le groupe se téléporta jusqu’à Féli-Télé.
 
Ni le soldat ni la petite fille ne voulurent changer de chaine. Ils étaient comme paralysés par cet horrible spectacle. Le Directeur se leva, exposa son pendule, et, avant que le Major n’ait le réflexe de couper la télévision, il commença son Hypnose.
 
-          Enfants et adultes, écoutez mes paroles !
 
Dans tout le pays, les téléspectateurs arrêtèrent de bouger, fixant le pendule à travers l’écran. La voix du Directeur pénétrait doucement dans leur tête comme des ordres commandés par une entité supérieure.
 
-          Adultes, les lois des hommes ne vous concernent plus ! Il est de votre devoir d’agir comme le pire des criminels ! Mais soyez rassurés, ce que vous ferez n’est pas mauvais ! Oubliez votre morale ! Ne faites juste aucun mal aux enfants, car ils sont ma propriété. Enfant, toute émotion vous quitte. Vous fixerez cet écran de télévision jusqu’à ce que je vienne vous chercher. Quand je viendrai, vous me donnerez la main et me suivrez à jamais. Vous m’appartenez tous ! Obéissez-moi !
 

 
 Lorsque le groupe arriva au troisième étage, le Directeur avait déjà disparu. Edith se précipita vers le corps de sa grand-mère. Agatha n’était pas morte. Mais elle affichait désormais le même visage sans expression que les autres victimes de l’Hypnose du Directeur.
 
-          Merde … dit la jeune fille.
-          Alors c’était donc ça, rumina Henry… Le visage du Directeur… 
Spoiler:
 

_____________________________________________

Ma Fiction:Le Cirque Madyapno. Chapitre 12/12


Dernière édition par unpuis le Jeu 20 Nov - 20:10, édité 1 fois
Membre Emeraude
Adnihilis 
Membre Emeraude 

Messages : 482
Age : 22

MessageSujet: Re: [Fic] Le Cirque Madyapno - Jeu 6 Nov - 21:10

Qu'est-ce que j'avais dit à la fin des premiers chapitres ? "Je suis sûr que le Directeur a été un cobaye", ou un truc du genre, et "Le titre de la fic a son importance !". J'avais raison sur ces deux points xD

Encore que j'aurais pas pensé à chercher un anagramme d'Hypnomade, vu que c'était pas tout à fait ça, justement xD

Sinon, très bon chapitre ! Le voile est levé sur le mystère. Et le changement de style est sympa.

Hâte de lire la suite ! ^^

_____________________________________________

(Merci Mirror !)
Membre Platine
Cheshire 
Membre Platine 

Messages : 1408
Age : 18

MessageSujet: Re: [Fic] Le Cirque Madyapno - Jeu 6 Nov - 21:37

Je savais bien que le Directeur n'était pas humain ! 
Sinon chapitre excellent comme d'habitude. Posipi largement mérité 

_____________________________________________

Membre Noir
Viktyny 
Membre Noir 

Messages : 2087
Age : 17

MessageSujet: Re: [Fic] Le Cirque Madyapno - Jeu 6 Nov - 22:09

Je savais que c'était un hypnomaaaaade !
Bon, c'est pas ce que j'ai dis par MP, mais je le savais mais je me disait que c'était trop prévisible :c
Par contre le fait que c'a ai été une expérience c'est super ! Hâte de voir les (ou le ?!) dernier chapitre ! :D

_____________________________________________

Nous avons peut-être le même arrière-arrière-arrière-grand-père en commun ! Tu as fouillé dans tes archives récement ? 





Membre Noir
SimiaK 
Membre Noir 

Messages : 2947
Age : 17

MessageSujet: Re: [Fic] Le Cirque Madyapno - Ven 7 Nov - 12:46

Bah fallait le dire par MP ._.
Autrement jesuis un peu déçu par le Directeur, je m'attendais à quelque chose de plus... impressionnant désolé
Je veut dire, son histoire est semblable à celle de Mewtwo (c'est la même en fait), et je vois pas en quoi le fait d'avoir un visage difforme (horriblement difforme) suicite des réactions "je me fige d'effroi il a 3 yeux en plus". M'enfin il y a des raisons...
M'enfin, a bon entendeur, je dis ça mais je serais tout à fait incapable de faire mieux, donc bravo!

btw sur ce passage
Spoiler:
 
T'as inversé la place de l'italique, il y est pas pour les dialogues ^^

Magnifique chapitre, même si c'est pas mon préféré (surement celui que j'aime le moins d'ailleurs, mais il doit bien avoir un dernier, faut dire que je suis habitué avec les deux derniers chapitres qui sont mes préférés!), merci et encore bravo! :D
btw bg libra t'as pas fait de fautes

_____________________________________________

Tout est relatif sauf ce qui ne l'est pas

Je ne jures que par trois choses.
La Folie                                                          La Dépression


et la manière incroyable qu'on a de pouvoir se foutre de ce qui ne nous intéresse pas


 
Membre Perle
unpuis 
Membre Perle 

Messages : 824
Age : 22

MessageSujet: Re: [Fic] Le Cirque Madyapno - Ven 7 Nov - 16:38

J'étais un peu sous l'influence de l'alcool quand j'ai mis en italique

Alors ouais, certains sont déçu, je le pensais bien. En même temps vous m'aviez proposé Giratina et Arceus .-.
Pourtant, Hypnomade reste à mon sens un des meilleurs candidats.

