AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Neverused est en cours de déplacement vers le Forum Pokéstrat
Vous y retrouverez toutes les fiches à jour, avec une présentation bien plus agréable !



 

 [Fic] Lavander Town Tragedy


Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Membre Platine
Cheshire 
Membre Platine 

Messages : 1408
Age : 18

MessageSujet: Re: [Fic] Lavander Town Tragedy - Mer 3 Juin - 19:39

Lavander Town Tragedy : Chapitre 7


Vous n'y croyiez plus mais Lavender Town Tragedy existe toujours ! Voici donc le chapitre 7 j'espère qu'il vous plaira ! J'en profite également pour faire le point concernant la sortie des chapitres et également pour annoncer une nouvelle. Premièrement, comme vous avez pu le voir, la sortie des chapitres n'est absolument pas régulière mais malheureusement elle ba rester ainsi par manque de temps. Cependant LTT ne s'arrête pas bien au contraire mais je ne peux garantir que les sorties des chapitres seront régulière.
Deuxièmement je vous annonce une bonne nouvelle ! Kajiaotori était jusqu’à la correctrice officielle de Ltt mais à partir de ce chapitre et ceux jusqu'à la fin de la fic elle sera co-écrivaine de cette fic. Certains passages du chapitre lui sont d'elle d'ailleurs et elle m'aide à repenser certains points du chapitre. 


Sur ce je vous souhaite une bonne lecture du septième chapitre de Ltt ! 
Petit thème habituel : https://www.youtube.com/watch?v=kLFW2t3JDzY 





-Je vous emporterais en enfer avec moi ! hurla Zayer haineux et dégoulinant de son sang qu'il perdait encore plus à chaque seconde.


Il mit le feu à la toile du chapiteau et s'écroula une deuxième fois. Le feu se propagea rapidement et bientôt ce fut tout le chapiteau qui s’embrasa. Dans un mouvement de panique je fis rentrer mes Pokémons dans leur Pokéball. Cependant avant que je puisse rappeler Iguolta, une partie de la toile lui tomba dessus, le brûlant violemment. Il hurla de douleur, tandis que j’hurlais de panique. Aaron me pris par l’épaule et me mit debout après que j'eus pris Iguolta dans mes bras en ayant ré-ouvert mes plaies aux mains. Il me dit d'un air sombre mais décidé :


-Laisse le ici, il est trop mal en point. Il ne survivra pas.


Je lui répondis en hurlant, tremblante de douleur :


-L'abandonner ?!  Et puis quoi encore ? Va te faire voir ! Il reste avec moi !


Iguolta se tordait de douleur dans mes bras. Aldébran pris alors la parole d'un air calme malgré la gravité de la situation :


-Une fois sortis de ce calvaire on soignera ce Pokémon. Emmène le. Maintenant, il faut y aller ou on va y laisser notre peau.


Alors que nous nous dirigions vers la porte par laquelle j'étais arrivée, je fut prise d’effroi. Ce cirque était un véritable labyrinthe, comment allions nous faire pour s'en échapper avant que tout prenne feu ? Une folie sombre m’envahit et je répétais lentement avec une voix macabre :


-On ne s'échappera jamais… Jamais.


Aldébaran fis signe à Rob et Aaron, qui déblayaient les décombres pour créer un passage de continuer, sans lui. Il s'approcha de moi et m'attrapa vivement l'épaule. Il me fit comprendre que je devais le regarder dans les yeux. De beaux yeux, verts et vifs malgré son air de dur. Il me dit alors d'une voix convaincante mais rassurante :


-Je vais te dire une chose. J'ai… Enfin j'avais une fille, qui aurait eut ton âge aujourd'hui. Elle était aussi belle que toi. (Il marqua une pause.) Et jamais elle n'aurait abandonné, même pas devant le moindre obstacle. Un jour, elle m'a dit une phrase que je n'oublierais jamais : « Papa, l'important c'est de vivre non ? ». Alors en sa mémoire je te redit cela aujourd'hui. (Un grand sourire ilumina sur son visage.) L'important, c'est de vivre, alors viens avec nous !


Il avait raison, je devais être forte moi aussi. Pour Iguolta, pour Mitch et pour tout le monde. Je remarquai alors en tournant la tête qu'il y avait une porte, derrière la table où Zayer avait dévoré un humain quand j'étais arrivée. Je la désignait d’un signe de tête à Aldé, qui acquiesça. Il fit comprendre à Rob et Aaron de battre en retraite. Il nous fallait faire vite, les flammes avaient envahis le cirque et nous suffoquions à cause de la fumée. Malheureusement pour nous la porte était verrouillée. Aldébran me sourit et donna un grand coup dans la porte qui s'ouvrit alors sans problème. On se rua dans la pièce à temps, je commençais à sentir la chaleur des flammes me caresser les jambes. Rob et Aaron condamnèrent la porte.
Mais le contenu de cette nouvelle salle nous fis frémir. A vrai dire, ça n’était pas une salle, mais plutôt un long corridor. Des corps, de personnes de tout âges, qui semblaient avoir subi le même sort que moi, étaient accrochés au murs.  Ils avaient également tous été égorgés. Ils étaient par centaines, crucifiés au mur le long du couloir qui semblait infini et sombre, seulement éclairé par des vieilles bougies. Nous défilions devant des centaines de cadavres, d'hommes, de femmes, d'enfants, qui avaient sans doute été violés puis égorgés.
Ce Zayer était vraiment fou. Cependant ce décor macabre ne me fit que frémir, contrairement à Aaron et Rob qui semblaient être vraiment mal à l'aise. Aldébraran quant à lui gardait son air sérieux, mais je sentais qu'il était tendu. Ce spectacle glauque ne m'effrayait en rien et je me disais : “ Je ne connais pas ces personnes, pourquoi je m'intéresserais à ce qui à pu leur arriver ? ” Et au fur et à mesure que nous traversions ce couloir, j'oubliais les macabées et Iguolta souffrant dans mes bras. Je marchais la tête vide, regardant droit devant moi. J'étais telle une machine, plus rien ne m'affectais.


Nous retrouvions finalement l'air libre. Même la pression de Lavanville semblait moins lourde comparée à la folie dégagée par ce cirque et Zayer. Tout allait disparaître dans les flammes, ça n'était pas plus mal. Alors que je poussai un soupir de soulagement, Aaron me lança d'un air narquois :


-Bon on fait quoi maintenant princesse ?


Je le regardai d'un air si haineux qu'il prit peur et recula en lâchant un cri de surprise. Un cri venant d’en dessous me fit comprendre qu'Iguolta venait d'expirer. Ce Pokémon, qui était l'un de mes plus chers compagnons, venait de mourir dans mes bras et je ne m'en étais même pas soucié. Je fis une crise de panique et me mis à pleurer à chaudes larmes. J'avais peur, peur de moi même et des monstruosités que j'avais commises, que je pouvais commettre. Puis, les larmes se tarirent un instant et je sentis une profonde haine envahir mon corps. Cette haine grouillait de partout et j'entendis une voix dans mon oreille crier « Vengeance ! Vengeance ! » . Cette voix m’excitais, et un désir de mort montais en moi. Succombant à ce désir je me ruais alors sur Aaron pour essayer de l'étrangler. Il n'eus pas le temps de réagir et je le plaquai à terre de toutes mes forces.


-C'EST DE TA FAUTE S'IL EST MORT ! JE VAIS TE TUER ! hurlai-je dans un excès de rage monstrueux.


Il suffoquait et la terreur s'affichait dans ces yeux. Cette terreur m'excitait et faisait grandir mon envie de meurtre. Aldébaran me sépara avec difficulté de Aaron auquel j'étais fermement accrochée. Lorsque je fut enfin séparée de lui, on pouvait observer de grosses marques rouges sur sa gorge. Je tombais alors à terre sans bruit et mis ma tête entre les genoux pour pleurer. Un silence lourd se fit et l'on entendait seulement mes cris de détresses. Personne ne bougeait. Finalement, Aldébaran enleva sa veste et la posa sur mes épaules. Il déclara à voix basse :


-Attrape pas froid…


Je souris un peu et mes tremblements cessèrent. Pendant que je séchais mes larmes, une voix que je connaissais et reconnaîtrais entre mille m'interpella. Un frisson me parcourut. Je me relevais lentement et me retournai. La voix m'interpella de nouveau :


-Nina ?...


C'était Marguerite. Lorsque je la vis, elle semblait être revenu à son état normal. Son visage affichait un regard inquiet mais elle était redevenue normale. Je courrais alors vers elle en pleurant à chaudes larmes, des larmes de joie. Elle me prit dans ses bras et me serra fort contre elle. Son corps était chaud, comparé au mien qui était plus froid qu'une tombe, je me sentis alors plus calme et les voix dans ma tête cessèrent. Je me réchauffais un peu et ne bougeais plus, j'avais l'impression que le temps ne s'écoulait plus.



Puis au bout d'un certain moment, Marguerite se dégagea, comme si elle voulait me montrer quelque chose. Derrière elle se tenait un homme portant une cape bleu foncée et un drôle de costume d’arlequin. Celui ci me fit un grand sourire et s'inclina en se présentant :


-Enchantée chère Nina, je m'appelle Bartholomeo, votre sœur m'a parlé de vous.
-Vous connaissez ma sœur  ? répondis-je surprise.
- Pour tout vous dire, commença l'arlequin, alors que j'errais en ville pour tenter d'échapper à tout ces... "démons" comme je les appelle, j'aperçu au loin une silhouette frêle et blanche. J'ai en premier lieu, cru, à tord malheureusement, qu'il s'agissait d'un autre "démon". C'est à ce moment que cette personne s'évanouit, inquiet, mon sang ne fit qu'un tour et me lançai la secourir. C'est ainsi que j'ai pu faire la connaissance de votre chère soeur, Nina. Elle dit avoir fait un drôle de rêve, qui nous as conduit ici dans l'espoir de vous retrouver.


Pendant que je le remerciais, on entendit Rob et Aaron ricaner :
-Héhéhé ! Comme si un gringalet comme lui pouvait protéger quelqu'un !


Bartholomeo s'approcha alors de Rob et d'Aaron et se posta devant eux. Il pris la parole d’une voix calme, mais froide :


-Auriez vous l’amabilité de répéter ce que vous avez dit ? Je ne suis point sur d'avoir compris.


Les deux soldats reculèrent alors, effrayés. En effet Bartholomeo avait beau être assez fin, il n'en restait pas moi imposant et il surpassait les deux soldats d'une dizaine de centimètres chacun. Quand Bartholomeo retourna auprès de Marguerite et moi, les deux soldats pestiférèrent des insultes que ce dernier fit mine de ne pas entendre. Il revint se poster près de ma sœur pendant que celle-ci m'expliquais qu'elle s'était comme réveillé d'un rêve et Bartholomeo était près d'elle la soutenant pour ne pas qu'elle tombe à terre.


Alors que je fêtais les retrouvailles avec ma sœur, peu après lui avoir présenté Aldébaran et les deux autres, un ricanement se fit entendre. Nous nous retournions tous lentement et je vit un étrange Pokémon, je reconnaissais un Branette, mais beaucoup plus grand et l’obscurité lui donnait un forme très étrange. Il nous observais avec un large sourire. Tout à coup, le Pokémon pris la parole avec une voix humaine et moqueuse mais à la fois sortie d'outre-tombe, et il s’adressa à moi :

-Niéhéhé...J'ai quelque chose pour toi...

_____________________________________________



Dernière édition par Cheshire le Sam 10 Oct - 20:50, édité 1 fois
Membre Perle
unpuis 
Membre Perle 

Messages : 824
Age : 22

MessageSujet: Re: [Fic] Lavander Town Tragedy - Ven 5 Juin - 19:06

Superbe chapitre, même si j'ai du relire les deux précédents pour me remettre dans l'histoire à cause deu laps de temps entre celui-ci et celui d'avant.

Quoiqu'il en soit, chapitre génial. Comme d'hab, j'ai envie de dire ^^

Bartholomeo (ou vas-tu chercher tes prénoms oO? ) me parait bien mistérieux, hâte de le voir à l'oeuvre. (Il me fait penser à Oscar, je sais pas pourquoi)

Et on voit la folie s'insufler encore un peu plus dans l'esprit de Nina :P

Bref, continue comm... continue mais accélère le rythme

_____________________________________________

Ma Fiction:Le Cirque Madyapno. Chapitre 12/12
Membre Emeraude
Kajiaotori 
Membre Emeraude 

Messages : 458
Age : 19

MessageSujet: Re: [Fic] Lavander Town Tragedy - Sam 6 Juin - 9:59

Vu que Chesh n'a pas répondu, je pense que je peux le faire à sa place :)

Accélérer le rythme va être compliqué, car Chesh et moi (sa bêta lectrice et co-écrivaine) on a le bac très prochainement, d'autant plus que je suis en TermS et que j'ai tout une pléthore d'épreuves à préparer. J'en suis désolée, déjà que le retard de ce chapitre m'était dû en partie ^^"

Après les épreuves du BAC, la parution devrait être un poil plus régulière, mais après c'est les vacances :)

(merci aussi pour le commentaire, mais je pense qu'il est plus dirigé à Cheshire qu'à moi :3)

_____________________________________________

Mon projet de Jeu de Rôle sur NU !