De un, il y a toutes les légendes sur sa prétendue pédophilie, qui resort aussi ici et qui rajoute un peu de "mal" en le Directeur (même si j'ai une explication ici! )

De deux, je voulais un personnage qui pouvait prèter à confusion avec les humains, et Hypnomade était parfait de par sa taille et ses attitudes

J'ai en effet fait un énorme clin d'oeil avec Mewtwo (j'ai même évoqué le Dr Fuji :P ) puisque son histoire est simulaire. Mais il a un plus, c'est sa difformité. Certes, 3 yeux en plus, ça ne parait pas si effrayant comme ça. Mais à cela, on peut ajouter un visage dont la chair est bien visible à plusieurs endroits. Ce visage atypique était selon moi suffisant pour étonner les personnages un instant qui leur est fatal. (Psystigri dans l'ombre qui attendait le bon moment)

Rajoutons à cela les pouvoirs d'hypnose qui lui ont facilité la tâche (j'y reviendrai d'ailleurs par la suite)

Et pourquoi pas Mewtwo? Parce que c'était trop simple à mon goût et qu'un légendaire me paraissait largement suffisant.

Prochain chapitre dans ... je sais pas.    Mon stage est imminent et, même si j'ai un peu d'avance, pour le moment, j'ai pas trop le temps.

_____________________________________________

Ma Fiction:Le Cirque Madyapno. Chapitre 12/12
Membre Platine
Libra 
Membre Platine 

Messages : 1318
Age : 18

MessageSujet: Re: [Fic] Le Cirque Madyapno - Ven 7 Nov - 23:53

unpuis a écrit:
Prochain chapitre dans ... je sais pas.
-> Ton correcteur est disponible à n'importe quel moment

Sinon on va demander à Germy de nous faire un joli graphe sur notre Hypnomade transgénique, je suis sûr qu'elle va kiffer c'est son registre en plus. Vivement que Estom dise bonne nuit aussi.

En fait je suis noob je me lisais "Madyapno" mais j'ai jamais fait le rapprochement avec le pédophile jaune. Voues êtes surdoués les gars :c

_____________________________________________




J'aime trop ce forum <3:
 
Membre Noir
SimiaK 
Membre Noir 

Messages : 2947
Age : 17

MessageSujet: Re: [Fic] Le Cirque Madyapno - Sam 8 Nov - 11:46

Perso je lisais "pno" je pensais direct 'hypnomade" je me disais "haha c'est une coincidence il a pas fait attention"
...

_____________________________________________

Tout est relatif sauf ce qui ne l'est pas

Je ne jures que par trois choses.
La Folie                                                          La Dépression


et la manière incroyable qu'on a de pouvoir se foutre de ce qui ne nous intéresse pas


 
Membre Perle
unpuis 
Membre Perle 

Messages : 824
Age : 22

MessageSujet: Re: [Fic] Le Cirque Madyapno - Ven 14 Nov - 23:21

Chapitre 11 : Le Renégat, la dernière représentation.
 
La diffusion par Féli-télé de l’Hypnose du Directeur avait provoqué un grand bouleversement dans toute la région de Sinnoh. En un jour, la criminalité avait pris de gigantesques proportions. On signalait des meurtres, des cambriolages violents, du terrorisme même un peu partout à travers la région. Les autorités étaient tout simplement débordées. En outre, énormément d’enfants avaient aussi été victimes, mais contrairement aux adultes, ils n’étaient plus que des coquilles vides, au grand désespoir de nombreuses familles. En un mot, c’était la Panique partout.
 
Au Q.G du Clan Distorsion, seuls le Major Bob et Estelle avaient été hypnotisés. Comme tous les autres enfants, Estelle ne bougeait et ne parlait presque plus. Mais le Major Bob avait causé beaucoup de souci. Délaissant Estelle, il était allé ravager le Q.G à la manière de Mackogneur. Heureusement, malgré 5 blessés et beaucoup de dégâts matériels, il avait vite été stoppé net par Arthur Brenslow, l’homme au chapeau melon blanc, et son Migalos. Le Major Bob avait été enfermé dans une sorte de vieille prison, toujours enroulé dans la toile du pokémon araignée, de sorte qu’il ne puisse plus bouger.
 
Le Clan Distorsion était en ébullition. Plusieurs agents avaient été envoyés aider les autorités. Edith et les Stones s’occupaient de superviser le Clan en l’absence d’une Agatha consciente et ronchonne comme à son habitude. Deux agents avaient aussi été envoyés surveiller l’entrée de la Grotte Retour. Henry et Blanche, eux, surveillaient Estelle et s’entrainaient en l’attente d’un nouveau conflit.
 
-          Il leur manque toujours un enfant du clan, répétait sans cesse Edith. Ils ne peuvent pas ramener Giratina. Pas encore…
 

 
La Troupe patientait, cachée dans les confins de la forêt de Jade. Le Directeur était revenu sans souci, annonçant que son opération avait été un véritable succès. Ce soir, la totalité de la Troupe partirait pour la dernière étape. Cependant, à part le Directeur, il semblait qu’aucun autre pokémon ne savait réellement ce qui allait se passer.
 