Parce que j'en suis fière ♥:
 

On me courtise  :
 

Code Ami X : 0705 - 2186 - 1739
Pseudo IG : Aurélia (X et RO)

Safari Normal : Insolourdo - Chinchidou - Leveinard
Membre Platine
Cheshire 
Membre Platine 

Messages : 1408
Age : 18

MessageSujet: Re: [Fic] Lavander Town Tragedy - Sam 6 Juin - 12:18

Le commentaire t'es aussi adressée Kajia voyons tu est ma co-écrivaine après tout ! 
Merci puipuis ça fait plaisir et pour te répondre plusieurs prénoms de personnages de la fic sont des références directes à des manga ou autre il suffit juste de trouver d'ou cela viens !

_____________________________________________

Membre Emeraude
Kajiaotori 
Membre Emeraude 

Messages : 458
Age : 19

MessageSujet: Re: [Fic] Lavander Town Tragedy - Sam 6 Juin - 12:25

La fic est de toi à la base, je veux pas voler ton succès ^^ Après ça me fait plaisir aussi vu que je participe

_____________________________________________

Mon projet de Jeu de Rôle sur NU !

Parce que j'en suis fière ♥:
 

On me courtise  :
 

Code Ami X : 0705 - 2186 - 1739
Pseudo IG : Aurélia (X et RO)

Safari Normal : Insolourdo - Chinchidou - Leveinard
Membre Noir
SimiaK 
Membre Noir 

Messages : 2947
Age : 16

MessageSujet: Re: [Fic] Lavander Town Tragedy - Lun 22 Juin - 13:03

SimiaK avait écrit sur Skype:
 

_____________________________________________

Tout est relatif sauf ce qui ne l'est pas

Je ne jures que par trois choses.
La Folie                                                          La Dépression


et la manière incroyable qu'on a de pouvoir se foutre de ce qui ne nous intéresse pas


 
Membre Platine
Pinkie 
Membre Platine 

Messages : 1245
Age : 16

MessageSujet: Re: [Fic] Lavander Town Tragedy - Mar 28 Juil - 20:20

(Dsl du up ) OMG chesh j'adore ta fiiiiiiic !!!!!!!!!

J'ai lu tout t'es chapitres en une heure (en plus a 23 h donc mtn je vais faire des cauchemars mdr )et franchement c'est trop bien :D (même si c'est gore ,horrible et malsaine XD)
Que dire de plus que bravo , gg etc...?
J'espere que tu sortira la suite bientot chesh :3( car j'ai pas envie d'oublier le chapitre precedent puis apres faut que je  le relis  XD)

Encore bravo chesh <3 posipi :D!
en plus  Nina elle est vraiment forte elle bouffe rien mais elle vomi tout le temps et apres elle n'a meme pas faim

_____________________________________________


Je vous aime bien mon p'tit Vikou et Shimi ♥ Cliquez ♥
hihihi:
 
Membre Platine
Cheshire 
Membre Platine 

Messages : 1408
Age : 18

MessageSujet: Re: [Fic] Lavander Town Tragedy - Mar 28 Juil - 20:33

Merci bien ! (pas de souci pour le up)

Le prochain chapitre devrait sortir d'ici peu, je laisse à Kajia le soin de rédiger la fin.

Et oui Nina est balèze hein ! (J'avais surtout pas fais gaffe en fait ta phrase m'a fais rire sur le coup xD)

_____________________________________________

Membre Platine
Cheshire 
Membre Platine 

Messages : 1408
Age : 18

MessageSujet: Re: [Fic] Lavander Town Tragedy - Ven 31 Juil - 2:02


Le chapitre 8 de LTT aura du retard et ne sera donc pas posté bientôt comme je l'avais initialement prévu. Je prend l'entière responsabilité de ce retard et m'excuse auprès des personnes qui s’intéressent encore à cette fic.

_____________________________________________

Membre Emeraude
Kajiaotori 
Membre Emeraude 

Messages : 458
Age : 19

MessageSujet: Re: [Fic] Lavander Town Tragedy - Dim 6 Sep - 14:57

Bonjour à tous ! Oui, Ltt reviens ! Et comme mon boulot de co-écrivaine me le permets (ainsi qu'un ordre de mon patron c:) c'est moi qui poste le chapitre aujourd'hui !


Celui-ci marque encore plus le début de ma participation à l'écriture de Ltt, en plus de corriger. J'espère que le chapitre vous plaira !


L'habituelle musique d'ambiance pour ceux qui veulent : https://www.youtube.com/watch?v=kLFW2t3JDzY


Bonne lecture ! :)





Lavander Town Tragedy : Chapitre 8




- Niéhéhé...J'ai quelque chose pour toi...


Le Branette sortit de l'ombre en affichant un large sourire. En effet il ne s'agissait pas d'un Branette normal, il était bien plus grand. Il avait un fermeture éclair qui partait de son oeil droit et remontait sur son crâne, comme une cicatrice, et le reste de son corps noir ressemblait à une robe. Aux extrémités de ses bras s’ouvraient deux fermetures éclairs laissant apparaître de grands doigts violets, et son corps de scindait en deux au niveau du ventre, on pouvait voir ses jambes, violettes aussi, comme si elles sortaient de son abdomen. Il avait à mon avis profité d'une Méga- Évolution. J'avais déjà vu certains Pokémon qui avaient pu méga-évoluer et je savais à quoi ressemblais un Méga Branette, mais là, c’était différent. De un, ce Pokémon pouvait parler le langage humain et de deux les règles de la Méga -Évolution se s'appliquait apparemment pas à lui, je ne voyais aucun dresseur dans les alentour et il semblait ne porter ni Méga Gemme, ni Gemme Sésame. Encore un démon de ce cauchemar me dis- je. Devant mon air surpris le Pokémon pris la parole en ricanant :


-Ma forme te surprend non ? Je t'expliquerais bien pourquoi je suis ainsi mais je n'ai pas le temps. (Le sourire du Pokémon s'élargit). Néanmoins, je vais t'apprendre deux choses. Je me nomme Mnémosyne, je suis un Branette méga -évolué femelle. Et j'ai quelque chose pour toi.
 Elle me tendis alors une lettre cachetée. Étonnée je prenais la lettre et je l'ouvrais. Son contenu me glaça le sang :


Bonsoir Nina.


Je te félicite d'être arrivée jusqu'ici vivante malgré toutes les épreuves qui se sont dressées contre toi. Ta victoire contre Zayer m'a étonné, et j'espère que tu me divertiras plus longtemps. Ton prochain défi, si tu l'acceptes, est de te rendre dans un endroit que tu ne connais pas aussi bien que tu ne le pense, finalement. Une surprise t'attend au 15 rue des Supplices. Je pense que ce prochain rebondissement va beaucoup te plaire ! Je te souhaite bon courage, continue à me divertir !


Un admirateur.  


Cette lettre me foutais en rogne, on se moquait ouvertement de moi. Mes mains en tremblaient de rage. Mais d'un autre côté elle m'étonnais. Qu'entend l'auteur de cette lettre quand il parle de Zayer ? Je me souviens à peine de lui et je préfère l'oublier, mais pourquoi ? Je me décidais finalement à montrer la lettre à Aldébaran. Ses traits se durcirent au fur et à mesure de la lecture. Il me rendit la lettre l'air grave. Derrière nous, Aaron et Rob fumaient une cigarette, comme si tout allait bien, comme s'il n'y avait aucun problème, ce qui m’énerva encore plus. Je tendis la lettre à Bartholoméo, qui la lut avec le même air grave qu'Aldébaran. Puis, quand il me la rendit, un détail me fis sursauter : « 15 rue des Supplices », c'est l'adresse du manoir de mes grands-parents. Je transmis l'information à Bartholoméo et Aldébaran qui hochèrent de la tête, l’air grave. Il fallait que nous nous rendions là-bas. Devant mon air préoccupé, Marguerite vint vers moi pour savoir ce qu'il se passait mais je devais lui cacher la vérité. Je lui répondis donc que j'avais à faire et qu'elle devait se mettre à l'abri, mais elle n'étais pas dupe. Elle me répondit l'air inquiet :


- C'est le manoir, pas vrai ? 


J'acquiesçais d'un mouvement de tête. Elle reprit d'une voix tremblante :


- Bartholoméo m'a tout expliqué. Les gens qui ne sont pas à proximités de Pokémon de type Normal deviennent des monstres comme la population de cette ville. Et pour papa et maman…


Elle n'acheva pas sa phrase. J'étais sidérée, c'était la première fois que je voyais ma sœur dans cet état. Elle qui trouvait toujours la force pour garder la tête haute et ne jamais se laisser intimider, elle était en train de pleurer devant moi. Mais elle avait raison, dans la panique, j'avais complètement oublié que nos parents étaient en danger. Je répondis alors à Maguerite avec une voix douce pour la rassurer :


- Il y a un supermarché occupé par des gens qui ne sont pas frappés par le mal qui s'est emparé de la ville. Rend toi là-bas, tu sera en sûreté, je te le promets. Bartholoméo ? appelai-je ensuite. Pourriez-vous prendre en charge ma sœur et l'escorter jusqu’au centre commercial ?


Ce dernier s'inclina et ajouta d'une voix solennelle :


- Je prend en charge la sécurité de votre sœur, mademoiselle Nina. Je le jure sur ma vie.
- Merci beaucoup. Bien Marguerite, Bartholoméo va t'accompagner, va vite te mettre à l'abri.


Je lui avais répondu d'une voix ferme, pour la convaincre. Je ne voulais pas que ma sœur soit entraînée dans ce cauchemar.  Je poursuivit sur le même ton :


- Tu m'a beaucoup aidée et soutenu lorsque nous étions plus petites, maintenant c'est à moi de te défendre.
- Tu me promets que tu reviendra vivante ? me répondit-elle, essuyant ses larmes du mieux qu’elle pouvait.
-Je te le promets.


Bartholoméo pris alors la parole :


- Mademoiselle, si vous le voulez bien.


Marguerite et Bartholoméo partirent en direction du centre commercial. Bientôt ils disparurent dans les méandres sombres de la ville. Mnémosyne reprit alors la parole, toujours avec son grand sourire :


- Bien, pouvons nous nous mettre en route ? Vous faites patienter une lady comme moi, je me demande ce qui me retient de tous vous tuer. Suivez moi. 


Malgré l'air agacé de Rob et Aaron, ils obéirent sans broncher et nous nous mirent en route, direction le manoir de mes grands parents. Alors que nous nous mettions en route, Aldébaran me toucha l'épaule pour attirer mon attention. Je ralentis doucement le pas afin d’entendre ce qu’il avait à me dire.


- Nina… Comment dire ? J’ai pas vraiment confiance en mes deux camarades… Ils sont… Trop calmes, trop précis, c’est très bizarre… Aussi reste près de moi, que je puisse te protéger s’ils préparent quelque chose.
- Compris. dis-je en secouant la tête.
- Ce n’est pas tout. Cette Méno… Mnémno… Bref, cette Branette a l’air aussi louche que les deux autres. Surveille mes réactions si elle te demande de faire quelque chose, je te ferais savoir ce que j’en pense et si tu dois le faire ou pas.


Je n’avais pas vu Aldébaran aussi stressé. Son instinct de militaire lui avait peut être soufflé quelque chose, mais dans tous les cas j’avais plus, à cette heure, confiance en lui qu’en les deux autres. Aussi je me pliai à ses demandes et restais sagement proche de lui pour ne pas l’inquiéter davantage.
On avançait dans la ville, sûrement et rapidement. Le manoir se rapprochait de plus en plus… Mais je n’avais pas envie d’y pénétrer. Une voix murmurait dans mon esprit… Mais mes tremblements et le claquement des chaussures sur le sol m’empêchait de l’entendre distinctement. Soudain, je rentrais dans Rob.


- Fais attention merde !


Le groupe s’était arrêté sans que je ne m’en rende compte. Je marmonnais une excuse et reculais près d’Aldé, puis lui demandai la raison de cet arrêt.


- Y’a un truc devant…


J’essayai d’observer, mais les soldats et Mnémosyne me bouchaient la vue. Puis sorti de l’ombre un superbe Feunard. Il était mal en point et blessé, mais sa fourrure dorée brillait malgré l’obscurité. Ses yeux noirs de jais plongèrent dans les miens. Il avait beau me sembler que les Feunards avaient les yeux rouges, cela m’apaisait un peu de le voir. Je n’entendais plus de chuchotements, j’aurais bien aimé le capturer pour qu’il fasse l’aventure avec moi, pour l’avoir à mes côtés et avoir sa douce chaleur et sa douce lumière pour m’accompagner dans ce sombre manoir.
Mais tout s’effaça d’un seul coup. Plus de lumière dorée, plus de chaleur. Juste les bruits des canons et le glapissement du pauvre renard, agonisant. Je restais droite comme un I, figée, incapable de bouger ni de parler. Rob et Aaron venait de l’abattre, purement et simplement. Pourquoi…? Il n’était pas possédé, pourquoi le tuer ?! Ils m’avaient pris Igolta, et maintenant ce Feunard…


« Ce sont des monstres » résonna fortement dans mon esprit.


- Pourquoi vous avez fait ça ?! hurla une voix derrière.
- Il allait attaquer, on s’est défendu… répondit calmement Aaron.
- Mais vous étiez pas obligés de l’abattre merde !
- On peut continuer d’avancer ? demande la Méga Branette d’un air agacé.