Depuis la mort de Pingoléon, Xatu fixait le soleil du matin à la tombée de la nuit, se désintéressant de tout le reste.
 
Enfin, alors que le soleil se couchait, le Directeur rassembla toute la Troupe. Il portait à nouveau ses habits de sorte que son visage n’était plus visible comme il l’avait été à la télévision.
 
-          Mes amis, c’est aujourd’hui que sonnent les cloches de notre gloire ! Notre objectif est sur le point d’être atteint. Êtes-vous prêts à partir ?
 
Les pokémon approuvèrent. D’un signe de main, le Directeur donna l’ordre à Alakazam, Psystigri et Xatu de les téléporter. Un instant plus tard, ils étaient devant la grande entrée de la Grotte Retour.
 
Deux membres du Clan leur faisaient face. Ils furent d’abord surpris de les voir mais réagirent rapidement en invoquant Arbok, Altaria, Lucario et Persian. Mais sans attendre les ordres du Directeur, Estom se précipita avec un regard de folie sur Altaria qu’il attrapa par la tête avec sa puissante mâchoire. Le dragon ne put réagir qu’il était déjà mort et que le Coudlangue était déjà en train de le dévorer. Persian et Lucario furent envoyés l’attaquer, mais le chat fut arrêté dans son élan par pas moins de 5 poignards projetés par Scalproie, déchiquetant son cerveau. Lucario parvint à atteindre Estom avec Vitesse Extrême, mais celui-ci, trop occupé à manger Altaria, ne s’aperçut même pas qu’il avait été touché. Puis Lucario fut soulevé du sol par les pouvoirs psychiques d’Alakazam et Psystigri, qui entreprirent de disloquer ses os uns à uns. Arbok avait rapidement été encerclé par les Mélancolux et, malgré ses tentatives de Morsures, il ne put échapper à la crémation des Feux D’Enfers lancés par les responsables de l’éclairage.    
 
Les deux membres du Clans regardaient, impuissants, la mise à mort de leurs compagnons. L’un d’eux eut cependant la lucidité d’esprit de prévenir le Clan en envoyant un SOS par PokéMatos. A peine avait-il envoyé le message qu’un couteau se logeait dans sa boite crânienne, ainsi que pour son collègue.
 
Sans rien ajouter, le Directeur fit signe à la Troupe d’avancer sans se préoccuper des cadavres. Il donna un coup de pied à Estom pour lui faire comprendre qu’il devait lui aussi se mettre en route. Celui-ci abandonna ce qu’il restait d’Altaria mais, dés que le Directeur eut le dos tourné, attrapa avec sa langue le corps d’un des humains. Un petit casse-croûte pour la route.
 
Les Mélancolux avançaient tout devant, afin d’éclairer le passage. La mort des deux gardiens et de leurs quatre Pokémons avait nourri leurs flammes qui procuraient un excellent éclairage. Juste derrière eux, le Directeur leur indiquait le chemin à prendre. 
 
Girafarig et Tauros avaient été chargés de tirer une cage dans laquelle se trouvaient 5 enfants. Les deux enfants du Clan, Rosa et Emma, Marie, la fille d’Henry, Hector et un jeune garçon qui avait été récemment enlevé par les quatre Mélancolux.  Tous portaient des habits qui faisaient penser à l’époque de la Renaissance. Estom, qui était juste derrière, jetait sans cesse des regards sur eux, en se léchant les babines.
 
Scalproie avançait aux côtés des Clowns et des Acrobates, silencieusement. Il tenait la main de celle qu’il croyait être sa dresseuse, qui n’avait d’ailleurs toujours pas repris conscience.  Enfin, fermant la marche, Alakazam et Psystigri. Alors qu’ils étaient déjà bien avancés, Alakazam s’arrêta et jeta un regard en arrière. Il n’avait pas vu Xatu entrer… Celui-ci avait profité de la bataille pour se téléporter dieu sait où.
 

 
Dés qu’Edith reçu le message des gardiens, elle appela Henry, Blanche, les Stones et les autres membres du Clan alors présents.
 
-          La situation est grave ! dit-elle. Le Cirque vient de pénétrer dans la Grotte Retour ! Je pense qu’ils ont aussi tué les gardiens que j’y avais postés, ils ne répondent plus.
-          Mais il leur manque un enfant du Clan ! s’exclama Blanche. Pourquoi déjà s’y rendre ?
-          J’avoue que je ne sais pas…, répondit Edith.
-          Peut-être ne connaissent-ils pas toute la prophétie, se risqua Eden.
-          Ils ont tenté d’enlever Estelle, intervient Henry. Je pense qu’ils savent qu’il faut un troisième enfant…
-          Ils ont peut-être quelque chose que nous ignorons, dit Ludwig.
-          Quoiqu’il en soit, nous devons nous rendre sur place, ne serait-ce que pour les arrêter, dit Edith.  Même s’ils ne peuvent accomplir le Rituel, nous tenons là une occasion de mettre fin à cette histoire. Moi-même, Henry, Blanche, Arthur et les Stones allons nous rendre dans la Grotte Retour pour les intercepter. Le reste du Clan reste ici pour surveiller Estelle, il est possible qu’il s’agisse d’un piège pour nous éloigner d’elle et refaire le coup du Mackogneur. Des questions ? Non ? Alors on part dans deux minutes, le temps d’aller chercher vos Pokémons.
 
Tout le monde approuva d’un signe de tête. Les membres non concernés par la visite de la Grotte Retour se dirigèrent tous vers Estelle. Les autres coururent chercher leurs Pokémons. En attrapant ses pokéballs, Henry aperçut le sac du Major Bob. Dedans se trouvaient plusieurs petites bombes à l’effigie de Voltorbe. Seule une, un peu plus grande, ressemblait à un Electrode. Ayant vu les dégâts des petites que le Major hypnotisé avait utilisé, il attrapa cette dernière, juste au cas où…
 

 
Le groupe se téléporta ainsi avec l’Abra d’Eden devant la Grotte Retour. Devant eux, il y avait un triste spectacle. Le corps disloqué de Lucario devant les restes du repas d’Estom, sans oublier le cadavre encore fumant  d’Arbok. Enfin, les couteaux toujours enfoncés dans le crâne, Persian et un des gardiens étaient eux aussi pitoyablement allongés, sans vie. Henry déglutit devant la scène, mais personne ne dit rien. Ils invoquèrent tous leurs pokémons. Devant, Edith appela Pyrax pour éclairer le chemin, ainsi que Branette et Scorvol. Caninos, Emolga, Elektek, Grodoudou et Cisayox furent ensuite appelés par Henry. Coudlangue et Ecrémeuh du côté de Blanche. Ludwig appela son Crocorible et sa femme, en plus d’Abra, invoqua un Aligatueur. Enfin, le moustachu au chapeau melon fit appel à son fidèle Migalos.
 
-          On raconte que la Grotte Retour est un vrai labyrinthe, chuchota-t-il.
-          Ce n’est pas un problème, dit Edith. je suis déjà venue avec ma Grand-m… enfin, la Sage. Elle m’a montré le chemin, je devrais pouvoir le retrouver. Suivez-moi.
-          Edith… regarde … dit Eden en montrant le ciel.
 
Tous regardèrent en haut. La lune était pleine et brillait comme jamais.   
 
-          La pleine Lune, grogna Henry.
-          Dépêchons-nous.
 
Eclairés par Pyrax, mais aussi par Caninos, Elektek et Emolga, le groupe s’immisça dans la Grotte Retour. Ils avancèrent un moment, qui parut une éternité pour Henry, avant d’apercevoir une étrange lueur au loin…
 
-          On est arrivés ? demanda Blanche.
-          Presque, oui… mais cette lumière n’est pas normale.
-          Restons sur nos gardes, grogna Ludwig.
 
Ils firent quelques pas, puis virent enfin le responsable de la lumière. C’était l’un des Mélancolux. Cependant, celui-ci ne semblait pas hostile. Le spectre se contentait de les regarder. Le groupe s’arrêta quelques secondes, puis passa devant lui sans souci. Grodoudou jeta sur lui un regard suspicieux, mais le pokémon ne lui prêta même pas attention. Un peu plus loin, un second Mélancolux éclairait le chemin, immobile. Le groupe passa à nouveau devant lui sans susciter de réactions ou déclencher un piège.
 
-          C’est étrange, dit Henry… Pourquoi ne réagissent-ils pas … ?
-          Ils sont peut-être hypnotisés eux aussi ? proposa Ludwig.
-          Non… j’ai plutôt l’impression qu’ils nous montrent le chemin à prendre … dit Blanche.
-          C’est vraiment pas normal, répéta Edith.
 
A nouveau, ils virent la lumière d’un troisième Mélancolux et passèrent devant sans faire d’histoire.
 
-          On y est presque ! assura Edith. Il y aura bientôt une grande salle, dédiée au Rituel.
-          Il reste un quatrième Mélancolux, je pense, dit Henry.
-          Je crois qu’il est là, indiqua Arthur Brenslow en montrant du doigt une autre lueur au loin.
 
En effet, il s’agissait bien du quatrième et dernier Mélancolux. Alors qu’ils avançaient en jetant sur le spectre des regards de malaise, le moustachu et son Migalos étouffèrent une exclamation et tombèrent à terre, morts.    
 
Scalproie sortit de la pénombre, tenant entre ses doigts plusieurs couteaux. Scorvol, Emolga et Coudlangue se lancèrent directement sur lui. Mais esquivant les attaques en sautant, le lanceur de couteaux projeta ses armes sur ses assaillants. Le Coudlangue de Blanche fut le plus touché et tomba à terre. Un seul couteau suffit à tuer le vaillant Emolga d’Henry. Scorvol aussi fut atteint, mais il fut seulement blessé. Suffisamment cependant pour le mettre hors combat. 
 
En voyant tomber leurs Pokémons, Henry et Blanche se précipitèrent sur eux. Scalproie en profita pour leur lancer une nouvelle rafale de poignards. Ils seraient morts tous les deux sans l’intervention de Grodoudou qui dévia les projectiles avec Mégaphone.
 