Cette dernière donna un coup dans le Feunard et l’envoya valser contre le mur pour libérer le passage. Je vis le cadavre sans vie du Pokémon Feu voler et retomber violemment sur le sol. Sa fourrure dorée était abîmée de partout, de ses plaies suintaient un sang incroyablement sombre, presque noir. Sa bouche était tordue dans un infâme rictus, son visage figée sur une expression de douleur.


« Ce sont des monstres, ce sont des monstres… Ils t’ont pris Iguolta… Ils t’ont pris Feunard… »


Une main se posa doucement sur mon épaule, mais elle me surpris tout de même. Aldé se tenait près de moi, l’air inquiet mais qui se voulait rassurant.


- Ça va aller Nina ?


Sa voix me fit l’effet d’un calmant. Mes voix intérieures s'apaisèrent un court instant et je lui adressais un petit sourire, encore sous le choc.


- J’aime mieux ça. Aller on y va, et n’oublie pas, reste près de moi.


J’obéis et la marche repris. Nous fîmes bientôt face au grand portail en fer forgé qui marquait l’entrée du manoir.


Il était 03h37.

_____________________________________________

Mon projet de Jeu de Rôle sur NU !

Parce que j'en suis fière ♥:
 

On me courtise  :
 

Code Ami X : 0705 - 2186 - 1739
Pseudo IG : Aurélia (X et RO)

Safari Normal : Insolourdo - Chinchidou - Leveinard


Dernière édition par Kajiaotori le Jeu 22 Oct - 12:04, édité 1 fois
Membre Platine
Pinkie 
Membre Platine 

Messages : 1245
Age : 16

MessageSujet: Re: [Fic] Lavander Town Tragedy - Dim 6 Sep - 15:17

Enfin le Ltt reviens avec un super long chapitre <3

Je suis triste pour le feunard n'empêche :'c

_____________________________________________


Je vous aime bien mon p'tit Vikou et Shimi ♥ Cliquez ♥
hihihi:
 
Membre Blanc
Donut 
Membre Blanc 

Messages : 1972

MessageSujet: Re: [Fic] Lavander Town Tragedy - Dim 6 Sep - 15:43

Je viens de tout lire. C'est génial ! J'attend la suite ;)

_____________________________________________



Code Ami : 2724-0092-3827  
IG : Léa (Saphir Alpha) Yuko (Y)  

Ma boutique : http://www.neverused.net/t8293-boutique-dons-sur-la-scene-d-isabeau-et-de-donut-distribution-de-carapuce-special  

Chocobotte: Miaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaw
Chocobotte: Miiiiiii aaaaaaaaa aaaaa aaaaaaaaw
LeDonut: Ouuuaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaf
Chocobotte: xD
LeDonut: Ouaf ! ouaf ! XDDD



Membre Perle
unpuis 
Membre Perle 

Messages : 824
Age : 22

MessageSujet: Re: [Fic] Lavander Town Tragedy - Dim 6 Sep - 15:51

Chapitre très interessant. J'ai comme l'impression que Nina devient de plus en plus une "meneuse"

J'ai hâte d'en apprendre plus sur "l'admirateur" mystérieux.

_____________________________________________

Ma Fiction:Le Cirque Madyapno. Chapitre 12/12
Membre Diamant
Karasu 
Membre Diamant 

Messages : 696
Age : 12

MessageSujet: Re: [Fic] Lavander Town Tragedy - Dim 6 Sep - 16:03

Imo l'adirateur c'est l'enterré vivant  même qu'il a possédé Nina  et qu'elle est parano-schzophréno-possédé

_____________________________________________

Team BG:

Ceux qui vont sur la CB connaissent "mon J'y go d'agenau!"

Oh:Merci à Célia2312 pour cette fripouille bg.
Attends!J'ai deux trois choses à te montrer aussi!Ca vient de mon jeu favori.

Look ca:
Minifilm:
 
Membre Noir
SimiaK 
Membre Noir 

Messages : 2947
Age : 16

MessageSujet: Re: [Fic] Lavander Town Tragedy - Dim 6 Sep - 16:39

le feunard... le feunard bordel c'est cruel :'c

Toujours aussi géniale malgrès l'absence ♥
J'aime pas le Branette par contre, mais hâte de savoir pourquoi il est Méga :D

_____________________________________________

Tout est relatif sauf ce qui ne l'est pas

Je ne jures que par trois choses.
La Folie                                                          La Dépression


et la manière incroyable qu'on a de pouvoir se foutre de ce qui ne nous intéresse pas


 
Membre Emeraude
Kajiaotori 
Membre Emeraude 

Messages : 458
Age : 19

MessageSujet: Re: [Fic] Lavander Town Tragedy - Dim 6 Sep - 20:41

Je suis contente que le chapitre vous plaise en tout cas ! :'3

_____________________________________________

Mon projet de Jeu de Rôle sur NU !

Parce que j'en suis fière ♥:
 

On me courtise  :
 

Code Ami X : 0705 - 2186 - 1739
Pseudo IG : Aurélia (X et RO)

Safari Normal : Insolourdo - Chinchidou - Leveinard
Membre Platine
Cheshire 
Membre Platine 

Messages : 1408
Age : 18

MessageSujet: Re: [Fic] Lavander Town Tragedy - Lun 7 Sep - 12:04

Le prochain chapitre devrait sortir plus rapidement, cependant avec la reprise des cours je ne peux garantir cette sortie. Je ferais donc du mieux que je peux.

_____________________________________________

Membre Blanc
Donut 
Membre Blanc 

Messages : 1972

MessageSujet: Re: [Fic] Lavander Town Tragedy - Lun 7 Sep - 16:23

Oui ! J'ai hâte !

_____________________________________________



Code Ami : 2724-0092-3827  
IG : Léa (Saphir Alpha) Yuko (Y)  

Ma boutique : http://www.neverused.net/t8293-boutique-dons-sur-la-scene-d-isabeau-et-de-donut-distribution-de-carapuce-special  

Chocobotte: Miaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaw
Chocobotte: Miiiiiii aaaaaaaaa aaaaa aaaaaaaaw
LeDonut: Ouuuaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaf
Chocobotte: xD
LeDonut: Ouaf ! ouaf ! XDDD



Membre Emeraude
Kajiaotori 
Membre Emeraude 

Messages : 458
Age : 19

MessageSujet: Re: [Fic] Lavander Town Tragedy - Lun 7 Sep - 19:42

Dès que tu as écrit ta partie, envoie le moi Chesh. Je lirais et y réfléchirais pendant mes transports x')

_____________________________________________

Mon projet de Jeu de Rôle sur NU !