En apercevant Grodoudou, Scalproie lâcha ses couteaux. Il la regarda d’abord immobile, puis se jeta sur elle et la serra dans ses bras. Mais la Chanteuse le repoussa. Surpris, il commença à lui demander ce qu’il se passait. Mais avant que Grodoudou ne réponde, Crocorible et Cisayox le mirent à terre avec Surpuissance. Avant qu’il ne se ressaisisse, les ombres de Branette s’enroulèrent autour de lui, l’empêchant de bouger.
 
-          On l’a eu ! s’écria Edith.
-          Saleté de Scalproie, rumina Ludwig. Il avait déjà failli me décapiter à Poivressel !
-          Qu’est-ce qu’on en fait ? demanda Blanche.
-          On le prend avec nous pour le moment, dit Henry. Entravé comme il est, ce n’est pas une menace.
-          Et Arthur et les Pokémons ? demanda Eden en regardant les cadavres.
-          On a pas de temps à perdre pour le moment, dit Edith. On s’en occupera après.
 
Ils continuèrent donc le chemin. Le dernier Mélancolux n’avait même pas bougé devant le combat pour aider Scalproie. Ce dernier était trainé par Branette derrière le groupe. Grodoudou, restée à l’arrière, jetait des regards désolés sur son ami, qui affichait une expression d’incompréhension. Ils ne marchèrent que quelques mètres avant d’apercevoir une nouvelle lueur.
 
-          Ça vient de la salle du Rituel, dit Edith. On est arrivés…
-          C’est maintenant que tout se joue, dit Henry.
-          Oui, chuchota Blanche.
 
La Championne tremblait comme une feuille. Elle avait déjà perdu un de ses Pokémons en moins de temps qu’il ne fallait pour le dire.  Intérieurement, elle admirait Henry, qui continuait après la mort de Séviper et Emolga, sans oublier la disparition de sa fille et de son frère. Ou bien était-ce cela qui le faisait avancer ?
 
Le groupe entra dans la salle. Ils s’arrêtèrent devant la porte. Devant eux le Directeur trônait au centre d’une bien étrange scène.
 
La pièce était éclairée par plusieurs lanternes, mais aussi par la lumière de la Lune qui pénétrait depuis un trou dans le plafond. Emma et Rosa, les enfants du Clan kidnappées, dans leurs habits de poupées vieillottes, étaient juste à côté du Directeur, le regard aussi vide que celui d’Agatha ou Estelle. En apercevant leur fille, les Stones eurent un mouvement d’élan, mais Edith les stoppa net.
 
Derrière eux, Estom tenait la tête d’un enfant inconnu par la mâchoire. Sa salive provoquait des brûlures sur son visage et ses cheveux et vêtements étaient déjà dissous à moitié. Les Acrobates, eux, tenaient la main de Marie et Hector. Alakazam et Psystigri attendaient sur le côté, observant les arrivants. Mr Mime et Mime Jr étaient eux aussi un peu en retrait, mais ils étaient accompagnés d’une jeune femme dans des habits de spectacle. Enfin, Girafarig et Tauros se tenaient à côté d’une cage vide.
 
-          Bienvenue, chers invités, à la dernière représentation du Cirque Madyapno ! lança le Directeur. Pour vous époustoufler ce soir, un spectacle inédit et hors du commun des mortels !
-          La ferme ! cria Henry. Espèce de lâche !
-          C’est fini, Hypnomade, dit Edith.
-          Fini ? répéta le Directeur. Mais voyons, cela va seulement commencer dans un instant ! Et puisque je vois que vous savez déjà…
 
Hypnomade enleva sa capuche, dévoilant à nouveau son visage monstrueux. Les 5 yeux disproportionnés et la chair béante du visage de cet Hypnomade donnaient à la scène un côté à la fois irréel et effrayant. Bien sûr, le groupe l’avait déjà vu à la télévision, mais le revoir ici provoqua un frisson chez Henry. Le Directeur, de surcroit, affichait un sourire de folie.
 
-          Voici le visage qui va gouverner ce nouveau monde ! déclara le Directeur.
-          Tu rêves complètement, dit Edith.
-          Une chose que tu sembles avoir oublié, c’est qu’il te manque encore un ingrédient pour le Rituel ! cria Henry.
-          Il faut trois innocents, trois enfants du clan ! poursuit Ludwig. Tu n’en a que deux !
-          Et on ne te laissera pas repartir avec ma fille, ajouta Eden.
-          Trois enfants du Clan ? Mais voyons, je les ai !
 
Sur ce, le Directeur éclata d’un rire cruel et froid puis, de son index, montra Edith.
 
-          Auriez-vous oublié, jeune fille, que vous êtes vous aussi mineure ?
 
Tout le groupe se tourna vers Edith qui plaqua sa main devant sa bouche, saisie de stupeur et d’effroi.
 
-          M… quoi… ? Mais… parvint-elle seulement à dire.
-          Et oui, mon ami Xatu m’a confirmé, après vous avoir longuement observé affronter Pingoléon, que vous remplissiez vous aussi les critères pour prétendre au titre d’Innocente ! Vous n’avez que 16 ans, et c’est suffisant !
 
Le groupe regardait alternativement Edith et le Directeur, sans oser dire quoi que ce soit. Enfin, Henry prit la parole.
 
-          Et vous croyez qu’on va vous laisser Edith sans problème ?
-          Ho évidemment ! Ne veut-elle donc pas se rendre à son Destin ?
-          Allez-vous faire foutre, dit Edith.
 
Le Directeur sourit et claqua dans ses doigts. A cet instant, Estom mordit d’un coup sec, explosant le visage de l’enfant sous la pression. Il essuya ses joues pleines de sang puis, avec sa langue, saisit Marie.
 
-           NON ! cria Henry ! NE LA TOUCHEZ PAS !
-          Cela ne dépend ni de vous, ni de moi, à présent, dit le Directeur. Cela dépend uniquement de la jeune Edith.
 
Henry déglutit et regarda Edith. Il ne savait pas quoi dire. Sa fille ou le monde ? Mais Edith ne lui laissa pas le temps de réfléchir plus longuement.
 
-          C’est d’accord… dit-elle. Je me rends. Mais seulement si nous récupérons dés maintenant Marie et Hector.
-          Edith, ne fais pas ça ! s’écria Ludwig.
-          C’est le seul moyen, chuchota-t-elle. puis ils ne me tueront pas, normalement…
-          Mais …
-          Parfait ! s’exclama le Directeur. Estom ? Relâche-là ! Massko, Chimpenfeu, amenez-leur les enfants.
 
Estom relâcha en bougonnant Marie, dont les habits avaient un peu souffert à cause de sa salive. Puis les acrobates l’amenèrent elle et Hector devant le groupe, avant d’attraper Edith et de l’amener vers le Directeur.
 
-          Si vous tentez de nous stopper, j’ordonne votre mise à mort, évidemment ! dit le Directeur en voyant Blanche et Eden faire un pas en avant.
 
Henry serra sa fille dans ses bras. Cependant, celle-ci, comme le champion d’Ecorcia et bien d’autres enfants à travers Sinnoh, était toujours vidée de toute émotion.
 
-          Blanche, tu veux bien t’occuper de Marie et Hector ?
-          Quoi ?
-          Retournez à l’entrée de la grotte. Récupérez les cadavres si vous le pouvez… on se charge de tout ici.
-          Mais …
-          Fais-le !
 
Blanche hésita, puis elle prit les deux hypnotisés par la main et prit la fuite. Henry se releva et jeta vers le Directeur un regard froid et déterminé.
 
-          Pourquoi faites-vous tout cela ?
-          Parce que je suis un monstre, dit-il simplement.
-          Je ne comprends pas.
-          Lorsque je suis né, mon créateur m’a rejeté à cause de ma difformité. Alors je l’ai tué. Mais avant, j’ai dévoré ses rêves. J’avais déjà son sang qui coulait dans mes veines. Nous avions les mêmes désirs. Tout ce qu’il voulait, je le voulais aussi. Je voulais me venger tout comme lui.
-          Cet homme, c’était Valerian ? demanda Edith, maintenue par les acrobates.
-          En effet. Mais lui voulait se venger du Clan. Moi, c’est du Monde qui m’a rejeté ! Alors, sur une idée de Valerian lui-même, j’ai fondé ce Cirque pour deux objectifs. Assouvir mes désirs charnels, issus de Valerian, et fonder un Monde que moi seul dirigerait.
-          Et c’est Valerian qui vous a parlé du Rituel ?
-          Ho, pas de gaité de cœur ! Avant de lui ôter la vie, j’ai mangé la moindre miette de son esprit. Tout ce qu’il savait, je le savais aussi ! Mais pourtant, cela semblait si irréalisable… et puis, un jour, à partir des souvenirs de Valerian, j’ai reconnu un bracelet qui portait les armoiries d’une famille du Clan Distorsion. Je me suis alors dit que, finalement, ce serait possible. Et j’avais raison !
 
Il éclata à nouveau de rire, puis souleva ses manches pour regarder une vieille montre cabossée.
 
-          Voilà ! s’exclama-t-il. C’est l’heure finale ! Et j’ai tous les ingrédients du Rituel ! Mime Jr ! Apporte-moi la dresseuse !
 
Le petit pokémon arriva en tirant la fausse dresseuse de Scalproie. Après avoir déposé l’Orbe Platiné par terre, se saisissant d’un couteau semblable à ceux de Scalproie, le Directeur lui trancha la gorge, déversant du sang sur l’Orbe.
 
Henry, Edith et les Stones voulurent crier, mais c’est Scalproie, toujours entravé par Branette, qui poussa l’exclamation la plus forte. Il regardait, impuissant, la scène en pleurant.
 
-          Je t’en prie, Scalproie… Ne sois pas triste ! Veux-tu que je te dise ? Je t’ai menti. Ta vraie dresseuse est passée dans le ventre du gros depuis déjà pas mal de temps.
 
Scalproie baissa la tête, effaré, ne pouvant rien faire. Puis le Directeur attrapa Mime Jr. Celui-ci, surpris par le geste du Directeur, poussa un petit cri avant d’être décapité. Mr mime poussa à son tour une exclamation qui mêlait surprise, peur et colère. Le Directeur n’y fit pas attention et fit tomber le sang sur l’Orbe. Puis il jeta sans plus de respect le petit cadavre plus loin et se tourna vers Edith.
 