Parce que j'en suis fière ♥:
 

On me courtise  :
 

Code Ami X : 0705 - 2186 - 1739
Pseudo IG : Aurélia (X et RO)

Safari Normal : Insolourdo - Chinchidou - Leveinard
Membre Perle
Iggy Spring 
Membre Perle 

Messages : 859
Age : 17

MessageSujet: Re: [Fic] Lavander Town Tragedy - Lun 7 Sep - 20:45

J'ai beaucoup aimer, mais cette Branette me gêne, elle n'est pas raffinée ou subtil pour un sou, c'est triste :c

Sinon, excellent chapitre j'attend la suite avec impatience ! c:

_____________________________________________



images bg:
 
Membre Platine
Cheshire 
Membre Platine 

Messages : 1408
Age : 18

MessageSujet: Re: [Fic] Lavander Town Tragedy - Lun 7 Sep - 20:47

Le caractère de Mnémosyne est voulu, ce n'est pas un enfant de cœur.

Merci de vos commentaires positifs, j'essayerais d'écrire le début du chapitre au plus vite.

_____________________________________________

Membre Blanc
Donut 
Membre Blanc 

Messages : 1972

MessageSujet: Re: [Fic] Lavander Town Tragedy - Sam 10 Oct - 11:07

Tu sort la suite quand? =)

_____________________________________________



Code Ami : 2724-0092-3827  
IG : Léa (Saphir Alpha) Yuko (Y)  

Ma boutique : http://www.neverused.net/t8293-boutique-dons-sur-la-scene-d-isabeau-et-de-donut-distribution-de-carapuce-special  

Chocobotte: Miaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaw
Chocobotte: Miiiiiii aaaaaaaaa aaaaa aaaaaaaaw
LeDonut: Ouuuaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaf
Chocobotte: xD
LeDonut: Ouaf ! ouaf ! XDDD



Membre Platine
Cheshire 
Membre Platine 

Messages : 1408
Age : 18

MessageSujet: Re: [Fic] Lavander Town Tragedy - Lun 16 Nov - 21:29


Chapitre 9


Thème musical d'ambiance 

Chapitre 9 de Ltt, co-écris par Cheshire et Kajiaotori.

Et voici le chapitre 9. A partir de celui-ci, un léger changement va s'opérer : les passages qui ne seront pas du point de vue de Nina seront en bleu foncé. Bonne lecture !






Nous arrivâmes alors au portail de fer forgé. Noir et immense, Rob l'ouvrit avec un grincement qui aurait pu réveiller un mort. Nous pénétrâmes dans l'allée, traversant ainsi le premier jardin. Dans l'ombre et l'atmosphère actuelle ce qui me semblait être ce matin un jardin paisible, coloré et accueillant ressemblait maintenant a un parterre noir, de fleurs fanées et de branches ressemblant a des bras qui pourrait me saisir a tout instant. D’étranges roses noires subsistaient malgré tout parmi les cadavres, peu visibles, du jardin.

Aldé observait lui aussi le jardin, l'air anxieux. Après une seconde réflexion, je compris son air si craintif, le manque de visibilité et de lumière faisaient que ce jardin pourrait abriter maudits et Pokémon maudits sans qu'on puisse les voir immédiatement.

Nous continuâmes d'avancer, Rob et Aaron pas plus inquiétés que ça malgré l'ambiance, et la devanture du manoir de mes grands parents, ou désormais celui de mes parents, nous apparut.
Le bord de la toiture se découpait a peine sur le ciel sans lune, mais les quelques lumières extérieurs, qui brillaient bien trop faiblement a mon goût, nous permettaient de le détailler. Apparaissant ainsi, grand, imposant, plus lugubre que jamais, je frémis et un frisson parcourut mon échine. Tout était éteint malgré la présence probable de mes parents a l'intérieur. Les fioritures en fer forgé ainsi que son style vieillot me faisaient froid dans le dos. Le lierre qui grimpait sur la façade avec quelque chose d’étouffant, je le sentais presque autour de ma gorge. Et plus on approchait de la porte d’entrée, plus un lourd poids pesait sur mes épaules...

Nous décidâmes alors d'entrer dans le manoir. Une fois dans le hall d'entrée, un lourd craquement se fit entendre. Mais ça n'était pas un craquement normal, on aurait dit que le manoir était vivant et qu'il réagissait à notre arrivée. Aldébran déclara alors :

-Restez sur vos gardes, le danger peut surgir de nul part.

Mais Rob ne l'écouta pas et s’avança comme si de rien n'était. C'est alors que l'énorme lustre se détacha du plafond et manqua de l'écraser. Le soldat avait évité de justesse son agresseur qui s'écrasa sur le sol dans un grand vacarme. Personne ne parlait, je n'avais même plus la force de protester et de toute façon, il pouvait bien mourir cela m'était complètement égal.

Alors que nous nous remettions en route, une partie du lustre se releva et se mit à briller d'une flamme bleue. Un Lugularbre, mais beaucoup plus imposant que les autres nous regardait d'un air mauvais. C'est alors que des Melancolux apparurent à leur tour. Je reconnus dans leur regard les Mélancolux du cirque. Ils me regardaient dans les yeux, comme si j'étais seule dans le manoir. Une lueur de défi brûlait dans leurs yeux, mais je ne me défilais pas et je les fixais sans flancher.

Nous étions encerclés et les Mélancolux semblaient attendre un signedu Lugularbe. Les Spectres se mirent alors à charger des Ball'Ombre. A son signal, ils firent feu sur nous. Nous ne pouvions rien faire, et je me recroquevillais alors pour essayer de ne pas être trop touchée. Un bruit d'explosion se fit entendre, mais je ne ressentis aucune douleur. En ouvrant les yeux je vis une pluie de plumes noires voler. Un Corboss se tenait fièrement devant moi, et m'avait protégée de l'attaque des Spectres. Aldébaran se tenait à côté de Corboss et j'en conclus qu'il s'agissait de son Pokémon et qu'il m'avait protégé une fois de plus. Rob et Aaron avaient également envoyés un Pokémon : un Crocorible pour Rob et un Scalproie pour Aaron. Les Spectres semblaient contrariés par cette résistance, et voulurent charger à nouveau. Cependant les Pokémon soldats furent plus rapides et fauchèrent les Mélancolux qui tombèrent sans un bruit. Il ne restait plus que l'imposant Lugularbre qui ne semblait plus savoir quoi faire. Il attaqua à son tour. Bien que les attaques de type Spectre sont peu efficaces sur les pokémon du type Ténèbres, la puissance était telle que les trois Pokémon encaissaient avec difficulté les assauts du chandelier. Finalement ils parvinrent à le mettre à terre grâce aux Coup Bas combinés de Scalproie et Corboss.

Alors que nous reprenions notre souffle, on constata que Mnémosyne avait disparue. Peu importe ce qu'elle voulait, je la préférais loin de moi. Alors que nous nous remettions en route, un autre craquement se fit entendre. Une vois murmura alors à mon oreille :

-Une autre attaque de Spectre, attention !

La voix me fit sursauter, et mon instinct me dis de pousser Aldébaran sur la gauche en lui criant « Attention ! ». C'est alors qu'une déflagration manqua de nous brûler vif. Aldébaran, sidéré, me remercia du mieux qu'il pouvait.

C'est alors que je senti comme une nouvelle force étrange en moi : ma vue s’améliorait,  je ressentais la présence des spectres et je pouvais calculer leur distance au centimètre près. J'identifiais alors le Lugularbre qui nous avaient attaqués et je fis signe à Aldébaran d'ordonner à Corboss de lancer une attaque sur le mur. Sceptique, il obéit. Le Lugularbre se tordit alors de douleur et tomba raide mort sur le sol. Toujours aussi étonné, Aldébaran me regardais sans trop comprendre. Mais même moi je ne comprenais pas. Mais ce “pouvoir” était utile, alors je lui fit signe que je pouvais maîtriser la situation. Il acquiesça et je me concentrai alors à analyser les spectres nous entourant. Je frémis en constatant que le manoir lui même réagissait comme une entité. Le nombre de Spectre ici était beaucoup trop important pour nous quatre, et ce même avec ma subite capacité. Fuir était la seule option. Je signalai aux trois soldats de me suivre alors que je partais en courant vers la porte ouest, celle où je discernais le moins de présences malsaines. Voyant plusieurs groupes de Spectres se ruer derrière nous, ils ne se firent pas prier et me suivirent sans broncher. Nous ne savions pas ou aller, les Pokémon Spectres surgissaient de partout. Un Branette manqua de me lacérer l'épaule avec son Griffe Ombre et j'esquivais de peu le Poing Ombre d'un Noctunoir qui défonça un mur. Ce pouvoir que je sentais en moi me guidais, et  la voix me murmurais a l'oreille à chaque fois qu'une menace s'approchait. Je courrais dans les couloirs, ne sachant pas ou aller, voulant juste survivre.

Finalement, à bout de souffle je m'effondrai sur le sol. Les Spectres semblaient avoir abandonné la poursuite, mais j'étais seule à présent. Durant ma course j'avais perdu les autres de vues. Le silence avait de nouveau envahi le manoir et plus rien ne bougeait.

Après m’être reposée quelques instants, je décidai de reprendre lentement ma route, errant dans les nombreux couloirs de ce manoir. Alors que j’avais l'impression de tourner en rond, la voix me déclara, toujours en chuchotant :

-Je vais te guider. Prends à droite.

Cela n'étais pas la première fois que j'entendais cette voix, mais j'étais surprise à chaque fois. Je me remis alors à marcher, en suivant ses conseils. Un coup à gauche, à droite, tout droit : je n'en voyais pas le bout et je ne savais pas ou j'allais. Au bout d'un moment je pris la parole pour demander timidement à la voix :

-Qui...qui es-tu ?

Pas de réponse. Je tentais alors une deuxième question :

-Qu'est ce qu'il c'est passé dans le cirque ?
-Je t'assure que tu ne préférerais pas savoir.


Un peu intimidée je me tût et me contentais à aller dans les directions qu'elle m'indiquait. Au bout d'un moment j'arrivais dans un long couloir, avec une pièce dont parvenais de la lumière au bout. La voix me déclara alors , d'un ton mélancolique :

-Rends-toi dans cette pièce. Et elle poursuivi après un silence : Courage...

Je ne comprenais pas ou elle voulait en venir mais je n'avais pas peur. A vrai dire je ne ressentais plus grand chose, j'avais l'impression d'avoir perdu une partie de mes émotions. Je me rendis alors vers cette pièce d'un pas rapide. Une fois arrivée je dus attendre que mes yeux s’habituent à la lumière après avoir passé autant de temps dans l'obscurité.

Je sentis alors une atmosphère pesant, au point de me donner un malaise. J'étais sur un petit balcon qui donnait sur un grand salon. Je reconnus alors la pièce ou j'étais quelques heures plus tôt. Et ce que je vis en contrebas me glaça le sang. Mes parents étaient debout l'un à côté de l'autre sans bouger tandis que Rob et Aaron pointaient leurs fusils sur eux. Rob me vis arriver au balcon et se mit alors à ricaner :

-Bonsoir princesse ! J'espère que tu vas bien ! Cela serait embêtant s'il t'arrivait quelque chose !

Ce salopard se foutais ouvertement de ma gueule et menaçait mes parents. Aaron se mit aussi à ricaner. C'est alors que je vis Aldé dans un coin de la pièce, allongé par terre, se tenant les côtes. Je pris la parole d'un ton macabre :

-Qu'est-il arrivé à Aldé ?

Rob me répondit, le sourire au lèvres :

-Oh il s'est fait attaquer par un spectre. Il devrait bientôt crever, on n'en sera plus vite débarrassé.

Il allait se mettre à rire, mais je ne lui laissai pas l’occasion : je saisi le pistolet qu’Aldé m’avait rendu plus tôt, et sans trop prendre le temps de viser, je tirai. Après un “bang” retentissant, je pus constater que je l’avais touché à l’épaule, et Rob mis un genou à terre en hurlant de douleur. Aaron pointa alors son arme sur mes parents et s’apprêtait à tirer lorsque ces derniers prirent la parole :

-Je sais que votre mission vous oblige à nous tuer, mais en dernière volonté, laissez nous dire quelque chose à Nina.

Aaron baissa son arme tandis que Rob était pris de spasmes. Je tenais toujours mon arme dans les mains, prête à tirer sur Aaron, que le canon de mon flingue ne perdait pas de vue. Mes parents se tournèrent vers moi. Ils avaient le teint livide, mais leur yeux semblaient normaux, quoiqu’à cette distance je ne pouvais distinguer clairement leur expression. Ma mère pris alors la parole  d'une voix qui m’effraya presque, tant elle était morne, plate et dénuée d’expression :

-Je sais que c'est dur pour toi, mais écoute bien ce que je vais te dire. Premièrement, le véritable but de ces trois soldats est d'éliminer toute forme de vie à Lavanville.

J'étais sous le choc.

-Quoi ?! Aldébaran ne pouvait pas être mauvais c'est impossible... Et puis, il m'a sauvé la vie… Et comment Aaron peut vouloir vous tuer, et me tuer alors qu'il m'a déjà sauvé ...
-On leur a ordonné une mission commando d'extermination massive. me coupa mon père d’une voix pressée. Ils ont été mis au courant de l'incident qui allait avoir lieu cette nuit et sont donc intervenus.