-          Maintenez son regard, ordonna-t-il.
 
Les acrobates empêchèrent Edith de fuir ou de bouger pendant que le Directeur l’hypnotisait. Le groupe voulu intervenir, mais les Mélancolux étaient revenus et leur barraient la route. Très vite, le Directeur eut fini son Hypnose et claqua dans ses doigts. Emma, Rosa et Edith se mirent alors à pleurer.  Le Directeur ramassa l’Orbe et le fit passer sous les larmes des trois innocentes. Lorsque l’Orbe Platiné passa sous les larmes d’Emma, l’Orbe se mit à briller.
 
-          Oui ! s’exclama le Directeur. Viens-à moi !
 
Au centre de la salle, un trou s’était ouvert et commençait à grandir. Les trois jeunes filles s’évanouirent et les acrobates effrayés s’éloignèrent. Seul restait le Directeur, l’Orbe dans les mains, qui faisait face à la brèche ouverte dans l’espace-temps. Il ricanait d’un rire de folie tandis que le trou grossissait. Enfin, une immense créature sortit la tête de ce trou. Giratina.
 
Le Pokémon légendaire était indescriptible. Un corps serpentin surmontés de plusieurs ailes noires. Giratina regardait le Directeur. Celui-ci lui montra son pendule et entreprit de l’hypnotiser. D’où ils étaient, Henry et les Stones n’entendaient pas ce qu’il disait. Puis Giratina fut soudainement comme aspiré par l’Orbe et disparut.
 
-          J’ai réussi ! cria le Directeur. La puissance de Giratina et du monde Distorsion est mienne !
 
Il enleva ses vêtements, dévoilant une sorte de ceinture à laquelle il attacha l’Orbe. Puis il posa son regard vers Henry.
 
-          Je dois vous remercier, Henry ! Sans vous et votre fille, la jeune Edith ne se serait jamais rendue aussi facilement.
Alors qu’il parlait, ses yeux prenaient une lueur noire. Les mêmes ailes que Giratina lui sortirent soudainement du dos, comme si le Directeur était en train de fusionner avec le Pokémon Légendaire. Il se retourna ensuite vers les Pokémons de la Troupe. Les acrobates, le clown, les magiciens, Tauros et Girafarig affichaient une expression de peur.
 
-          Je tiens à vous remercier vous aussi, mes chers compagnons !
-          MAINTENANT ! hurla Henry.
 
Crocorible, Aligatueur, Elektek Cisayox et Grodoudou s’allièrent dans leurs attaques pour repousser les Mélancolux. Le chemin libre, Henry fonça et, avant que le Directeur ne se soit complètement retourné, il lui enfonça dans le bas-ventre la lame de son Séviper défunt. Le Directeur hurla de douleur puis repoussa Henry avec Ball’ombre.
 
-          Exterminez-les ! cria le Directeur, la main sur sa plaie.
 
Mais aucun Pokémon de la Troupe ne bougea. Ils avaient peur, ils étaient révoltés. Ils ne voulaient plus obéir aux ordres du Directeur qui leur avait caché l’entièreté des évènements qui venaient de se produire. 
 
-          Je suis votre Directeur ! Vous me devez tout ! Vous me devez la vie !
 
Enfin, un membre de la Troupe s’avança. C’était Estom.
 
-          Ha ! Mon fidèle ami, mon frère ! Je savais que je pouvais compter sur t…
 
Le Directeur s’interrompit. La langue d’Estom venait d’attraper l’Orbe Platiné. Il tira et cassa la ceinture, faisant tomber en même temps le Directeur à genoux. Celui-ci avait perdu les ailes de Giratina et regardait Estom avec, pour la première fois de sa vie, de la peur sur le visage.
 
-          Estom… Tu … Tu ne vas pas … ?
 
Estom avala l’Orbe Platiné. Tout comme le Directeur, ses yeux s’assombrirent et des ailes d’ombres surgirent dans son dos.
 
-          Estom… je t’en supplie…
 

Le Directeur ne put terminer. Un trou semblable à celui dont avait surgit Giratina venait de s’ouvrir juste en dessous de lui et il chuta dans le Monde Distorsion en hurlant d’effroi. Estom sourit cruellement en montrant toutes ses dents, puis se tourna vers Henry qui venait de se relever. Maintenant, c’était lui, Estom, l’ennemi. 
Spoiler:
 
On arrive à la fin au prochain chapitre!

_____________________________________________

Ma Fiction:Le Cirque Madyapno. Chapitre 12/12


Dernière édition par unpuis le Jeu 20 Nov - 20:11, édité 1 fois
Membre Platine
Svalkenian 
Membre Platine 

Messages : 1221
Age : 18

MessageSujet: Re: [Fic] Le Cirque Madyapno - Sam 15 Nov - 0:27

Je viens de tout relire, hâte de voir le chapitre final !

_____________________________________________

"Where we are, there are daggers in men's smiles."
W.Shakespeare, Macbeth.