J'étais en proie au doute. Aldé ne pouvait pas être mauvais, c'est impossible.

-Ma fille...Enfin non je ne peux pas t'appeler ainsi. repris ma mère, d’une voix cette fois emprunt d’un léger chagrin.
-Je te demande pardon ? répondis-je d'une voix surprise.
-Nous ne somme pas tes vrais parents. Tu ne t’appelles pas Vessalius, mais Baskerville… Nous t’avons adoptée p...

La phrase de ma mère restera à jamais sans fin, coupée par les coups de feu retentissant d’Aaron. Elle s'écroula dans une marre de sang tandis que mon père subissait le même sort. Sous le choc, je tombais à genoux, les larmes me montait aux yeux, complètement perdue. Que devais-je faire, que devais-je penser ?

Pendant ce temps, Aaron se tourna vers Rob et le regarda d'un air satisfait. Ce dernier, qui se tordait de douleur, pris peur devant l'air d'Aaron. Il gémit d’une voix faible :

-Aide moi putain ! Cette petite salope m'a détruit l'épaule.

Aaron lui répondit alors d'une voix sadique :

-Tu n'es plus utile maintenant, alors tu vas mourir !
-Hein ?? Qu'est ce que tu racontes bordel ?! Aide-moi au lieu de dire des conneries !
-Le général serait très déçu s'il apprenait que tu es incompétent. Je vais t'achever ici comme ça il n'y aura aucune trace !
-Pi-pitié ! Me fais pas de mal ! bégaya-t-il pitoyablement.


La peur se lisait dans ses yeux et il se traînait pas terre pour s’éloigner de son ex-camarade. Aaron braqua son arme et le coup parti. La tête de Rob explosa et son corps tomba mollement sur le sol. Il se tourna alors vers Aldébaran avec le même air sadique, et s’avança vers lui d'un pas tranquille, presque dansant.

-Bien, à toi maintenant ! Tu m'as été bien utile jusqu'à maintenant, mais c'est moi qui tirerais toute la gloire auprès du général ! C'est vraiment dommage pour toi, mais tout s’arrête ici !

Aldébaran répondis d'une voix faiblissante, il avait déjà perdu beaucoup de sang :

-Qu'est ce qu'il t'arrive ? Tu n'es pas dans ton état normal, ça te ressemble pas tout ça. Où est passé le jeune soldat au grand cœur que tu étais ?
-Je ne vois pas de quoi tu parles, c'est dommage ! Tu vas mourir donc plus rien n'a d'importance ! Je vais t'avouer quelque chose : j'ai pris beaucoup de plaisir à tuer Alice ! Elle criait et criait à l'aide ! Oh que j'aimais ça !
-Non c'est impossible, elle est morte dans un accident, je ne peux pas te croire… murmura-t-il désemparé. Non...
-Il faut te rendre à l'évidence : c'est la vérité ! Mais ne t'inquiète pas, tu vas très vite la rejoindre !


Aaron pointa son arme sur Aldébaran, le sourire au lèvres. Une vieille horloge dans le salon se mit à sonner.


Un. Deux. Trois. Quatre. Quatre heure. A chaque coup de l’horloge, ce salopard avançait d’un pas vers Aldé.

Sans vraiment m’en rendre compte, je murmurais chacune de mes pensées, accroupie près de la balustrade, la tête plongée dans mes mains, les yeux grands ouverts d’où s’échappaient des larmes de rage.

Il a tué mes parents. Qui m’ont toujours élevée comme leur fille. Que va dire Marguerite en l’apprenant ? Ou est-elle d’ailleurs ? Est-ce que ce connard..? Non ! Je dois l’arrêter… Avant qu’Adlébaran y passe aussi… Il m’a sauvée… Lui aussi, mais il a tué… Il faut qu’il crève… Faites qu’il crève !

Alors qu'il s’apprêtait à tirer, un cri déchira l'air et l'interrompit. Nina venait de sauter du balcon et se ruait sur Aaron. Une aile noire avait poussé au niveau de son omoplate gauche et ses avants bras ainsi que ses mains étaient devenus noirs, ses doigts se sont transformés en des énormes griffes noires, longues, aiguisées et tranchantes. Ses yeux étaient à présent noirs comme l'ébène.  Elle tenta de tuer Aaron, le blessant à la jambe tandis que ce dernier, surpris, voulu utiliser son arme pour riposter. Celle-ci fut brisée en plusieurs morceaux.  Aaron recula alors du mieux qu'il put afin d'éviter les assauts de la jeune fille mais avec sa blessure, il ne tint pas longtemps. Alors que Nina allait l'achever, les lumières de la pièce s'éteignirent d'un seul coup et Aldébaran et Aaron disparurent dans un grand fracas. La jeune fille s'écroula alors par terre.

_____________________________________________

Membre Noir
SimiaK 
Membre Noir 

Messages : 2947
Age : 16

MessageSujet: Re: [Fic] Lavander Town Tragedy - Lun 16 Nov - 21:48

/!\SPOIL/!\

J'trouve que ça part en Steak.

Càd pas la transformation de Nina, mais le reste.
Donc l'histoire de l'adoption, de la mort des parents, de la mort de 2 persos traitres et le très classique "faut pas que le gentil soldat meurt". M'fin c'est mon point de vue, mais je n'aime pas trop ce chapitre.. moins que les autres en tout cas !
Et surtout, surtout, j'ai la sensation que tout arrive trop vite, tout passe trop vite, on ne s'attarde pas assez sur les évènements... Mais encore une fois, ce n'est que mon point de vue, et même peut-être une illusion.

Autrement bravo à vous deux, malgré que ce que j'ai dit précédemment porte à croire que je pense le contraire, c'est toujours très cool à lire, et l'ambiance se fait vraiment ressentir.

La bise, SimiaK ~

_____________________________________________

Tout est relatif sauf ce qui ne l'est pas

Je ne jures que par trois choses.
La Folie                                                          La Dépression


et la manière incroyable qu'on a de pouvoir se foutre de ce qui ne nous intéresse pas


 
Assistant Base de données
Walksacred 
Assistant Base de données 

Messages : 827
Age : 19

MessageSujet: Re: [Fic] Lavander Town Tragedy - Lun 16 Nov - 22:17

cc!

Bravo à vous deux pour ce chapitre, très bien écrit encore une fois. Je suis pas le plus grand fan de ce genre de tournure mais elle va très bien avec l'ambiance ;)

Voilà du coup même si ça va vite comme dit simiak continuez comme ça je trouve ça excellent ;)

_____________________________________________

Merci à Germy pour les avatars qu'elle m'a fait ♥

Plus gros roll de l'histoire de pokémon:
 


Les membres ♥:
 

[Fic] Lavander Town Tragedy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 :: Pokéworld :: Discussions Pokémon-