Je suis populaire en cette lande désolée.:
 
Membre Emeraude
Adnihilis 
Membre Emeraude 

Messages : 482
Age : 22

MessageSujet: Re: [Fic] Le Cirque Madyapno - Sam 15 Nov - 0:40

Spoiler:
 

_____________________________________________

(Merci Mirror !)


Dernière édition par Adnihilis le Sam 15 Nov - 11:34, édité 1 fois
Membre Noir
SimiaK 
Membre Noir 

Messages : 2947
Age : 17

MessageSujet: Re: [Fic] Le Cirque Madyapno - Sam 15 Nov - 9:32

Dire que j'avais commencé à aimer Estom, la tu peux rêver pour que je lui montre de l'affection
Maintenant tu nous sors le dernier vite, l'attente semblera interminable :(

_____________________________________________

Tout est relatif sauf ce qui ne l'est pas

Je ne jures que par trois choses.
La Folie                                                          La Dépression


et la manière incroyable qu'on a de pouvoir se foutre de ce qui ne nous intéresse pas


 
Membre Noir
Viktyny 
Membre Noir 

Messages : 2087
Age : 17

MessageSujet: Re: [Fic] Le Cirque Madyapno - Sam 15 Nov - 10:17

Je suis tombé sur la page 7, donc le commentaire d'Adnihilis . J'ai été spoil T_T

Mais super chapitre quand même ! :) Pauvre Mime Jr D:
Vraiment hâte de lire le dernier chapitre, ça va être extraordinaire !

_____________________________________________

Nous avons peut-être le même arrière-arrière-arrière-grand-père en commun ! Tu as fouillé dans tes archives récement ? 





Membre Emeraude
Adnihilis 
Membre Emeraude 

Messages : 482
Age : 22

MessageSujet: Re: [Fic] Le Cirque Madyapno - Sam 15 Nov - 11:02

Désolé pour le spoil Vik !

_____________________________________________

(Merci Mirror !)
Membre Perle
unpuis 
Membre Perle 

Messages : 824
Age : 22

MessageSujet: Re: [Fic] Le Cirque Madyapno - Sam 15 Nov - 11:05

Limite, tu mets ton commentaire en spoil Ad, si tu peux toujours éditer. 
Ce chapitre a été écrit mardi. Depuis, j'attendait la correction de Libra :D.
Le prochain, on verra bien quand j'aurai le temps.

_____________________________________________

Ma Fiction:Le Cirque Madyapno. Chapitre 12/12
Membre Platine
Lwi 
Membre Platine 

Messages : 1344
Age : 16

MessageSujet: Re: [Fic] Le Cirque Madyapno - Sam 15 Nov - 11:10

Je me suis aussi fait spoil par Adnihilis ;_;

_____________________________________________

Membre Emeraude
Adnihilis 
Membre Emeraude 

Messages : 482
Age : 22

MessageSujet: Re: [Fic] Le Cirque Madyapno - Sam 15 Nov - 11:35

Voilà, il y aura plus de victimes ! ^^"

_____________________________________________

(Merci Mirror !)
Membre Platine
Libra 
Membre Platine 

Messages : 1318
Age : 18

MessageSujet: Re: [Fic] Le Cirque Madyapno - Sam 15 Nov - 11:56

Adnihilis, cet assassin d'innoncence.

Sinon unpuis j'avais beaucoup de trucs à faire cette semaine ( comme d'hab ) et j'étais crevé. Mais là ça va aller mieux je pense donc en toute logique je pourrais corriger le dernier chapitre dès que tu me l'envoies ^^
Sinon à mort Estom srx ce truc m'a saoulé.

_____________________________________________




J'aime trop ce forum <3:
 
Membre Diamant
Chenipan 
Membre Diamant 

Messages : 663

MessageSujet: Re: [Fic] Le Cirque Madyapno - Sam 15 Nov - 11:59

Je viens de commencer à lire la fiction, je la trouve très bien. J'avais pas vraiment lu de fictions pokémon avant celle-ci, du coup je ne peux pas vraiment juger l'originalité du texte, mais bon quoi qu'il en soit c'est super.
Même si c'est assez malsain par moment. (Je suis étrangement absorbée par les trucs pas sains)
En revanche, vraiment, vous ne pouvez pas mettre vos commentaires sous spoiler ?
Parce que merci, je sais déjà qui est le directeur maintenant.

_____________________________________________

Svalkenaeres: (même si je suis pd)

Darki Cartoon: (Mais bon, au fond, je l'aime bien cheni
Membre Noir
SimiaK 
Membre Noir 

Messages : 2947
Age : 17

MessageSujet: Re: [Fic] Le Cirque Madyapno - Sam 15 Nov - 12:51

Tu n'as pas lu tout dans l'ordre? Parce que logiquement si tu lis depuis le début la fic et les commentaires dans l'ordre tu devrait pas beaucoup être spoil...

_____________________________________________

Tout est relatif sauf ce qui ne l'est pas

Je ne jures que par trois choses.
La Folie                                                          La Dépression


et la manière incroyable qu'on a de pouvoir se foutre de ce qui ne nous intéresse pas


 

[Fic] Le Cirque Madyapno

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

 :: Pokéworld :: Discussions Pokémon-